mes écrits·Mon monde

Mon univers

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler un peu de mon univers à moi. Comme je me suis définie dans ma présentation sur ce blog, je suis une apprentie auteure. J’adore écrire et j’ai plusieurs projets sur le feu en ce moment, mais il y en a un qui me tient vraiment à coeur. Il s’agit du seul roman que j’ai terminé, de celui pour lequel j’ai construit tout un monde. C’est une histoire fantastique avec un univers moyenâgeux et avec de la magie. Je vais donc aujourd’hui vous présenter le monde de Lyamsalaem, le monde que j’ai spécialement créé pour ce roman.

D’abord, d’où vient le nom de Lyamsalaem? Pour inventer ce monde, j’ai dû inventer en même temps une langue, le Filandlin (prononcer Filandline). Lyam veut alors dire « île » et salaem « maudite ». Lyamsalaem est donc une île maudite. C’est une île aussi grande que l’Australie, c’est donc un véritable continent cerné de toutes parts par les eaux. A l’ouest, c’est un océan de sirènes, à l’est, un océan de pirates et de barbares. On pourrait croire ainsi que nous avons de part et d’autre le Bien et le Mal, mais en vérité, les sirènes sont aussi dangereuses que le Kraken et peuvent se montrer bien plus cruelles et mortelles que tous les autres êtres marins.

Lyamsalaem, comme je l’ai dit, est une île immense. Elle a une chaîne de montagne au Nord, qui permet au Nains de se cacher. En son centre se trouve une autre chaîne de montagne, et aussi une dans le Sud. Elle possède aussi deux belles forêts, une au Nord et une autre au Sud, bien plus grande que toutes les autres bois de l’île. Elle a en outre un désert qui se situe dans son centre, dans sa chaîne de montagne qui est très aride.

Les arbres étaient immenses. Aussi haut qu’ils pouvaient regarder, ils ne voyaient que des troncs et des feuilles vertes. Ils avaient beau tenter de regarder à travers ce feuillage, l’antre de la forêt était sombre et mystérieux. L’amas de végétation était si dense qu’ils ne voyaient même pas où le chemin sinueux de cailloux blancs pouvaient les entraîner. Ils avaient l’impression de se retrouver devant un puits sans fond qui ne demandaient qu’à les aspirer. Mais ce qui les faisaient le plus douter, c’était le silence qui émanait de cette forêt. Il n’y avait pas un seul bruit, pas un seul animal qui montrait son nez ou un oiseau qui chantait. C’était comme si cette forêt n’était pas habitée. Et pourtant, ils devaient entrer dans ces bois pour y dénicher leurs habitants.

extrait de la description de la forêt de Dunam, celle du Sud

Pourquoi l‘île maudite? Parce que son histoire est faite de sang. Parce que la guerre a constitué son histoire, parce que son créateur a été un meurtrier. Cette île est jugée maudite parce qu’elle a en elle un monstre, un Seigneur des Ténèbres, bien qu’il refuse cette appellation. Ce monstre est là depuis sa genèse, et c’est lui qui fait son histoire.

Venons-en maintenant aux êtres qui peuplent cette terre. Evidemment, j’ai repris les peuples courants dans ce type de romans. Nous retrouvons en effet les Nains et les Elfes. Je reprends aussi des éléments sur ces peuples qui sont connus, comme leur animosité réciproque.

Les Nains sont des êtres vivants sous la Terre. Ils sont de petites tailles, avec de longues barbes. ils se distinguent en deux peuples différents, bien que ce soit la même espèce. En vérité, c’était un peuple uni avant que deux frères ne se battent pour savoir comment gouverner leur gens, l’un voulant se battre aux côtés des autres peuples de l’île, l’autre souhaitant s’enfermer dans leur domaine sous le sol, ne prenant plus jamais part aux batailles des autres. N’ayant trouvés aucun consensus, le peuple se sépara, créant de cette manière deux colonies de Nains différentes. Avec les siècles passés, ces différences se firent physiques. Les Abyssiens, de la ville d’Abysse, sont les Nains qui souhaitaient rester à la lumière du soleil. Leurs cheveux sont roux et leurs yeux gris. Quand aux Huitzis, ils vivent n’importent où sous les autres, dans d’immenses cavernes creusées dans la roche. ils ont généralement les cheveux noirs et blancs, et les yeux blancs. Une part d’eux sont aveugles à force de ne pas vouloir s’exposer à la lumière du soleil.

nains un Abyssien

Les Elfes vivent à la fois dans la vallée et dans la Forêt du Sud. Eux aussi ont connu une scission dans leur peuple qui a abouti à une séparation totale. Nous avons les Elfes lumineux et les Elfes de la Nuit. Les Elfes lumineux sont étroitement liés aux Humains. Ils sont à l’origine de la royauté de Lyamsalaem, et ils se sont mélangés aux Humains. Les Elfes de la nuit au contraire sont retranchés dans leur forêt. Ce sont un peuple de sorciers, qui savent lire les étoiles et prédire l’avenir. Les Elfes lumineux ont les cheveux blonds et les yeux bleux, ils sont de grandes tailles et sont majestueux. Les Elfes de la nuit sont plus petits, ils ont les yeux violets et les cheveux noirs. Ils prient beaucoup la déesse qui leur a donné la vie, étant en communion avec elle.

Elle fut en effet frappée par la merveilleuse beauté de la jeune femme devant elle. Des longs cheveux bouclés d’un noir de corbeau lui descendaient au niveau des genoux. Son visage était parfaitement bien proportionné et un bandeau de perle bleue cerclait son crane, mettant en valeur son front, ainsi que ses yeux qu’elle avait violets. Ses lèvres rouges sang apportaient une touche de couleur vive sur son teint assez pâle. Une somptueuse broche en or représentant une flamme retenait une cape couleur nuit, la recouvrant entièrement. Un fin arc en bois souple se trouvait dans son dos. Ce qui déstabilisa le plus Eloïse furent quand même les oreilles en pointe qui dépassaient de ses cheveux.

description d’une Elfe de la nuit

Nous avons aussi les Humains. Ces derniers ne sont pas originaires de l’île. Ce sont les Elfes qui les ont faits venir alors qu’une guerre terrible détruisait leur armée. Les Humains viennent d’un autre monde, de notre monde. Il existe une porte entre les mondes que les Elfes ont réussis à ouvrir pour aller les chercher. Une fois la guerre terminée, une partie des Humains sont rentrés chez eux, mais une partie à voulue rester, se mariant avec les Elfes. Les Humains n’ont pas de signes particuliers. Ils peuvent être grands ou petits, de n’importe quel carnation. Ils ne maîtrisent pas tous la magie, seuls les descendants de certaines familles le peuvent.

Il y a aussi dans ce monde les Fées. Ce n’est pas non plus un peuple originaire de l’île. Les Fées sont arrivées sur l’île suite à la destruction de leur monde. Elles peuvent voyager entre les univers. Là aussi, nous avons plusieurs types de Fées. Il y a les Fées de l’eau, les Ondia, qui n’ont pas de consistance propre. Elles ne sont faites que d’eau, et en ont besoin pour survivre. Leurs peaux est bleus, leurs cheveux verts eaux et leurs yeux marrons. Elles s’accouplent avec les animaux marins. il y a les Fées de la terre, les Gnomia, qui sont assez petites, elles ont des ailes et elles vivent dans des fleurs enchantées. Elles tombent souvent amoureuses des Elfes. Ensembles, ils donnent naissance aux Fées de l’air, les Sylphia. Ces dernières n’ont pas d’ailes, elles sont souvent blondes aux yeux bleus et vivent plus longtemps que les autres Fées. Enfin, ils y a les Fées du feu, les Féréa. C’est une communauté presque éteinte. Elles ont des ailes de papillons rouges, elles ont les cheveux roux, courts, et les yeux noirs comme le charbon.

fées82876 une Sylphia

Le dernier peuple est celui des Atlantes. Ce peuple ne vient pas de Lyamsalaem mais y a été banni parce qu’ils a voulu se prendre pour un Dieu en créant une nouvelle race d’immortels. Les Atlantes est le peuple qui vit le plus longtemps, parfois un être pouvant ainsi traverser plusieurs siècles. Les Atlantes ont la peau très mate, les yeux généralement vert et les cheveux argentés mêlés de noirs.

Maintenant, je vais vous raconter une partie de l’histoire de ce monde, ce de quoi parle mon premier roman. Nous suivons une jeune fille nommée Eloïse qui se retrouve propulsée dans cet univers qui n’est pas le sien pour retrouver sa mère enlevée par des êtres fantastiques. Pour sauver sa mère, elle va devoir retrouver sept pierres magiques qui vont permettre à la reine Humaine de ce Lyamsalaem d’avoir le pouvoir suprême dans le but de détruire à jamais la révolte qui agite son pays. Ou du moins, c’est ce qu’elles deux croient, parce que dans l’ombre s’agite un personnage qui tire les ficelles, et c’est pierres, il les veut pour se venger des Dieux qui l’ont bannis.

Dans mon prochain article, je vous parlerai plus en détail de ce roman, avec peut-être même un extrait en exclusivité.

Publicités

12 réflexions au sujet de « Mon univers »

  1. Je découvre donc ton blog 😀 Beaucoup de références sympas ! J’aime beaucoup ton style de narration avec les descriptions et le décor que tu plantes très bien .ça donne envie de lire la suite . Seul petit bémol que j’ai trouvé c’est quelques fautes d’orthographe mais ça nous arrive à tous 😉

    J'aime

  2. ce livre que tu as écris n’est pas mon style de lecture mais ma fille ainée Anne adore … je te l’envoie ou plutôt je lui donne le lien
    je vais quand même m’inscrire parce que je suis curieuse du reste !!
    bonne continuation
    biz isa

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s