chroniques littéraires

Magus of the Library, tome 1

Bonjour tout le monde. J’espère que votre semaine se passe bien et que tout fonctionne comme vous le souhaitez. Pour ma part, maintenant que j’ai fait mon lundi, qui est ma journée la plus chargée avec sept heures de cours, et une pause de seulement un quart d’heure pour manger, car je passe du temps dans les transports, j’ai le sentiment que ma semaine a été faite. En vérité, elle est beaucoup moins chargée une fois que cela est passé. D’autant plus que cette semaine, j’avais aussi mon premier conseil de classe de l’année, le premier du trimestre, et que je suis rentrée plus tard chez moi. J’ai donc l’impression maintenant d’avoir fait ma semaine, alors qu’il me reste encore samedi à ne pas oublier, car c’est la matinée ports ouvertes au lycée.

En tout cas, je reviens vers vous aujourd’hui pour une nouvelle chronique manga. J’ai l’impression que cela fait une éternité que j’en ai pas faite, alors que j’ai pourtant lu des mangas ces dernières semaines. Je vous retrouve donc aujourd’hui avec le premier tome de la saga Magus of The Library, que j’ai découvert le mois dernier. Autant vous le dire, c’est sa couverture qui m’a fait craquer. Elle est magnifique. Le manga est écrit et dessiné par Mitsu Izumi, et est publié en France aux éditions Ki-oon. Il est sorti en France en mars 2019 et voici le résumé de ce premier tome :

“Le livre. Une source de savoir, une accumulation de signes chargés de sens, un précieux héritage qui relie passé et futur. C’est un mage qui me l’a dit un jour : protéger les livres, c’est tout simplement… protéger le monde !” Pour le jeune Shio, qui passe son temps libre plongé dans les romans, les récits extraordinaires sont un refuge face à la brutalité du quotidien. Son rêve est de partir pour la capitale des livres, où sont rassemblées toutes les connaissances du monde. Un projet utopique pour un gamin sans ressources… jusqu’au jour où des envoyées de la fameuse bibliothèque centrale débarquent dans son village ! Le miracle qu’il appelle de ses vœux depuis si longtemps est-il sur le point de se réaliser ?

Dans cette histoire, nous suivons un petit garçon, Shio, qui a eut la malchance de naître hybride. Il possède ainsi des oreilles pointues, ce qui n’est pas commun dans sa région natale, et le fait qu’il soit très blanc de peau, avec des cheveux clairs, fait qu’il est rapidement remarqué par es autres. Et, comble de son malheur, il est aussi pauvre, et sa sœur se saigne aux quatre veines pour qu’il puisse aller à l’école. Tout cela fait qu’il ne peut pas assouvir sa passion, qui est la lecture. Le bibliothécaire de sa ville refuse en effet qu’il puisse avoir accès aux livres, car il pourrait les abîmer. Or, tout cela va changer avec l’arrivée des bibliothécaires de la bibliothèque principale, venues enquêter sur la disparition d’un livre ancien. La vie de Shio va se retrouver être bousculée, et tout va changer pour lui.

Je vais commencer cette chronique par vous parler du personnage de Shio. Tout d’abord, on découvre un jeune garçon passionné par la lecture, qui ne vit presque que pour pouvoir lire tous les livres qui sont à sa portée. Cette passion est alors touchante, parce qu’elle nous parle, à nous autres lecteurs, qui avons nous aussi envie de lire le plus possible. Or, voilà que Shio se retrouve freiné dans sa passion pour les histoires et autres aventures, car il vient d’une famille pauvre, et de ce fait, l’accès à la bibliothèque lui est refusée, parce que le bibliothécaire juge qu’il n’a pas le recul et la passion nécessaires pour lire correctement les livres, pour ne pas les perdre ou les abîmer. On est alors touché par la détresse de Shio qui se retrouve mis de côté, qui ne peut pas continuer de lire les aventures de son pirate préféré, parce qu’il n’a pas le droit d’approcher un livre, ce qui n’est pas le cas des autres enfants. On découvre, dans le même temps, que Shio n’a pas d’amis, si ce n’est la fille du bibliothécaire, car il est d’une nature hybride, il n’est pas comme les autres enfants, et ces derniers le harcèlent, le blessent. J’ai été triste, et touchée, par la détresse qui émane de Shio devant cette violence qu’il ne mérite, qui provient du racisme de ses congénères, et j’ai été choquée que personne ne viennent l’aider, le défendre. Shio est tout seul, il n’a quasiment pas de famille à part sa sœur, qui travaille pour s’occuper de lui, et il n’a donc personne pour le défendre. Sa solitude fait de la peine à voir, car il ne sait pas à qui s’adresser lorsque cela ne va pas, il ne sait pas à qui demander de l’aide. J’ai donc trouvé qu’on se retrouvait facilement en lui, et qu’on s’attachait facilement à lui. J’ai toutefois hâte d’en savoir plus sur ses origines, et ce que sont devenus ses parent, et le voir grandir dans un autre lieu.

Parlons maintenant des personnages secondaires. Le bibliothécaire de la ville de Shio est vraiment un personnage désagréable, et cela se voit dans la suite du manga. Non seulement il ne veut pas que Shio puisse lire, mais il estime aussi que seule l’élite a le droit de lire et d’avoir accès aux livres. Il a donc un mépris total pour le peuple, pour ceux qu’il estime qui ne sont pas suffisamment éduqué. En fait, seule sa fille trouve grâce à ses yeux, et cela va le mener dans une mauvaise direction. Son personnage donne donc envie de le bannir, de ne plus le voir, ou de le ramener aussi à la réalité, et il est tout à fait antipathique. Il va d’ailleurs mentir aux bibliothécaires et essayer de dissimuler la vérité. D’ailleurs, ces dernières semblent beaucoup plus sympathiques. J’ai beaucoup aimé le personnage de Sedona, ainsi que le lien qu’elle va crée avec Shio. On sent une vraie bonté en elle, un vrai amour de la lecture qui fait qu’elle a envie de partager sa passion avec tout le monde, qu’importe qu’il soit pauvre ou non, tant qu’il a envie de lire, c’est cela qui compte pour elle. J’ai aussi aimé la manière dont elle utilise son pouvoir, et l’impression de sérénité qui se dégage d’elle. On a envie de la revoir, et suivre aussi ses aventures, et j’espère donc qu’on la reverra dans la suite du manga. C’est vraiment un personnage doux, agréable. La petite bibliothécaire, la Fée, est quand à elle assez drôle, et elle apporte une vraie touche d’humour dans ce manga qui peut s’avérer sombre dans les sujets traités. Son personnage est bienvenue dans le récit, et j’ai apprécié sa présence.

En ce qui concerne l’univers, ce dernier est consacré aux livres, c’est certain. J’ai aimé la manière dont on s’intéresse aux livres, non pas seulement avec la lecture et le fait de créer des livres, comme dans la Petite Faiseuse de Livres, ou même dans le Maître des Livres, mais vraiment sur comment on peut les réparer, en prendre soin, et aussi tout ce qu’ils peuvent amener dans notre univers, toute l’importance qu’ils peuvent avoir dans ce dernier. Dans ce manga, on sent en effet une vraie passion pour l’objet livre en tant que tel, et on a ainsi le droit à un rappel sur la manière dont les livres sont apparus, sur leur histoire, et sur le fait que l’objet est très symbolique. J’ai apprécié cela, parce que dans notre vie de tous les jours, le livre n’est qu’un objet comme un autre, un bien de consommation, alors que dans le récit, on rappelle que ces derniers peuvent déclencher des guerres, et que sans, c’est le retour à l’ignorance. La touche de magie est assez intéressante, car elle permet aussi de concevoir l’objet comme un être vivant, qui ne supporte pas ne de pas être lu ou de rester dans le noir. Je pense que cette idée est assez originale et mérite d’être développée dans la suite du manga. J’ai aussi aimé l’idée d’une grande bibliothèque, avec des bibliothécaires parcourant le monde à la recherche d’ouvrages, devenant de ce fait de véritables aventurières. C’est plaisant de voir les bibliothécaires dans ce rôle-là, et j’ai trouvé cela vraiment sympa. C’est une bonne idée et cela permet de dépoussiérer l’image des bibliothécaires se contentant d’acheter des livres ou demandant le silence. Cela permet de les moderniser et de montrer à quel point leur rôle est essentiel, tout cela reliant les livres à la magie.

En ce qui concerne les dessins, le style est vraiment agréable à lire, et j’ai trouvé les planches très belles. J’ai apprécié tous les détails qui nous sont proposés et qui nous permettent de nous plonger dans ce monde qui n’est pas le nôtre, et qui est en plus magique. On sent que l’autrice a vraiment chercher à détailler le plus possible son univers, et le visuel est bien rendu. Je regrette toutefois que, pour le moment, je n’ai pas beaucoup reconnu les bibliothécaires. En effet, lorsqu’elles sont toutes ensemble, à part pour la plus petite, elles se ressemblent toutes. Je n’arrive pas à les distinguer, mais j’ignore si cela aurait une importance pour la suite, vue la manière dont se termine l’histoire. En tout cas, le dessin est vraiment compliqué, et surtout travaillé, avec un trait très riche. Cela correspond bien à l’histoire proposée.

En résumé, je ne peux que vous conseiller cette histoire. Le personnage de Shio est plaisant à suivre, on s’attache facilement à lui. On a envie de l’aider et de le protéger. J‘ai aimé aussi les personnages secondaires, notamment la bibliothécaire Fée et Sedona. Le personnage du bibliothécaire de la ville de Shio est quant à lui détestable. L’univers proposé est agréable et bien dessiné. Les planches sont belles à regarder, et complètes. Le monde proposé est riche et on a envie d’en savoir plus sur lui. Le fait de relier la magie aux livres est une bonne idée, originale dans sa manière de faire. Je vas lire la suite avec plaisir, c’est une belle découverte.

Et vous ?

Aimez-vous lorsque le dessin d’un manga est complexe ?

Regardez-vous beaucoup les styles de dessin avant de choisir un titre ?

Quel est votre style préféré ?

Bon mercredi à tous ❤

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s