chroniques littéraires·service presse

De Rouages et de Sang, tome 2 : Le Trésor du Pink Lady

Bonjour les amis; J’espère que vous allez tous bien et que vous passez un bon début de semaine. Ici, je prépare tout doucement ma rentrée. J’ai mon emploi du temps ainsi que mes niveaux et mes classes, mais je dois faire valider ma progression par mes collègues, et j’ai donc préparé certaines choses, mais dans les grandes lignes. Je serais toutefois fin prête pour la rentrée et les élèves, et cette dernière ne m’effraye pas. Dire que ce sera déjà ma cinquième rentrée. Le temps passe vite.

Toutefois, je reviens aujourd’hui pour vous parler de l’une de mes lectures de cet été. C’est l’occasion de prolonger un peu celui-ci et de rester dans un univers à la fois mystérieux et magique. En effet, aujourd’hui je vous ramène dans un monde de steampunk, avec le tome 2 de la saga De Rouages et de Sang. Je précise cependant que j’ignore combien de tomes aura celle-ci, et que ce tome 2 peut parfaitement être le dernier. Je n’ai pas trouvé plus d’informations là-dessus pour le moment. J’avais lu et chroniqué le tome 1 sur le blog, vous pouvez retrouver mon avis ici. Ce deuxième tome, qui nous plonge dans le même univers, s’intitule Le Trésor du Pink Lady, et est toujours écrit par A. D. Martel. Le roman est publié chez les éditions Scrineo, il est sorti en août 2022, la semaine dernière. Je remercie la maison d’édition pour l’envoi de ce roman en service presse numérique. Voici son résumé :

Alors que Rowena, Œil-de-Pirate, Eugène et Monsieur Gratouille fuient Arkantras, leur bateau est attaqué par des pirates. Mais pas n’importe quels pirates… Dirigé par Butcher, une capitaine qui n’a pas la langue dans sa poche, l’équipage voyage à bord du Pink Lady, un navire volant ! Pour échapper à la police lancée à leurs trousses, Rowena les convainc de les garder avec eux. C’est le début d’une grande aventure, en direction de Vérolia, la grande cité de métal…

Tandis que les liens entre Rowena, Œil-de-Pirate et Eugène se renforcent, la question se pose : comment révéler la vérité au peuple d’Arkantras sur le gouvernement en place ? Et si les pirates pouvaient les aider ? Mais ces derniers semblent cacher un lourd secret…

Dans cette histoire, nous retrouvons les héros du premier opus, dont notamment Eugène et Rowena, les deux adolescents qui ont mis à mal la cité d’Arkantras en dévoilant au grand jour les crimes de la cité, une cité qui enlevaient les enfants des quartiers pauvres pour effectuer des expériences sur eux, expériences inspirées de celles inventées par Œil-de-Pirate, le protecteur de Rowena. Désormais, les trois personnages fuient la cité, et se retrouvent enlevés par des pirates. Alors qu’un nouveau monde se dévoile à eux, un immense trésor auquel ils ne s’attendaient pas, leur vie est menacée et des choix doivent être faits.

Je vais commencer cette chronique par vous parler de mes deux personnages préférés dans cette histoire, qui sont donc Rowena et Eugène. Je vais commencer par vous parler de Rowena, qui est un personnage que j’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver. En effet,

, car elle se montre courageuse en toutes circonstances, avec un franc-parler bien à elle, et un cœur sur la main. Elle a évolué depuis le tome 1, elle ne se montre plus aussi prudente, et surtout, elle a appris à faire confiance aux autres, et à ne plus s’appuyer que sur elle seule. De ce fait, on découvre qu’elle a un caractère de meneuse, et qu’elle peut prendre la tête de tout un groupe. En vérité, dans leur trio, c’est davantage Rowena qui va prendre les décisions que les deux hommes qui l’accompagnent, et c’est elle qui va donner le ton. J’ai beaucoup apprécié cet aspect-là, car Rowena est une enfant, elle a à peine treize ans, mais elle montre qu’elle a beaucoup de ressources et de force, et qu’il ne faut pas la sous-estimer. Certes, elle a aussi beaucoup de faiblesses, elle est impulsive avec un tempérament de feu, et monsieur Gratouille est l’être auquel elle tient le plus, mais elle montre aussi toute sa volonté et son envie d’en découdre. Avec son grand cœur, Rowena va prouver au cours de l’histoire qu’elle est capable de se battre pour défendre ses valeurs et ce qui compte pour elle, et c’est aussi pour cela qu’on s’attache à elle. Elle a un très bon fond, et je trouve qu’il est facile de se mettre à sa place. Elle est assez inspirante et motivante. C’est aussi pour cela qu’elle forme un bon duo avec Eugène, car elle va le pousser dans ses retranchements. Le jeune homme a aussi évolué depuis le premier tome, mais dans celui-ci, il montre qu’il peut lui aussi être courageux, et aller au bout de ses idées et de ses convictions. Il est très inspiré par Rowena, et il veut lui prouver qu’il a lui aussi un peu de force. C’est assez intéressant à voir, car Eugène modifie son caractère, qui est assez timide et timoré, pour protéger Rowena. Il comprend rapidement qu’elle n’a pas besoin de lui, mais il ne peut pas s’en empêcher. C’est un duo que j’ai vraiment aimé voir fonctionner ensemble. On dirait vraiment un frère et une sœur, et on sent alors beaucoup de respect et d’amour se créer entre eux au cours du récit, alors qu’ils s’apprivoisent mutuellement.

– Eugène… murmura-t-elle.

Alors elle se rappelait son prénom ! Il le lui avait dit après leur fuite des égouts, mais il n’aurait jamais imaginé qu’elle l’aurait retenu.

– Qu’est-ce que tu fais ici ? Pourquoi ne pas avoir rejoint ta famille ?

Les sourcils de la brunette se froncèrent et le jeune homme lança un regard au vieillard qui secoua la tête d’un air dur. Il comprit aussitôt que ce dernier ne voulait pas mêler Rowena aux sordides affaires de son passé.

– Ma famille m’a rejeté… décida-t-il d’avouer. Je n’ai plus de chez-moi et la police me cherche également.

– Qu’en penses-tu, Gratt ? questionna Rowena.

Le chat vint s’asseoir à côté de sa jambe. Ses lunettes d’aviateur brillèrent d’un air menaçant et il miaula en montrant ses belles canines. Il n’avait pas l’air content.

– On te prend à l’essai, affirma-t-elle.

Elle tendit sa main vers Eugène. La stupéfaction gagnait de plus en plus celui-ci.

– Alors ? On n’es pas assez bien pour toi ? rétoqua-t-elle d’une voix suspicieuse, qui ressemblait fort à celle de la capitaine.

L’intéressé s’empressa de saisir sa main et une douche chaleur remonta jusque dans son cœur. Quand il releva la tête, il croisa le regard furibond de Strivay. Non, Eugène n’abandonnerait pas et finirait par le convaincre de rejoindre sa cause.

Parlons maintenant des autres personnages, ceux que je trouve plus secondaires au récit. Nous en avons plusieurs qui apparaissent dans ce nouveau tome, le principal étant donc Butcher. Il s’agit donc de la capitaine du Pink Lady, le bateau pirate qui va enlevé Eugène, Rowena et Œil-de-Pirate. Butcher se fait passer pour une pirate sanguinaire, qui ne fait aucun prisonnier, mais au cours du récit, elle va démontrer que son personnage n’est qu’un rôle qu’elle se donne, et qu’elle est bien plus complexe qu’il n’y paraît. C’est un personnage que j’ai apprécié de découvrir, c’est une femme forte qui m’a beaucoup fait penser à Rowena. Comme la jeune fille, Butcher tente de faire le bien autour d’elle, même si elle a des méthodes assez particulières, et que son but est très précis. Bucher ne sauve pas les autres, elle sauve quelque chose d’autre, qui pourrait avoir un prix énorme par la suite, s’il y a une suite au roman. Et, dans le même temps, elle a aussi beaucoup de faiblesses qu’elle refuse d’avouer, mais qui vont apparaître au cours de l’histoire. J’ai trouvé que c’était un personnage auquel on s’attachait, qui réservait plusieurs surprises intéressantes. Elle se montre très têtue, voire dangereuse, mais elle reste un personnage avec un bon fond, tant qu’on ne la dérange pas et qu’on ne la menace pas. Le duo qu’elle forme avec Œil-de-Pirate est alors assez plaisant, et déstabilisant. On ne sait jamais s’ils vont se sauter à la gorge ou s’embrasser. Œil-de-Pirate se dévoile aussi petit à petit dans le récit. C’était un personnage qu’on avait finalement que peu vu dans le premier tome, et ici, il montre à la fois son courage, mais aussi sa lâcheté, sa dureté envers Rowena, ainsi que son attachement pour la jeune fille. Il serait prêt à tout pour elle, et c’est assez touchant, parce qu’il est, avec Gratt, sa seule famille, mais il refuse aussi de jouer ce rôle. Œil-de-Pirate est un personnage assez ambivalent et complexe, comme l’est Bucher, et ils se sont donc assez bien trouvés. J’ai aussi apprécié les autres personnages qui vont évoluer autour de ce groupe. Carl et Seth sont assez drôles et attachants, et le personnage de Hercule est adorable. On sent alors un vrai groupe se créer. Et Philo est intéressant, j’espère le revoir plus tard.

– Une promesse est une promesse, cap’taine, objecta Carl.

– Ouais et d’abord, j’aurais pas trouvé la fuite sans elle, ajouta Seth.

Hercule acquiesça vivement pour aller plus vite.

– Et après je m’étonne que vous négociez les pires prix au marché noir ! se renfrogna la capitaine.

Elle posa les poings sur ses hanches et fixa Rowena d’un air mauvais.

– Entendu, t’as gagné, la petite. Je vais délivrer l’équipage et vous utiliserez les canots de sauvetages pour rejoindre le port le plus proche.

Dans ce roman, nous sommes plongés dans l’univers des pirates. J’avoue que cela m’a assez déstabilisée pendant ma lecture, car je m’attendais à ce que nos héros fassent tomber la fameuse cité d’Arkantras, et qu’on retrouve l’univers steampunk qui m’avait plu dans le premier tome. J’avoue que j’ai eu beaucoup de mal à retrouver cette ambiance dans ce nouveau tome, car le but ne semble pas être le même que le premier. Ainsi, ici, on n’a pas beaucoup de références au robot ou même à la modification des êtres humains, pas de bioéthique ici donc. Toutefois, nous avons d’autres éléments qui nous sont apportés, et qui serviront, je l’espère, à un prochain tome. En effet, nous sortons de la ville d’Arkantras pour nous retrouver dans la cité des Pirates, qui fonctionne de manière totalement différente, mais qui semble subir les mêmes problèmes que dans l’autre cité. Des disparitions d’enfants existent, et de terribles pirates font régner la loi du talion. J’ai trouvé qu’il y avait une vraie comparaison entre les deux cités, une même manière pour ses habitants de vivre, même si nous n’avons pas les mêmes réalités sociales. L’idée est alors de montrer comment l’une de ces cités va réagir face à la vérité, tandis que l’autre ne fait rien. C’est alors assez intéressant de voir comment les humains peuvent se comporter face aux informations qui peuvent être révélées. J’ai aussi apprécié de me retrouver plonger dans le monde des pirates, même si je me demandais le but de l’auteur avec ce deuxième tome, où les pirates allaient nous emmener. Mais ce qui m’a vraiment séduite dans ce nouveau titre, c’est le fameux trésor de ces pirates. Je ne m’attendais pas à cela, et j’ai aimé être surprise de cette manière. Non seulement ceci permet de rajouter du mystère au personnage de Bucher, mais aussi à l’univers en lui-même. J’avoue toutefois être restée un peu sur ma faim avec ce trésor, et j’espère qu’on en saura plus dans la suite de la série.

– Les Faucheurs sont des esclavagistes. ls capturent tout ce qui bouge pour les revendre au plus offrants ! Ce ne sont pas de vrais pirates, juste des raclures des mers ! Les membres de ma troupe capturés par eux ne sont jamais réapparus… On dit même qu’ils s’attaquent aux adultes, tant que ça leur rapporte de l’argent.

Rowena conserva le silence? Alors, que ce soit à Arkantras ou ailleurs, des enfants aussi disparaissaient… Le mal sévissait donc partout ? Pourquoi se sentait-elle désappointée ? Elle avait pourtant toujours connu la misère, et ce dès son enfance chez Madame Sylva??? Est-ce que, où qu’elle aille, elle ne rencontrerait que mensonges et tromperies ? Elle avait cru en Bucher, mais l’attrait de l’argent avait vaincu la relation dque la jeune fille avait tissée avec elle.

De très hauts mures s’élevaient désormais face à elle, composés de tôles fixées les unes aux autres. Roméo poussa alors une porte, qui s’ouvrit sur un ponton.

– Pourquoi construire des murailles aussi hautes si c’est pour laisser la porte ouverte ? questionna la jeune fille.

Philo se para d’un sourire narquois.

– T’es pas très futée, toi ! C’est pour éviter de repérer Vérolia au loin. Les murs bloquent les éclairages, et tous les pirates éteignent les lumières de leur navire quand ils arrivent ici.

En ce qui concerne l’écriture de ce roman, elle est plutôt fluide et le roman se lit dans l’ensemble assez bien. Néanmoins, je dois avouer que j’ai eu quelques difficultés avec les descriptions. En effet, j’ai eu du mal à imaginer le navire des pirates, et à comprendre l’agencement de ce dernier. Un dessin m’aurait bien servi au début, parce que j’ai mis du temps avant de me figurer le bateau. Mais, mis-à-part ce soucis-ci, j’ai trouvé que le roman se lisait assez facilement, même si certaines redondances sont aussi à souligner. Les pirates s’attachent à Rowena, Eugène et Œil-de-Pirate, puis veulent les trahir, puis tout recommence. Certains points sont un peu prévisibles. Je ne m’attendais toutefois pas au trésor, qui m’a surprise, et à la fin, que j’attendais pour le tome suivant. La fin donne le sentiment que le récit est entièrement terminé, alors je ne sais pas s’il y aura une suite, mais je l’espère, car on reste sur notre faim avec le trésor. On dirait à la fois un tome de transition, mais aussi de finition de récit.

En résumé, malgré le fait que j’ai eu du mal à voir où voulait en arriver l’auteur, et que j’ai été déstabilisée par cette histoire de pirate qui s’éternise, j’ai dans l’ensemble apprécié ma lecture. J’ai aimé retrouver les personnages de Rowena et d’Eugène, et de les voir évoluer tous les deux. Le personnage de Bucher est aussi très sympathique, et son évolution au sein du groupe est intéressante. On a des révélations plaisantes au cours du roman, et l’idée du trésor est vraiment intéressante et mystérieuse. J’ai hâte d’en savoir plus sur celui-ci. C’est une bonne histoire et j’espère qu’on aura une suite. Je vous en conseille sa lecture, surtout si vous aimez les récits de pirates.

Et vous ?

Quels sont les éléments que vous aimez retrouver dans un deuxième tome ?

Qu’attendez-vous dans une saga ?

Qu’est-ce qui peut vous faire abandonner la lecture d’une saga ?

Bon mercredi à tous 😀

3 réflexions au sujet de « De Rouages et de Sang, tome 2 : Le Trésor du Pink Lady »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s