autoédition·chroniques littéraires·service presse

Projet espoir, tome 1 : Touchée

Bonjour tout le monde. J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon début de semaine. Ici, tut va bien. Non seulement il fait enfin meilleur, même chaud, le soleil brille dans le ciel, mais en plus je sais enfin que je vais participer à la rentrée des classes. Et oui, j’ai passé un entretien mardi et il s’est super bien passé. Je suis donc à nouveau prof cette année. Par contre, pas de français, mais de philosophie. Je serais donc en lycée. C’est tout ce qu’on m’a proposé. Je regrette de ne pas faire de français, mais je vais m’amuser aussi en philosophie. C’est juste que comme je ne me suis pas plongée dans les textes philosophiques depuis la fac, cela me semble un peu loin. Mais ça va le faire.

Aujourd’hui, sur le blog, je reviens vers vous pour vous faire découvrir l’une de mes dernières lectures. Je l’ai terminé le weekend dernier. Il s’agit d’un roman fantastique, un premier tome. Il se nomme Touchée et a été écrit par Charlène Gros-Piron. J’avais dévoré plusieurs de ces autres romans, Le Masque du silence et Les Originels, c’est une autrices que j’aime beaucoup. Ce nouveau roman est publié en autoédition et j’ai été très touchée qu’elle me l’envoie en service presse afin que je puisse vous en parler. Je l’en remercie. Il est sorti sur la plateforme Librinova le 16 août 2019. Voici son résumé :

Sans que vous le sachiez, chaque peur, chaque doute, chaque sentiment, pensée ou acte alimentant votre part d’ombre nourrit aussi des êtres semblables à des volutes de fumée, qui parviennent à se matérialiser lorsqu’ils ont assez emmagasiné. Seules quelques personnes peuvent voir ces formes évoluer et tuer, elles seules peuvent aussi mourir d’un simple contact avec ces choses. Les exterminer est pourtant un devoir : là où elles prolifèrent naît la guerre.

Vous ne connaissez rien de la véritable Histoire.

Mon nom est Daphné. Je suis chasseuse d’Obscurs et dirige, à presque 21 ans, la plus efficace des équipes de Paris. La plus jeune, aussi. Je porte un secret qui me vaudrait d’être assassinée. La nuit où mon frère Raph s’est laissé attraper par un Obscur pour me sauver, perdant instantanément la vie, ces horreurs m’ont aussi touchée, marquée. Et mon cœur ne s’est pas arrêté.

Dans ce roman, nous suivons Daphné, une jeune femme rebelle, qui fait un travail un peu particulier. Elle chasse les Obscurs dans Paris. C’est sa destinée, elle est née pour cela, comme tous les membres de sa famille, comme beaucoup d’autres personnes à travers le monde. Elle est la garante d’un équilibre entre ce qui ressemble à des forces du mal et le bien, le monde tel que nous le connaissons. S’il n’y avait pas de Chasseurs d’Obscurs, le monde tomberait dans le chaos. Mais cette vie a un prix, les Chasseurs d’Obscurs peuvent à tout moment être touchés par les Obscurs et mourir. Seuls eux subissent cette malédiction, car seuls eux peuvent voir et deviner la présence d’Obscurs. Mais voilà, Raphaël, le frère de Daphné, est mort pendant une chasse, touché par un Obscur. Et Daphné en a réchappée. Touchée aussi, elle a survécu. Cela est impossible. Alors, elle cache aussi bien que possible son secret derrière une façade de colère, de rage. Mais cela va changer, car Daphné, très bonne Chasseuse, est mutée à Rome. Et là, elle va devoir évoluer pour survivre.

Ce roman se découpe vraiment en deux parties. Nous découvrons Daphné à Paris, avec ses proches, soit les personnages secondaires de l’histoire, puis nous partons à Rome où elle va vivre sa nouvelle vie, contre son choix. A partir de là, elle se retrouve obligée de se lier avec ses coéquipiers, dont Joachim, son nouveau supérieur, qui ne la laisse pas indifférente, alors qu’ils n’arrêtent pas de se chercher, de s’envoyer des injures à la figures. Joachim ne semble pas apprécier la présence de Daphné à Rome. De par le découpage, je me demandais au début quels personnages étaient importants pour la suite de l’histoire, mais je peux maintenant vous dire que Joachim fait partie des personnages centrales du roman, et je pense que son personnage sera plus exploité dans la suite du roman, dans le tome 2. Il s’avère finalement qu’il a beaucoup plus de points communs avec Daphné que ce qu’il laisse d’abord croire. J’ai apprécié son côté rebelle, qu’il possède aussi sas le mettre autant en avant que Daphné. Pour lui, les ordres sont importants, et il semble détester le fait que Daphné n’en fasse qu’à sa tête. Cependant, on se rend compte assez vite que les règles qui comptent sont celles qu’il met en place, et tout cela dans le but de protéger ses coéquipiers. Je pense donc qu’il fera un bon groupe avec Daphné, s’il arrive à mettre son ego de côté. Je pense aussi qu’il a du mal à faire confiance à Daphné, et que le fait qu’elle soit imprévisible, comme lui, la rend dangereuse, de son point de vue. Il ne peut rien lui imposer, et cela va à l’encontre de ses principes. C’est assez intéressant la manière dont il repousse Daphné, dont il la met à l’écart, alors que cela se sent, dès le début, qu’il est attiré par elle. Je me demande donc comment leur relation va évoluer par la suite, car cette attirance est réciproque. En tout cas, j‘ai trouvé leurs joutes verbales et physiques très intéressantes et plaisantes à lire. Le fait que Daphné ne se laisse pas faire est super agréable, car elle montre qu’elle ne se soumet pas à Joachim et cela ne plaît pas à ce dernier, malgré son envie, paradoxale, d’aider Daphné. C’est un personnage que je vais prendre plaisir à suivre dans la suite de l’histoire, même s’il ne semble pas agréable de prime abord.

– Les rebelles, ici, on les mate, gronda-t-il.

Envolé, le petit sourire à faire fondre un iceberg.

Sa voix résonna en moi comme s’il avait parlé directement contre ma peau.

– De quoi as-tu peur, chef ? le narguai-je sciemment.

– L’insubordination, tu connais ? insista-t-il.

– Quels indices, reniflai-je. Misère de misère.

– Tu es sous mes ordres, que ça te plaise ou non.

– Absolument, obtempérai-je avec un sourire qui ne pouvait tromper personne.

Je n’en ferais qu’à ma tête, oui.

– Rome n’est pas aussi indulgente que Paris, me prévint-il sèchement. Dévie du plan et ta tête saute.

– Mauvaise idée, le contrai-je simplement.

(…) Mes écarts de conduite devaient l’inquiéter férocement, puisqu’il termina avec un :

– Tu obéiras.

Après quoi, il me bouscula sans façon , me faisant reculer d’un bon mètre, et sortit en trombe de la pièce.

Je vais vous dire quelques mots sur Apollon, l’ancien petit-ami de Daphné. Je pense en effet que lui aussi sera important pour le reste de l’histoire, et que nous allons le revoir par la suite. Seulement, il a vraiment tout du personnage antipathique, et je suis certaine qu’il va causer des problèmes à Daphné. C’est vraiment le personnage que j’avais envie de claquer pendant ma lecture, et il a tout du personnage dangereux. Mais le fait de vous en parler permet de souligner la variété intéressante de personnages secondaires que nous pouvons trouver dans cette histoire. J’avoue d’ailleurs que j’ai été perdue dans certains noms, et que je ne les ai tous retenus, car ils sont nombreux, s’appelant en plus tous par leurs surnoms. Toutefois, tous ces personnages sont enrichissants pour l’histoire et permettent au lecteur de se projeter sur l’un ou l’autre, d’avoir des infinités plus ou moins grandes avec certains coéquipiers de Daphné. Et ils nous permettent de mieux comprendre le fonctionnement du monde de cette-ci.

J’avoue, pour ma part, avoir eu un coup de cœur pour Daphné. J’ai adoré son indépendance, sa rébellion, légitime, et son caractère très marqué. Cela fait du bien d’avoir un personnage comme elle, qui ne se laisse pas faire, qui évite même de se laisser diriger par ses sentiments. Elle repousse Apollon, refrène son attirance pour Joachim. Tout ce qui compte, pour elle, c’est tuer les Obscurs, et survivre. Elle cherche à avoir le plus possible le contrôle sur ses sentiments afin de ne pas devenir folle, même si cela ne fonctionne pas comme elle le voudrait. Et elle sait se battre, même à mains nues. Les scènes de lutte avec Daphné sont intéressantes à lire. C’est la seule manière qu’elle a trouvé pour rester en équilibre, pour maîtriser ses pensées, pour ne pas disjoncter. Mais elle est toujours sur le fil du rasoir, en équilibre instable, prête à basculer, et j’ai trouvé la part d’ombre en elle intéressante, car cela montre à quel point elle est humaine, à quel point sa vie est stressante. Même si elle n’est pas suicidaire, son personnage donne l’impression de jouer en permanence avec la vie. Et c’est le cas, puisque Daphné n’hésite pas à prendre de grands risques pour sauver les autres. Elle fait preuve de beaucoup d’empathie et d’instinct. Daphné arrive facilement à cerner les autres, et c’est cela qui la frustre avec Joachim, car elle échoue à le comprendre. Et elle se trompe avec Apollon. C’est un personnage auquel je me suis facilement attachée, car malgré son fort caractère, elle est fragile et semble à tout moment être capable de craquer. Elle est touchante à cause de la perte de son frère, à cause de la culpabilité qu’elle éprouve. J’ai aussi été intriguée par ses dons, son instinct pour les Obscurs, et j’espère qu’on en sera plus là-dessus dans la suite de l’histoire, car je suis restée un peu sur ma faim par rapport à ces mystères. Daphné est donc un personnage très complexe et agréable à suivre.

J’avais appris à écouter mon instinct. La seule et unique fois où j’avais refusé de le faire parce qu’on venait de me menacer de me retirer de mon équipe pour insubordination, ça avait coûté l’a vie à mon frère aîné.

(…) Aussi, je portai deux doigts à ma bouche et sifflai en fixant (les Obscurs), attendant quelque chose.

Je n’ai jamais compris pourquoi ils réagissaient ainsi à mes sifflements. D’autres avaient essayé avant moi, sans aucun succès. On aurait dit qu’ils s’éveillaient à une fréquence que moi seule pouvais émettre et que cela les faisait rentrer dans une excitation proche de la fureur. Nous les percevions ainsi, du moins. Et moi, ça m’assurait le fait qu’ils ne viennent à suivre que l’appât sans dériver sur mes coéquipiers.

J’en arrive maintenant à ce que j’ai préféré dans ce roman. J’ai vraiment apprécié tout le contexte de l’histoire, tout l’aspect fantastique qui est décrit dans ce roman. Les Obscurs sont vraiment une bonne idée et j’ai été conquise dès le début de ma lecture par ces nouveaux monstres. Ils sont très originaux et le fait de nous retrouver face à des créatures qu’on ne connaît pas est assez intéressant car on ne peut pas prévoir leurs actions, on ne peut que suivre les suppositions de nos personnages. On ne sait pas comment ils sont apparus ni ce qu’ils désirent vraiment. On sait juste qu’il faut les abattre. On ignore aussi ce qui peut arriver à Daphné, qui a été touchée par eux sans mourir. Va-t-elle devenir comme eux ? Va-t-elle finir par mourir, ou perdre la tête ? Cela laisse plusieurs idées pour la suite de l’histoire. En tout cas, j’ai trouvé cela intéressant de voir apparaître dans cette histoire ces créatures imaginaires et la caste des Chasseurs devant les abattre. L’autrice ici a eut une très bonne idée, qui en plus permet de plonger, par moment, le roman dans l’horreur, dans la tension, car on ne sait jamais si les équipes qui les affrontent vont ressortir vivantes de leurs confrontations. Et le fait que ces créatures ressemblent à des fantômes inconnues permet de laisser notre imagination vagabonder. Et pourrait expliquer pourquoi les êtres humains fonctionnent aussi mal, sont autant poussés par le mal. L’idée exposer ici est plaisante et très bien faite.

Ils existent depuis la nuit des temps. Ils sont l’incarnation du mal dans notre monde et ne prennent forme que lorsqu’ils ont assez emmagasiné de ressentis pour devenir ce qui s’apparente à des volutes de fumées silencieuse, pernicieuses et assoiffées. Lors de cette étape, ces maléfices prennent l’ascendant sur tous les humains qu’ils croisent, suscitant de façon psychiques ce qui pourra les nourrir encore plus. Et plus ils sont nourris, plus ils sont forts, et plus leur influence augmente.

(..) Avez-vous déjà ressenti des pics d’angoisse sans jamais comprendre pourquoi ? Avez-vous commencé à avoir des doutes alors que la seconde d’avant, vous étiez sûrs de tout ? Votre colère ne vous a-t-elle jamais paru plus exacerbée sans que vous en saisissiez les raisons ?

Vous n’êtes pas indifférents à leur ascendant. C’es normal. Personne ne l’est.

A dire vrai, plus vous leur laissez de contrôle de votre psychisme, plus vous risquez d’agir d’une façon que vous ne seriez pas les seuls à le regretter. Vous commencez peut-être à comprendre où je souhaite en venir… notre Histoire est jalonnée de leur perfidie. Pour n’en citer qu’un : Néron. Exemple flagrant que les générations n’ont jamais compris. Pourquoi allez détruire la ville de Rome et chanter devant celle-ci ? La folie ?

Le roman se lit bien, les descriptions sont bien faites, elles sont mêmes assez complètes, les dialogues s’enchaînent, les chapitres aussi. La plume de l’autrice est toujours aussi plaisante à lire et les personnages sont attachants. C’est une bonne lecture, et j’ai beaucoup aimé sa fin, qui nous laisse avec un gros suspens et qui promet pour la suite. Je ne vais pas vous en dire plus pour ne pas vous spoiler, mais j’ai hâte d’avoir le tome 2. En tout cas, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre.

En résumé, je vous conseille cette histoire si vous aimez le fantastique, la romance et la tension. Le personnage de Daphné est très intéressant à suivre, on est touchée par son histoire, par sa fragilité aussi, par son caractère rebelle et son insubordination. Elle m’a fait rire avec ses pensées, ses remarques. Les échanges qu’elle a avec Joachim sont savoureux à lire, et j’ai aimé le personnage de son supérieur. Ce roman permet de découvrir notre monde d’une autre manière, avec des créatures assez horrifiques mais très originales. Les Obscures sont très intéressants et j’espère qu’on en apprendra plus sur eux par la suite. La plume de l’autrice est très agréable et le roman se lit bien. C’est une très belle découverte.

Et vous ?

Aimez-vous les héroïnes avec une forte personnalité ?

Aimez-vous lorsque les personnages se tournent autour avant de se mettre ensemble ?

Aimez-vous les créatures originales ?

Qu’est-ce qui fait, pour vous, un bon roman fantastique ?

Bon jeudi à tous 😀

3 réflexions au sujet de « Projet espoir, tome 1 : Touchée »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s