lecture et blog

Pourquoi lire ?

Bonjour tout le monde. J’espère que vous allez tous bien et que vous vous portez mieux que mes élèves. Je me souviens encore du stress et du mal être que l’on pouvait avoir étant adolescent, avec toute la pression qui était engendrée par la société, les études, les professeurs, les parents, mais tout de même, je n’avais pas le souvenirs que dans mon année, autant de jeunes se mettaient en danger. Depuis que je suis en lycée, les élèves que j’ai enchaînent les incidents, graves, de santé, avec des séjours à l’hôpital. Cela est une vrai hécatombe, entre les problèmes médicaux et les problèmes psychologiques.

Alors, aujourd’hui, j’ai prévu de lancer sur le blog une nouvelle catégorie d’articles. Cette idée me trotte dans la tête depuis décembre, et je suis donc heureuse de la mettre enfin au point. Chaque mois, environ, vous aurez donc droit à un article sur la lecture, les livres; ou sur le fait de bloguer. Cela peut vous paraître encore vague, mais j’ai de nombreuses idées pour cette catégorie, qui concerneront donc le fait de parler des livres en général, et le fait d’être une blogueuse littéraire en particulier. Or, avec ce que je vous ai mis plus haut, j’ai décidé de débuter cette nouvelle catégorie, un peu basée sur celle que j’ai déjà sur le blog en terme d’écriture, avec la question : pourquoi lire ? Cette question peut en effet se poser à l’heure des réseaux sociaux, de la télé, des séries sur Netflix et des autres plateformes, à l’heure où le livre semblent être un objet démodé, bon à jeter. Alors, qu’en est-il réellement ? Pourquoi lisons-nous et que nous apporte la lecture ? C’est de cela dont nous allons parler aujourd’hui.

Pour se plonger dans un autre monde

Il parait évident que lorsqu’on lit, c’est pour quitter son quotidien, pour s’évader. On ne lit pas souvent des histoires qui parlent de nous-mêmes, de notre vie de tous les jours. Lorsqu’on lit, c’est justement pour se sortir de son quotidien, de son train-train, et pour vivre des aventures palpitantes, qu’elles soient drôles, amoureuses, fantastiques. On peut certes aimer lire des histories qui se passent dans note monde, avec des héros qui nous ressemblent, mais ils restent des héros, au sens où ils sont différents de nous, ils font les bons choix aux bons moments, contrairement à nous. Et surtout, ils vivent quelque chose qui les dépassent, les transcendent, et les rendent plus forts. Ils s’en rendent compte. Cela peut être passager, ou rester. En tout cas, il leur arrive plus de choses qu’à nous.

Pour rêver

Que ce soit dans le cas du fantastique, de la science-fiction, ou même de la simple romance, on lit tous pour vivre des aventures merveilleuses, où à la fin tout se termine bien. Ces histoires nous font sortir de notre quotidien, et elles ont surtout pour but de nous donner de l’espoir, nous montrer que tout le monde a droit à son happy end, que l’amour finit toujours par triompher et que la jeune fille finit toujours avec l’homme, ou la fille, dont elle s’est éprise. Lorsqu’on lit une romance, on s’attend à ce que l’amour soit le plus fort, et que les personnages se rendent compte qu’ils sont faits l’un pour l’autre. On a ainsi l’espoir que cela se déroule de la même manière dans la vraie vie. Et lorsqu’on est dans de la fiction plus imaginaire, ce que l’on veut, c’est du changement, voir des choses les plus belles possibles.

Pour voyager.

Cela est surtout le cas pour les fictions de l’imaginaire, donc tout ce qui est de l’ordre du fantastique, de la science-fiction, ou même des récits de voyages ou des aventures se passant ailleurs. Comme on le dit plus haut, on lit pour quitter son quotidien et pour rêver. De ce fait, ce que l’on attend d’un roman, d’une histoire en général, c’est qu’elle nous fasse voyager, que ce soit dans le temps ou dans l’espace. Avec les récits de l’imaginaire, on veut découvrir de nouvelles choses, imaginer de nouveaux mondes, de nouvelles organisations de société, de nouveaux modes de vie, qui seraient tous plus magnifiques les uns que les autres, ou plus dangereux. Lorsque les récits sont contemporains, on s’attend à aller dans des contrées que l’on ne connaît pas, se plonger dans un autre univers, ou apprendre des choses sur une époque dans laquelle on ne vit pas. On s’attend à quitter pleinement notre quotidien, à se plonger dans quelque chose qui va bouleverser nos sens.

Pour se battre

Il y a des éléments assez communs à certains types d’histoire, c’est le fait que le héros doit accomplir des aventures dans l’idée de changer son monde, parce que ce dernier déraille fortement. Or, non seulement il ne peut pas le faire tout seul, mais en plus il doit affronter plusieurs obstacles, qui mènent souvent à des combats. C’est souvent le cas dans les roman jeunesse, même si les combats sont limiter à la cours de récréation, ou dans les romans de science-fiction, de fantastique et de fantasy, et dans les romans historiques. En effet, les héros doivent se battre, pas seulement avec leurs poings, mais avec de vraies armes, et le destin du monde repose sur leurs épaules. Ces romans-là sont importants parce qu’ils nous font prendre conscience de l’injustice de notre monde, de son fonctionnement, et réveille en nous notre instinct révolutionnaire. Qui n’a jamais rêvé d’être à la place d’un personnage héroïque et de se battre pour les valeurs qu’il incarne ? Ces romans sont là pour montrer non seulement qu’il y a toujours un espoir, mais surtout qu’il faut se battre pour, qu’on doit affronter nos peurs, mais aussi la perte des êtres chers.

Pour pleurer

J’avoue, cela m’arrive assez fréquemment de pleurer alors que je lis, alors que je ne pleure pas aussi facilement dans la vie de tous les jours. Pourquoi ? Tout simplement parce les romans nous font vivre des situations tristes, où il est souvent question de perte, et que cela nous aide justement à affronter le quotidien en relativisant ce dernier. On s’aperçoit aussi plus facilement de ce qui nous entoure, de ceux qui sont importants à nos yeux et que nous devons protéger. Les livres nous permettent de se confronter à la mort, à la torture, et à d’autres sentiments face auxquels nous ne faisons pas nécessairement face au cours de notre vie. C’est notamment le but des livres pour les touts petits.

Pour apprendre

Personnellement, et je sais que je ne suis pas la seule, j’ai appris beaucoup plus de choses en lisant des livres, des histoires, qu’en allant à l’école. Pourquoi ? Tout simplement parce que, à l’école, nous n’avons pas le temps de traiter tous les sujets, ni même d’aller en profondeur, alors que les livres nous permettent cela. Sincèrement, qui s’intéresse encore de savoir comment les allemands ont vécu la Seconde Guerre Mondiale ? Lorsque l’on est au collège ou au lycée, le temps ne nous permet pas de nous poser des questions, or les romans nous permettent de nous placer à la place de ces personnes qui ont fait l’histoire ou qui la font encore. C’est le cas pour les romans historiques, mais aussi pour les romans contemporains. Avec les romans policiers, par exemple, on apprend la psychologie, le droit, les procédures dans tel ou tel pays, etc. Avec certains romans américains, on découvre comment les personnes de couleur sont traitées. Les romans sont une vraie mine d’informations.

Pour se faire des amis

C’est peut-être naïf, mais lorsqu’on lit, on se met à la place des héros, ou de leurs amis, et on vit leurs aventures avec eux. Pendant une centaine de pages, souvent plus, on les suit dans leurs pensées, leurs avancées, et on grandit avec eux. Ils font alors partie de notre famille, de notre cercle. Ils sont aussi importants que des amis réels, car ce sont aussi eux qui nous forgent, nous façonnent. Selon notre caractère, on est plus ou moins proches de tel ou tel personnage, et on est en accord ou non avec ses valeurs.

Mais alors, qu’est-ce qui sépare le roman des autres types d’histoire ?

Tout ce qui vient d’être dis plus haut et autant valable pour les romans que les autres types de récit, qui sont donc les films ou les séries. On peut donc se demander ce qui va séparer le livre de ce type d’histoire. Déjà, il y a le fait que le livre est plus détaillé que le film, si jamais on a le droit à une adaptation de ce dernier. Ainsi, l’univers n’est pas rendu de la même manière, et alors que dans un livre, on aura tout le lieu détaillé, avec les odeurs, les bruits, tout ce qui touche à la vue, on n’aura pas la même chose avec un film ou une série. Cela fonctionne aussi bien dans le cas d’une adaptation que dans le cas d’une histoire originale. Cette différence est principalement dû au fait que l’on n’est pas sur le même tempo. Un livre peut se permettre d’avoir des pages et des pages de descriptions – même si cela peut en rebuter plus d’un, alors que le film n’a pas le temps pour cela. Il doit aller à l’essentiel. Il passe alors plusieurs choses sous silence, et l’histoire n’est pas racontée de la même manière. C’est certainement pour cela qu’on va d’ailleurs plus vers des séries que vers des films, qui peuvent alors prendre plus de temps pour le récit. En parlant de temps et de descriptions, le livre fait nettement plus de place à notre imagination, puisque rien n’est visible, tout est dans notre esprit. On est alors libre d’imaginer les personnages et les lieux de la manière que l’on veut. Cette liberté est importante car finalement, on peut décider de se représenter les personnages comme l’on souhaite, et de ce fait, se rapprocher davantage d’eux.

Le fait que le livre soit un objet est aussi intéressant. Ainsi, un livre se prête, se touche, s’expose. On peut faire la même chose avec des DVD, c’est certain, et pourtant, l’impact n’est pas le même. Pour cela, il suffit de voir le nombre de photo poster sur les réseaux sociaux de livres, et notamment de bibliothèque. Je n’ai encore pas vu grand monde faire ça avec ses DVD. Le livre a d’ailleurs un symbolisme presque sanctuarisé, au sens où l’on en prend soin, où on évite de l’abîmer, de l’écorner, de le tâcher. Le livre doit rester beau, parce que c’est un objet presque religieux. Et oui, les Textes Sacrés proviennent de livre, et c’est certain à cause de cela que l’on prend autant soin de nos livres personnels. Et c’est sans doute pour cela que voir des livres brûler provoquent autant de réactions virulents. De plus, le livre, en tant qu’objet, marque toutes les étapes de la lecture. Si c’est un livre que l’on adore lire, alors sa couverture sera marquée par l’usure, par nos nombreuses lectures. C’est un objet qui vit, et qui nous suit pendant un moment. C’est alors un objet de collection. On aime beaucoup avoir les mêmes livres, mais avec des couvertures différentes. La saga Harry Potter, mais aussi celle du Seigneur des Anneaux, surfent beaucoup sur cette vague. Et ce qui est bien, c’es qu’on peut les avoir dans différentes langues, avec des couvertures différentes.

Enfin, et c’est aussi l’un des points importants qui fait que le livre est autant apprécié, c’est qu’on prend le temps de le lire. Une série peut se regarder d’une traite, et c’est forcément le cas pour un film, mais ce n’est pas forcément le cas pour le livre. Ainsi, on prend le temps de le savourer, on lit à notre rythme, on peut le poser et revenir dessus, sans que cela ne soit forcément gênant. L’ambiance que l’on met en place autour de nous peut jouer un grand rôle dans notre lecture, dans la manière dont l’on va percevoir les mots. Un livre s’interprète alors bien plus qu’un film ou une série, notamment grâce à notre imagination et l’ambiance que l’on mettra en oeuvre autour de nous. Et personnellement, j’adore tenir un livre en main et respirer tout ce qu’il dégage avant même de le lire.

J’espère avoir fait le tour de ce qui nous pousse à lire plutôt qu’à regarder une série ou un film, et ce qui fait qu’on aime autant les histoires, que ce soit dans l’un ou dans l’autre des formats. Si jamais vous voyiez des choses manquantes, n’hésitez as à les souligner.

Et vous ?

Pourquoi aimez-vous lire ?

Trouvez-vous qu’il y a une vraie différence dans la manière de raconter ?

Quel format préférez-vous ?

Que vous apporte le livre ?

Bon vendredi à tous 😀

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s