chroniques littéraires

Bride Stories, tome 1

Bonjour tout le monde. J’espère que vous allez bien et que vous passez une bonne semaine. Pour ma part, tout se passe bien, même si j’ai hâte d’en savoir plus pour l’année prochaine, pour la rentrée. Cela m’angoisse de ne pas savoir où je vais me retrouver, dans quel établissement, et autre. D’autant plus qu’un déménagement se trouve à la clé et que j’aimerais beaucoup lancer les premières préparatrices, mais que je ne peux pas tant que j’ignore où je vais. C’est la joie d’être contractuelle. Vivement que j’ai mon CAPES. Et en plus il n’arrête pas de pleuvoir.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous remonter le moral, avec cette fin d’année scolaire tendue, avec un manga que j’adore. C’est une vraie merveille. Je parle de la série Bride Stories, écrite et dessinée par Kaoru Mori, En France, la série est publiée depuis octobre 2009 par les éditions Ki-oon. C’est un manga historique qui nous parle de la Mongolie au XIXe siècle. Il y en a tellement peu, des mangas comme cela, sur ce thème-là, qu’on ne peut pas passer à côté de celui-ci. Voici son résumé :

La vie d’Amir, 20 ans, est bouleversée le jour où elle est envoyée dans le clan voisin pour y être mariée. Elle y rencontre Karluk, son futur époux… un garçon de huit ans son cadet ! Autre village, autres mœurs… La jeune fille, chasseuse accomplie, découvre une existence différente, entre l’aïeule acariâtre, une ribambelle d’enfants et Smith, l’explorateur anglais venu étudier leurs traditions.

Mais avant même que le jeune couple ait eu le temps de se faire à sa nouvelle vie, le couperet tombe : pour conclure une alliance plus avantageuse avec un puissant voisin, le clan d’Amir décide de récupérer la jeune femme coûte que coûte…

Dans cette histoire, nous suivons donc Amir, une jeune femme de vingt, obligée de quitter son village pour aller se marier. Sa famille l’a enfin mariée avec Karluk, un homme du village voisin, membre d’un autre clan. Mais lorsqu’Amir découvre son mari, elle s’aperçoit qu’il n’a que douze ans ! Ce n’est qu’un enfant que sa famille a marié aussi pour récupérer la dote d’Amir, et aussi la paix. Amir va alors tout faire pour ne pas mettre mal à l’aise celui qui est son mari, et aussi pour se faire aimer par sa nouvelle famille. Heureusement, celle-ci semble bien plus ouverte que la sienne. Dans ce nouveau clan, elle va devoir tout apprendre, car la vie n’est pas comme celle dont elle avait l’habitude. Mais un peu de nouveautés ne fait pas de mal.

Chose peut commune, je vais commencer cette chronique par vous parler du dessin. Ce dernier est en effet tout simplement magnifique. L’autrice a un vrai don pour raconter, mais aussi pour dessiner. Ce manga est réellement beau, avec un trait très précis, qui permet d’avoir tous les détails. Lorsqu’on regarde le dessin, on a l’impression de voir les broderies, les tenues de l’époque. Tout est très fin, très minutieux. Je pense que cela correspond au style de l’ouvrage, puisque ce dernier est historique. En effet, le dessin permet de nous projeter facilement dans l’époque qu’il expose, en plus de nous montrer les habits traditionnels portés par les personnages. Tout est fait avec détail, ce qui rend le dessin vivant. On ne peut pas rester insensible à la beauté du trait, qui s’accorde parfaitement avec la beauté du texte. Sincèrement, j’aurais aimé pouvoir toucher les tenues, me promener dans les immenses prairies foulées par les personnages.

Je vais maintenant vous parler d’Amir. C’est un personnage que j’ai tout de suite beaucoup aimé. On est touchée par cette jeune fille qui quitter tout, sa maison, mais aussi ses proches, pour se marier avec un homme qu’elle n’a jamais vu, qu’elle ne connaît pas. Or, ce garçon est un petit garçon. Elle est complètement décontenancée mais décide de faire avec. Amir a beaucoup de caractère, ce qui l’aide dans cette histoire. C’est une fille douce, qui est généreuse et qui veut aider les autres. Elle s’habitue presque tout de suite à sa nouvelle vie, à sa nouvelle famille, même si elle fait quelques erreurs. Mais comment ne pas en faire lorsque l’on ne connaît pas les coutumes des autres ? Elle m’a fait penser à une expatriée qui découvre tout. Tout est nouveau pour elle. Et je trouve qu’elle s’en sort super bien. Elle est courageuse, car la situation qu’elle vit n’est pas évidente. Pourtant, elle fait tout pour que tout se passe le mieux possible pour tout le monde. Elle laisse le temps à son mari de s’habituer à elle, elle se comporte comme une grande soeur avec lui. J’ai aimé la bienveillance dans elle fait preuve à son égard. Elle est toute douce avec lui. Cependant, elle n’hésite pas non plus à lui faire découvrir sa façon de vivre, celle à laquelle elle était habituée au sein de son clan. Amir est une fille moderne, indépendante, qui sait se débrouiller. Elle est capable de monter à cheval, de chasser, de tirer à l’arc, mais aussi de coudre. Elle a un côté garçon manqué qui est intéressant. Je pense qu’elle peut nous étonner sur la suite de l’histoire.

Parlons à présent de Karluk. Si Amir est décontenancée face à son mari, que dire de lui ? Il n’avait pas non plus prévu de vivre avec une femme aussi âgée, car même si Amir n’a que vingt ans, elle est tout de même bien plus vieille que lui. Cela va créer entre eux certaines tensions, certaines scènes un peu cocasses pour nous, mais qui seront un vrai malaise pour lui. On ne peut n’être que touché par ce petit garçon qui se retrouve rapidement dans la place d’un homme, alors même qu’il vit encore chez ses parents, au milieu de ses frères et sœurs. Un vrai décalage existe entre lui et Amir, et ce n’est pas seulement à cause du fait qu’ils viennent de deux clans différentes. Pourtant, une vraie relation va naître entre eux, tout simplement parce qu’ils font tout pour que cela fonctionne. Karluk se montre très prévenant envers Amir, inquiet aussi pour elle. J’ai apprécié la gentillesse dont il fait preuve à son égard. Il l’apprécie tel un frère aime une sœur. Leur relation est touchante et je me demande comment elle peut évoluer.

Bien sûr, dans cette histoire, les personnages secondaires sont aussi très soignés. J’ai aimé la grand-mère de Karluk, la matriarche de leur clan, qui est prête à se battre pour Amir. Car évidemment, le mariage entre Amir et Karluk ne va pas se passer comme prévu. Les frères de la jeune fille vont venir la chercher, pour la ramener avec eux. Heureusement, Amir n’est pas présente à ce moment-là, ce qui fait qu’ils vont repartir bredouille. Mais on devine que la jeune fille va devenir une source de tensions entre les deux clans. Or, la grand-mère de Karluk veut le meilleur pour les deux jeunes gens. Et pour cela, elle est prête à se mettre en danger, à risquer des représailles, pour défendre non seulement son clan, mais aussi Amir. J’ai également apprécié le petit frère de Karluk, qui est touchant par son innocence. C’est un tout petit garçon, rêveur, qui rêve d’apprendre à sculpter le bois. Et il y a aussi le scientifique, présent pour étudier la vie de ce clan de Mongoles. Les personnages sont assez variés, ce qui est intéressant et nous plonge dans la vie telle qu’elle était à cette époque, entre modernité et tradition, entre nomades et sédentaires. Ils apportent tous quelque chose à l’histoire, et nous montre l’Histoire.

En résumé, c’est un manga qui avait été un coup de cœur lors de ma première lecture, et qui est toujours un plaisir de lecture et pour les yeux. C’est un bon titre, que je ne peux que vous conseiller. L’histoire est intéressante, même si dans ce premier tome, elle est simplement introduite. Je me demande ce que l’autrice a prévu pour la suite, car c’est une série que je suis loin d’avoir terminée, te que je redécouvre. C’est un bon moyen de se plonger dans l’histoire de l’Asie Centrale, dans une autre époque, dans un autre lieu. Le manga est très soigné, très documenté. C’est une pépite à lire.

Et vous ?

Qu’aimez-vous retrouver dans les mangas ?

Aimez-vous les histoires basées sur l’Histoire ?

Aimez-vous voyager avec les mangas ?

Etes-vous sensibles au dessin, ou pas du tout ?

Bon mercredi à tous 🙂

Publicités

3 réflexions au sujet de « Bride Stories, tome 1 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s