chroniques littéraires

L’Eveil, tome 1 : Frères Solitaires

Bonjour tout le monde. J’espère que vous allez tous bien et que vous parvenez à profiter enfin du soleil et de la chaleur qui est enfin apparue. Même si je ne suis pas une grande fan de la chaleur, j’avoue que cela fait beaucoup de bien, parce que cela manquait depuis le début de l’été. Et c’est un temps normal pour la saison. il faut juste espérer que cela se maintienne un peu.

D’ailleurs, en parlant de temps, de climat et de météo, aujourd’hui, je vais vous faire découvrir un nouveau roman, qui est un tome 1. Il s’agit du roman Frères Solitaires, qui est donc le premier tome d’une série nommée l’Eveil. Il s’agit d’un roman de science-fiction, qui se passe dans notre future, à une époque où la Terre n’est plus ce qu’elle est aujourd’hui. Ce roman a été écrit par Coline Dumas et est publié aux éditions Alter Real. Je les remercie d’ailleurs pour l’envoi de ce roman en service presse, et du fait que je sois toujours leur partenaire. Le roman est sorti en mai 2021 et voici son résumé :

Cal, jeune femme de vingt-deux ans, est capitaine d’un des plus gros navires de transport encore en activité. Depuis l’épidémie qui a décimé les deux tiers de la population mondiale, la Terre est gérée par l’Ordre de l’Éveil, dont elle est bien la seule à se méfier.

Après de longs mois à quai, Cal se prépare à une nouvelle traversée. Parmi les voyageurs : Jesse. Mystérieux et solitaire, il paraît entretenir d’étroites relations avec l’Ordre.

Malgré ses craintes, elle est de plus en plus attirée par Jesse. Et s’il n’était pas ce qu’il prétendait ? Et s’il découvrait ce qu’elle cache ?

Il va réveiller en elle des sentiments jusqu’alors inconnus. Et peut-être changer sa vie à jamais.

Dans cette histoire, nous suivons donc principalement Cal, une jeune capitaine de navire. Elle dirige l’un des rares grands bateaux qui continuent à circuler sur l’océan, et elle fait la navette entre l’Europe et les Etats-Unis. Cal aime son métier et ne se sent pas vraiment à son aise sur la terre ferme. Or, après que son bateau ait dû rester à quai avec des travaux, la voilà repartie sur les flots. Mais cette nouvelle traversée va être particulière. des lynx ont à bord, ainsi qu’un mystérieux passager. Cal est persuadée que Jesse, qui provoque des sentiments jamais vus en elle, est un initié. Son père lui a toujours dit de se méfier de ceux qui ont un lien avec l’Eveil. Cal va tout faire pour le maintenir à l’écart, mais quelque chose semble la relier à Jesse, et son destin va être changé à jamais une fois ses révélations faites.

Je vais commencer par vous parler de Cal, qui est donc le personnage principal de ce récit, celui qu’on suit sur tout le roman. C’est une jeune femme, très jeune, qui s’est retrouvée par la force des choses avec de lourdes responsabilités. Elle est orpheline, et son père adoptif lui a légué son bateau, persuadé qu’elle ferait un capitaine idéal pour ce dernier. Cal, qui est une fille de la mer, adore son bateau. Mais elle doit sans cesse s’imposer face à ceux qui estiment qu’elle est trop jeune pour ce poste, ou parce que c’est une femme. Cal est alors obligée d’avoir du caractère, de s’affirmer, afin de prouver à tous qu’elle est douée dans ce qu’elle fait. Ce n’est pas le cas avec son équipage, qui la connait, mais bien avec certains passagers. De ce fait, je trouve qu’on peut donc s’attacher à elle, au sens où elle doit toujours faire ses preuves, montrer qu’elle est légitime, à sa place, et finalement, elle vit ce que vivent bon nombre de femmes ou de personnes jeunes. Ainsi, Cal est une figure féministe, qui montre que les préjugés ont la vie dure, et elle cherche à les surpasser. J’ai aimé cela chez elle, cette force de caractère qu’elle déploie pour vivre de sa passion. Elle est liée à l’océan, et c’est aussi intéressant de la voir comprendre cette entité, de la voir ainsi tout anticiper, de faire vivre son bateau. Mais ce qui est aussi plaisant avec elle, c’est qu’elle ne rejette pas sa féminité, ou ce qu’elle est pour s’imposer. Ainsi, elle est en mesure de se montrer maternelle avec tout le monde, ceux qui lui font confiance, et surtout avec sa petite sœur. J’ai beaucoup aimé le lien qui est développé entre elles. On sent alors beaucoup d’amour, et Cal ferait n’importe quoi pour elle. C’est d’ailleurs ce qui va lui poser quelques problèmes. Cal est généreuse, elle est protectrice, elle veille sur tout le monde, que ce soit son équipage ou ses passagers. Mais elle est aussi méfiante envers tout ce qui touche à l’Eveil, et elle ne sait pas vraiment pourquoi. Ce mystère est levé dans le roman, mais j’ai aimé le fait qu’elle ne se laisse pas tout de suite allé avec Jesse, qu’elle impose des barrières avec lui, qu’elle se méfie de lui, et qu’elle ne tombe donc pas tout de suite dans ses bras. Il y a de la résistance chez elle, et cela montre qu’elle n’est donc pas une héroïne naïve. C’est plaisant, parce que je craignais qu’elle ne lui cède trop vite. Je pense toutefois que son potentiel, en tant que personnage, n’est pas encore assez exploité, et qu’elle peut nous révéler beaucoup d’autres choses sur son caractère, d’autant plus qu’elle prouve, dans le roman, qu’elle est capable de beaucoup de courage lorsque la situation l’exige, mais cela va certainement être accentué par la suite.

L’homme lui posa des questions sur la météo pendant cinq longues minutes, testant ses facultés sans gêne aucune. Elle se retint de l’envoyer balader. Cet homme impoli et imbu de lui-même s’interposait entre elle et son plateau-repas, et elle commençait sérieusement à perdre patience. Depuis qu’elle était capitaine, il y avait forcément au moins un passager par traversée pour vouloir vérifier ses compétences. Sa jeunesse et, Cal en était persuadée, le fait qu’elle soit une femme, en mettaient certaines mal à l’aise. Au début, elle avait ressenti le besoin de se justifier et de prouver sa valeur. D’abord d’une patience infinie avec ce genre d’individus, elle avait fini par se lasser et ils l’agaçaient de plus en plus. Elle avait bien suggéré à Timon qu’il prévienne les passagers avant leur inscription, mais celui-ci lui avait apposé un refus catégorique. Il lui avait répondu qu’il était bien contente de contrarier toute personne assez bête pour réduire sa sœur à son âge ou à son sexe. Touchant… mais Cal savait aussi qu’il aimait bien trop son petit effet de surprise. Il rôdait son petit show à chaque nouvel embarquement, et elle était le clou su spectacle ! Elle s’était laissée persuadée et continuait donc à rendre des comptes…

Parlons justement maintenant de Jesse. Je dois l’avouer, je ne suis pas vraiment fan de son personnage. Comme Cal, je me suis beaucoup méfiée de lui, de ses intentions, et je continue à trouver qu’elle ne sont pas très nettes, même après toutes les révélations qu’il est obligé de faire. En vérité, je ne luis fais pas confiance, car je trouve qu’il exerce un certain contrôle sur Cal, sur ce qu’il lui raconte ou non, et qu’il ne se livre pas assez. On peut facilement deviner qu’il ne lui raconte pas tout, qu’il filtre beaucoup les informations. Il ne joue pas franc-jeu, et je n’aime pas ce genre de personnage. Je suis donc beaucoup sur ma réserve avec lui, même s’il a montré, au cours de l’histoire, qu’il tenait à Cal, et qu’il voulait l’aider. J’ai aussi trouvé qu’il faisait trop d’efforts pour se faire accepter sur le bateau, qu’il avait une tendance à épier les autres, afin d’être toujours présent en cas de besoin. Ainsi, Cal n’a de cesse de le trouver près d’elle. Je trouve donc que Jesse a quelque chose de dérangeant, et je l’ai vraiment pris comme ça. Le fait qu’il refuse aussi de parler de ses dons nous met en défiance. A mon sens, il y a un côté trop artificiel, superficiel en lui, et cela m’a dérangée. Je ne sais pas si c’est la volonté de l’autrice de faire cela ou non, pour nous mettre en garde contre lui, mais j’espère que Cal ne va pas le suivre partout sans remettre en question certaines de ses motivations.

– Vous avez beaucoup navigué ? lui demanda-t-elle sans se retourner.

– On peut dire ça, lui répondit-il, énigmatique, après plusieurs secondes.

Cal comprit que, comme la veille au soir, il n’en dévoilerait pas plus. Une colère sourde monta en elle. Pourquoi tout ce mystère ? Qu’est-ce qu’il fichait là ? Un foutu membre de l’Eveil était sur son bateau et il devait y avoir une explication à son silence. Qu’avait-il à cacher ? Sa raison lui criait de respecter son plan, mais tout son corps réclamait le contraire. Des poils hérissés à l’arrière de son cou, jusqu’au bout de ses doigts qui crevaient d’envie de lui faire avouer de force son secret. Même son cœur battant résonnait dans ses tempes en un bruit de tambour assourdissant. Et malgré tout ce qu’elle s’était promis de faire pendant la nuit, elle virevolta pour lui faire face. Ses yeux trouvèrent les siens, interloqués. Elle n’arrivait pas à le cerner et ça l’obnubilait.

Parlons maintenant de l’univers de ce roman. J’avoue, je suis un peu déçue qu’il ne soit pas encore très étoffé. En effet, on nous parle beaucoup de l’Eveil et des initiés, comme Jesse, mais j’ai eu le sentiment que tout cela manquait encore de profondeur. En fait, on reste un peu sur notre faim, certainement parce que ce roman n’est qu’un prologue, au sens où il ne fait que lancer l’histoire et nous présenter les personnages principaux. L’Eveil a eu lieu longtemps avant, et donc on ne se focalise pas encore dessus. Mais j’espère que cela aurait une place importante dans la suite du récit, car on sent beaucoup de potentiel, et que cela peut encore être remis en question. De ce qu’on sait, nous sommes dans un monde post-apocalyptique, où les choses reviennent peu à peu à la normale, tout en prenant davantage soin de la planète. L’Eveil semble alors être une prise de conscience écologique, et a permis à certaines personnes de s’élever au-dessus des autres. On a alors tout de même droit à certaines informations sur les initiés, mais je les ai trouvé peu nombreuses. Je suis assez curieuse de ce statut particulier. En tout cas, j’ai aimé le fait qu’on nous parle d’écologie dans ce roman, et qu’on nous projette dans un futur où les règles du jeu ont changé, où les populations se sont développées d’une autre manière pour survivre, et où on sent une certaine menace tout de même être présente. C’est agréable de lier cela à la magie des initiés, même si cette dernière reste encore à intensifier, qu’elle n’est encore que survolée. Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est la vie sur le bateau. On sent alors toute la passion qui anime Cal, qui cela donne des envies de voir l’océan.

– Mais les membres de l’Eveil vont intervenir ! Ils doivent mener une enquête ! « L’Ordre vous guidera » est l’un des premiers préceptes du Nouveau Code de Vie, non ? Et bien, qu’ils s’y mettent !

Pleine de ferveur, elle essayait de lui faire entendre raison. Il fallait qu’il soit d’accord avec elle. Elle réalisé qu’elle avait elle-même besoin d’être rassurée et cette pensée la terrifia encore plus.

– Oui, bien sûr. Les autorités portuaires que vous avez contactées les ont prévenus à coup sûr. A l’heure qu’il est, tous les conseils de la côte Est doivent être au courant. Il se peut même que le Grand Conseil de New York ait déjà été averti… Et je ne doute pas qu’ils feront de leur mieux pour trouver les coupables et les traduire devant la justice.

Le regard de Jesse se perdit au loin? Poussant son assiette de côté, sans y avoir touché, il passa ses deux mains dans ses cheveux, les maintenant en arrière. La vision de son visage ainsi dégagé et de ses bras aux muscles saillants donna encore à Cal des frissons. D’un autre genre…

Il expira, las, en se rapprochant de la table.

– Ce n’est, hélas, pas un cas isolé, j’en ai peur… Arrivera un jour où les membres ne seront plus assez nombreux face aux transgressions. L’Ordre deviendra moins puissant, la Plagua plus qu’un lointain souvenir et je doute que la Terre s’éveille à nouveau pour nous sauver…

En ce qui concerne la lecture, le roman se lit bien, l’écriture est assez fluide. Les chapitres sont plutôt longs, mais ils s’enchaînent plutôt bien. J’avoue toutefois que le début met du temps à se mettre en place, ce qui en soit est logique, on suit nos personnages pendant toute la traversée, et il faut d’abord les rencontrer. Mais j’ai trouvé que le prologue n’avait pas beaucoup d’intérêt, on s’en fiche un peu que le bateau ait été à quai pendant des mois. Il se passe, heureusement, beaucoup de choses pendant cette traversée, et cela permet de rythmer le récit. Les révélations de Jesse sont prévisibles, mais pas pour toutes. Il y a donc un peu de suspens dans le récit. Les descriptions sont bien menées, et on se sent sur le bateau. De la même manière, il est aisé de se mettre à la place de Cal et de comprendre ce qu’elle ressent, ses impressions et sentiments sont bien décrits, même si j’aurais aimé qu’elle résiste davantage à Jesse.

En résumé, c’est un premier tome intéressant, qui nous pose donc l’univers et les personnages centraux. J’avoue que je suis pour le moment restée sur ma faim, mais c’est parce que je suis assez curieuse de l’univers proposé, et que, comme c’est un premier tome, nous n’en avons pour le moment qu’une esquisse. Néanmoins, je suis certaine que l’univers sera davantage décrit dans la suite de l’histoire, car ce premier roman se passe finalement que sur l’eau. On va donc avoir une vision plus large ensuite. Le personnage de Cal est vraiment sympathique, plein de vie. Je me méfie encore de Jesse. L’écriture est agréable et le roman se lit bien, j’ai aimé le fait que la romance ne se mette pas tout de suite en place, qu’il y ait une forte résistance de la part de Cal. Je vous en conseille donc la lecture, c’est une bonne entrée en matière pour découvrir un univers post-apocalypse sans pessimiste, plutôt optimiste.

Et vous ?

Aimez-vous lorsqu’un premier tome ne dévoile pas entièrement son univers ?

Aimez-vous lorsque les auteurs laissent beaucoup de suspens pour la suite ?

Etes-vous vous aussi curieux sur les mondes proposés dans vos lectures ?

Cela vous arrive-t-il de ne pas aimer un personnage principal ?

Bon mercredi à tous 😀

Une réflexion au sujet de « L’Eveil, tome 1 : Frères Solitaires »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s