autoédition·chroniques littéraires·partenariat

Wild crows, tome 5 : Rédemption

Bonjour les amis. J’espère que vous allez tous bien. Ici je ne vous cache pas que c’est la course. Entre les copies à corriger, les conseils de classe à préparer, les devoirs et brevet blanc à faire, les rencontre parents-profs de la semaine prochaine, plus tout le reste, c’est la folie. Vivement les vacances de Noël.

Aujourd’hui, je’ai décidé de vous parler, malheureusement, du dernier tome de la sage des Wild Crows, écrit par Blandine P. Martin. Il est sorti en autoédition en novembre, je vous le présente donc dans le cadre du #JeudiAutoEdition. Et oui, c’est déjà la fin de cette saga. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous conseille de lire mes chroniques sur celle-ci. Vous retrouverez celle du premier tome ici. Et de lire surtout les romans. Vous ne pouvez qu’aimer. Voici donc le résumé de ce dernier tome, qui est sorti le 22 novembre :

L’amour, la haine.
La vie, la mort.
Une fraction de seconde et toute votre existence peut basculer de l’un à l’autre.
Plus de place pour les certitudes. Une vie à cent à l’heure peut être grisante, mais faut-il encore que la faucheuse ne vienne pas la sabrer.
Alors que le club pensait enfin pouvoir profiter d’un répit bien mérité, les conflits passés resurgissent, piétinant tout espoir d’accalmie.
Partagée entre son amour pour sa nouvelle famille, et la peur de les voir tomber un à un, Joe n’a d’autre choix que de s’affirmer. S’adapter pour survivre, ou mourir par excès d’orgueil, la décision revient au capitaine du navire. Poussé à bout par le destin, Jerry devra faire preuve de sang-froid pour tenir la barre, alors que plusieurs orages éclatent au-dessus des Wild Crows.
De son côté, Ash devra affronter les fantômes d’un passé qu’il avait pourtant décidé d’oublier. Dévoué aux siens, il serait prêt à tout sacrifier pour protéger sa famille, au risque d’y perdre son âme.

Dans ce dernier roman, nous retrouvons donc pour la dernière fois Joe et ses bikers. Autant vous dire tout de suite, ils vont me manquer. Nous les avions laissé en grand suspens la dernière fiis, nous avons donc des réponses ici sur ce qu’il s’est passé. Et nous commençons l’histoire en douleur, avec quelques pertes. C’est l’occasion pour Joe de se poser des questions, de s’interroger sur ce qu’elle veut vraiment. Et même si cette vie de danger lui plaît, a-t-elle vraiment envie de vivre comme ça toute se vie ? Il est temps pour chacun des personnages de se poser les bonnes questions. Surtout que dans ce monde de danger, un bonheur n’est jamais loin, et qu’il faut tout faire pour protéger les siens. C’est ce que chacun va comprendre au cours de ce dernier roman.

Alors, je vais commencer par vous parler de Joe. C’est un personnage que j’aime beaucoup. Dès le premier tome, je me suis retrouvée en elle. Elle a un sacrée tempérament,  c’est une femme qui ose, qui n’écoute pas forcément ses peurs, qui est rebelle et à qui c’est compliqué d’imposer des choses qu’elle ne veut pas. Elle nous avait déjà montré son fort caractère dans les tomes précédents, mais de celui-ci c’est l’apothéose. Car maintenant que Joe aime, qu’elle s’est installée, il est hors de question qu’on s’attaque à sa famille. Et même si ce n’est pas le cas, elle va tout faire pour protéger celle-ci, un peu comme une lionne qui protège son groupe. J’ai apprécié cette facette de Joe, même si elle va parfois un peu trop loin. Les épreuves vécues font qu’elle est prête à aller contre les règles du club de son père, peut importe les conséquences. Elle va même affronter ce dernier, essayer de le faire changer. Et peut-être même qu’elle va changer elle aussi. Une autre facette de Joe nous est aussi proposée, une Joe plus maternelle. Même si cette facette d’elle nous avons déjà été proposé dans les autres tomes, elle est cette fois bien plus étoffée. J’ai aimé cette nouvelle facette, même si elle m’a un peu moins convaincue. J’aimais beaucoup Joe en femme libre, rebelle, qui aimait seulement l’homme de sa vie, une femme qui ne veut pas d’enfant. Je trouve qu’elle l’est un peu moins à la fin, à cause de certains événements survenus dans l’histoire.. Cependant, elle est bien plus heureuse et épanouie. Peut-être que c’était ce qu’il lui fallait. Mais j’ai préféré la Joe des débuts, celle qui était tout feu tout flamme et qui disait à tous leurs autres quatre vérité. Ceci ne veut pas dire qu’elle perd son tempérament, mais il semble juste plus doux, plus sage aussi. Elle perd un peu l’éclat de la jeunesse qu’elle avait. Elle rentre dans le rang, ce qu’elle souhaite finalement.

Elle me fusilla du regard, mais force fut de constater que sa main n’était plus aussi légère qu’au début face à celle que j’étais devenue.

– Oui, j’ai accepté toute cette merde en rejoignant votre vie. Mais ne compte pas sur moi pour les regarder mourir un par un sans bouger le petit doigt. Quelqu’un doit les faire réagir avant qu’il ne soit trop tard ! Leur business prend une ampleur qui nous dépasse tous, et j’ai bien l’impression que tout ce qu’on y gagnera, c’est de les perdre, eux. Mon père ne veut pas l’entendre, il est aveuglé par le bénéfice que représentent ces accords.

Je m’arrêtait une seconde.

– Toi, tu fermes les yeux pour faire ce qu’il te revient de faire : l’aider. Mais moi, rien ne m’empêche de percer l’abcès une bonne fois pour toutes.

Je vais à présent vous parler du personnage de Ash. En effet, une partie de son passé se dévoile enfin. Je dois dire que j’attendais depuis un moment quelques révélations sur lui, sur ce qui lui était arrivé plus jeune. L’autrice nous a en effet dévoilé certaines choses au compte gouttes. il est temps d’en apprendre plus. Seulement, ce que je regrette, c’est que toute cette séquence passe finalement assez vite. Elle est résolue en peu de lignes, alors qu’il y avait à creuser davantage, je trouve. J’aurai souhaité plus de scène, de suspens, de tension entre Ash et la personne qui refait surface dans sa vie. Il m’a manqué quelques choses, j’ai eu du mal à être convaincue par ce qui arrive, à être vraiment émue, touchée par ces scènes. J’ai eu l’impression qu’on survolait juste ces moments, qui sont pourtant bien écrits et intéressants. En fait, je suis restée sur ma faim en ce qui concerne les passages avec Ash, sur son passé. Toutefois, le moment où il se confie est touchant, et on a envie de le prendre dans nos bras pour le réconforter. En tout cas, on voit enfin Ash en position de faiblesse, prêt à péter les plombs. J’ai apprécié qu’il se dévoile enfin, qu’il se confie. Ash est un personnage assez secret, sur lequel on apprend des choses à chaque roman. C’est un mille-feuilles et j’ai aimé découvrir de plus en plus son personnage. J’ai aussi aimé toutes ces facettes un peu sombres que l’on retrouve dans ce nouveau tome. Et la complicité qu’il a avec Joe est toujours aussi agréable  àlire.

Puis Ash sortit son revolver de l’arrière de sa ceinture et le brandit droit devant lui en le chargeant d’un geste du pouce. Son visage trahissait une noirceur que je ne me souvenais pas avoir vue encore. (…)

– Joe, éloigne-toi de lui, maintenant ! vociféra-t-il. 

(…) Il serra la mâchoire mais resta concentré sur son père.

– Tu sors de chez moi, gronda-t-il d’une voix soudre.

La haine avait gagné ses traits, plus rien ne semblait compter que la colère générée par ce père dont je ne savais rien.

– Allons, Trevor, intervint ce dernier, moins confiant désormains, à quoi tu joues, fils ?

–  J’ai dit, dehors ! hurla-t-il plus fort encore.

Du bout de son flingue, il lui indiqua la porte de sortie et l’ouvrit d’un geste rapide.

L’évolution de Jerry, le père de Joe, est intéressante aussi. Il est en train de comprendre qu’il va devoir changer des choses, qu’il va devoir suivre les conseils de sa fille, de sa femme, et même peut-être mettre sa fierté de côté. Cela ne va pas vraiment lui plaire, mais a-t-il le choix ? Lui aussi a un caractère bien tranché, ce qui va lui jouer des tours. Mais loorsque sa famille est en danger, il sait aussi mettre sa fierté de côté pour faire ce qu’il faut. C’est ça qui fait que c’est un bon leader que tout le monde suit. J’ai aimé tout ce côté qui, grâce à son personnage est mis en avant, celui de la passation de pouvoir. C’était vraiment touchant. J’ai adoré aussi les moments avec lui, surtout la fin où il joue dans une autre cours, où il s’éloigne de son monde pour mener un autre combat. J’ai trouvé cela très intéressant venant de sa part, ce qui démontre qu’il n’est pas encore trop vieux, à mettre à la retraite. C’est un vrai filou et j’ai apprécié ce côté retors qui est mis ici en avant. Surtout que Jerry est un personnage attachant, le père que tout le monde rêverait d’avoir.

– Au fait, boss, t’as les dernières estimations ?

Un large sourire s’étendit sur la mâchoire carrée de Jerry Welsh.

– Ouep. On est pas mal. On est même bien ! 10% d’avance selon les derniers chiffres.

– Putain, c’est bien ça ! s’extasia Hanger.

– Va falloir sortir la cravate si t’es élu, Prez’ ! se moqua Lazar.

– Même pas peur! Du moment que l’autre enflure morfle, ça m’ira.

Il ne se défit pas de ce sourire carnassier en prononçant sla fin de sa phrase. Je reconnaissait là le mordant de mon père.

Je vais à présent vous livrer mon ressenti général sur ce dernier tome. Tout d’abord, peut-être justement parce que c’est le dernier, je l’ai trouvé très court. Il n’a que 200 pages environ. Elles se lisent très vite, il y a beaucoup de choses entre ces pages. Or, j’ai eu le sentiment que certaines choses n’étaient pas assez traitées. J’aurai aimé, encore une fois, en avoir plus. Je suis restée sur ma faim sur beaucoup de choses. Comme pour l’histoire d’Ash, d’autres choses viennent agrémenter l’histoire, et j’ai trouvé que ces choses étaient traitées trop vite, comme tout ce qui touche Jerry ou même encore une fois Ash, ou même Casey. Il y a des événements qui auraient mérités d’être étoffés. Il y a aussi pas mal de chose qui sont passées sous silence. Dans ce roman-ci, il y a plusieurs ellipses, et je pense que ceci favorise mon impression qu’on n’apprend pas tout, qu’on reste en surface. Surtout que certaines de ces choses sont déjà amorcées dans d’autres romans de la saga, et qu’on s’attend à ce que le final soit explosif. Je ne dis pas que ce n’est pas bien traités, d’autant que j’ai trouvé que j’ai trouvé la manière dont cette affaire-là, dont je ne dirais pas plus pour ne pas vous spoiler,  est résolue très originale, mais j’aurai juste aimé qu’il y a plus de tension, de suspens, plus d’action. C’est peut-être cela qui m’a manqué, dans cette histoire : de l’action. Nous sommes beaucoup sur les sentiments, dans ce roman. Je ne dis pas que cela ne me plait pas, mais je suis restée sur ma faim, d’autant plus que je ne m’attendais pas à une telle évolution de Joe . Là, pour le coup, j’ai été surprise, même si des signes dans le roman sont présents et qu’on peut facilement le déduire.

En ce qui concerne l’écriture, c’est toujours aussi bien écrit. Le roman se lit très bien, on est captivé par l’histoire, on a envie d’en avoir plus. Et surtout, on est triste que cette histoire se termine. J’aurais bien aimé d’autres aventures avec Joe, Ash, Jerry, Casey et les autres. C’est comme dire au-revoir à des amis proches. Ce dernier tome est finalement assez triste alors qu’il reflète la vie. Les sentiments sont bien là, que ce soit les bons ou les mauvais. On s’attache à chaque personnage, on est donc triste de les quitter. 

Même si ce dernier tome n’est pas un coup de cœur, j’ai vraiment adoré cette saga. On passe par toutes les émotions, qui sont bien décrites, bien immersives, on passe du rire aux larmes, du désespoir à la joie. C’est un vrai moment de vie, qui montre l’amitié, l’amour, la joie d’être en famille, avec des proches, mais aussi les terribles épreuves que peut comporter la vie, tout cela en accéléré car c’est ce qu’impose le monde des bikers, du crime, même si tout se finit bien pour certains personnages. C’est une excellente histoire que je ne peux que vous conseiller. J’ai passé un agréable moment avec les Wild Crows et je vous recommande cette histoire.

Et vous ?

Comment aimez-vous vos personnages ? Forts, avec des faiblesses ?

Que n’aimez-vous pas retrouver dans une histoire ?

Trouvez-vous que certaunes choses se retrouvent facilement dans les romances ?

Avez-vous lu les autres tomes des Wild Crows ?

Bon jeudi à tous 🙂

Une réflexion au sujet de « Wild crows, tome 5 : Rédemption »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s