autoédition·mes écrits

Dreams & Love

couv'Dreams & Love

Bonjour les amis. J’espère que vous allez tous bien, et que le fait que l’été soit reparti ne vous démoralise pas trop. Et oui, nous sommes obligés de ressortir nos vestes, nos chemises, après avoir passé une semaine en tee-shirt et shorts. Mais ce n’est pas grave, car l’été va revenir. Et j’ai une idée pour le faire revenir plus vite : il suffit de vous plonger dans mon nouveau roman, qui se passe justement en été. Et oui, j’ai écrit un nouveau roman, qui est sorti cette semaine. C’est de ce dernier que je vais vous parler aujourd’hui.

Mon nouveau roman, qui s’appelle donc Dreams & Love, est une romance m/m, soit une romance entre deux garçons. Je vous rassure tout de suite, le texte est bien en français, même si le titre est en anglais. Vous comprendrez mieux pourquoi en lisant cette histoire. Le roman est sorti en version numérique mardi, soit le 24 avril. La version brochée devrait normalement suivre bientôt. Encore une fois, il s’agit d’autoédition, même si je compte bien proposer, dans les prochains jours, cette histoire à des maisons d’édition. Voici d’ailleurs son résumé :

Jules, dix-neuf ans, pensait que sa vie était déjà toute tracée. Son destin était de suivre le même chemin que son père : faire de brillantes études de droit, devenir avocat, s’engager en politique, épouser la magnifique Angélique. Mais voilà, un grain de sable va permettre à Jules de faire voler en éclat tous ces projets qui ne l’intéressent pas. Cet été-là va tout remettre en cause. En inscrivant sa jeune sœur à un stage d’équitation, Jules ne s’attendait pas à découvrir un tout nouvel univers, et surtout pas à tomber amoureux, encore moins d’un garçon. Le jeune homme osera-t-il enfin s’opposer à son père, très conservateur et traditionaliste ? Trouvera-t-il la force de vivre cet amour ? De sauter les obstacles qui se mettront sur sa route ?

Cet été est enfin l’occasion pour Jules d’ouvrir ses ailes, encore faut-il qu’il ne passe pas à côté de la chance qui lui est offerte.

Dans cette histoire, nous suivons donc Jules, qui est le narrateur. Jeune homme de dix-neuf ans, Jules est un garçon perdu, entièrement soumis à ses parents qui décident de tout dans sa vie, même de ses études. Obligé de suivre des études de droit, qu’il déteste, il rêve de liberté et de rébellion. Ces dernières arrivent pendant un été, alors que Jules passe outre l’interdiction de ses parents, partis en voyage, pour emmener sa jeune sœur Bérénice en stage d’équitation. Là, Jules va faire la connaissance de Mattéo, un moniteur d’équitation un peu sauvage qui ne va pas le laisser indifférent. Seulement voilà, Jules vivant dans un milieu homophobe, comment va-t-il faire pour accepter ses sentiments ? Comment va-t-il faire pour les faire comprendre à Mattéo ? Va-t-il seulement réussir à aller jusqu’au bout, ou va-t-il se dégonfler une fois encore ?

J’ai commencé à penser à cette histoire dès l’année dernière. En effet, le centre équestre dans lequel je montais il y a quelques années me manquait beaucoup, et donc j’avais à cœur de faire revivre mes sensations, mes souvenirs de cet endroit, à travers une histoire. Je voulais décrire cet endroit qui me tient à cœur, où j’ai passé des heures incroyables, où je me suis aussi fait de sacrées peurs et où je me suis cassée le bras. Jules est alors apparu, avec ses doutes, sa peur des chevaux, et ses a priori sur ce sport. J’avais envie de démontrer à quel point l’équitation est un sport génial, physique aussi. Seulement, quelque chose me bloquait dans l’écriture, et j’ai donc laissé ce roman de côté pour me concentrer sur autre chose. Je crois que c’est là que j’ai eu l’idée de Danse ! qui m’a occupé l’esprit pendant plusieurs mois.

J’ai fini par reprendre l’écriture de cette histoire en début d’année. J’ai changé la manière de l’écrire, je suis passé d’un point de vue extérieur à celui de Jules. Et cela m’a été favorable, car il ne m’a fallu que deux mois pour écrire cette histoire, en rajoutant la romance avec Mattéo. Je rêvais depuis un moment d’écrire un m/m, c’est donc chose faite. Alors, pourquoi écrire du m/m dans ce roman ? Tout simplement parce que j’avais envie d’aller contre les idées reçues. Non seulement je parle des idées reçues sur l’équitation, des idées que j’ai pu entendre, mais je parle aussi de celles qu’on peut entendre sur les gays. En fait, j’avais envie d’écrire une romance toute douce, et de montrer qu’il y a de l’amour partout, et que c’est ça qui compte. J’avais le souhait d’écrire une romance entre deux hommes qui soit justement marquée par cet amour. Jules n’est pas forcément gay, comme il en doute lui-même, qui avait une petite-amie avant, mais il tombe amoureux de Mattéo. Cela en fait-il un homosexuel ? J’avais le désir de montrer que les étiquettes qu’on se met ne nous définissent pas forcément. J’avais envie d’écrire un m/m qui soit d’abord une histoire d’amour, une rencontre entre deux âmes.

Jules et Mattéo sont deux personnages que j’ai pris plaisir à faire vivre. Je me suis beaucoup attachée à eux. Je pense qu’ils reflètent tous les deux des morceaux de ma personnalité. Autant Jules est complètement soumis à ses parents, il n’ose plus rien faire, même pas décider de son avenir, qui semble tout tracer, autant Mattéo lui ose tout et est têtu, personne ne peut lui imposer quoi que ce soit. Mattéo est un personnage très indépendant. Ce qu’il a vécu dans sa vie l’a façonné, l’a rendu aussi assez dur. Jules lui est plus fleur bleue, romantique. Mais lorsque la carapace de Mattéo craque, c’est un autre jeune homme qu’on découvre, un adolescent qui a lui aussi peur. Tout le monde a ses faiblesses, et alors que celles de Mattéo se révèlent, Jules lui prend de l’assurance. J’ai apprécié de concevoir ce basculement, jusqu’au point d’harmonie pour eux deux.

Ce roman se passe dans un centre équestre, il y a donc beaucoup de chevaux. L’actualité, alors que je l’écrivais, m’a bien servie. En effet, je me suis servie de quelque chose de terrible dans cette histoire, j’ai parlé de maltraitance animale. Je me suis aussi beaucoup inspiré de ce qu’a vécu Molly, la jeune ponette que m’a sœur a acheté, qui a bien failli mourir après son arrivée. J’avais à cœur de parler de la maltraitance animale, de la manière dont certains animaux sont traités. C’est assez horrible. L’histoire de Jules et de Mattéo en est alors renforcée. Ils vont se battre pour sauver des chevaux, tout comme ils vont se battre pour affirmer ce qui est en train de naître entre eux.

Ce n’est pas simple d’écrire un m/m. Plusieurs fois pendant l’écriture, ou même la relecture, j’ai été assailli par des doutes. J’avais peur de ne pas aller assez loin, de ne pas assez bien décrire les sentiments qui pouvaient agiter nos deux héros. Je craignais aussi de tomber dans le cliché, que mes lecteurs soient frustrés par la lecture. Non seulement j’ai pris le parti dans cette romance de ne pas écrire de scène de sexe, je ne suis pas certaine que j’aurai réussi à les écrire aussi bien qu’il aurait fallu, mais en plus j’ai beaucoup parlé d’homophobie. Comme je l’ai dit plus haut, Jules est dans une famille traditionnelle, conservatrice, une de celles qui ont manifesté pendant le mariage pour tous pour demander son annulation. Cela peut paraître cliché aujourd’hui de démontrer cette réalité, que maintenant les gays sont totalement acceptés dans notre société. Or, en discutant avec des homosexuels, ou en me promenant dans des forums ou des sites d’actualité, je me suis rendue compte que c’est bien plus compliqué que cela. La réalité est toute autre. Même si le mariage pour tous a permis de grandes avancées, les gays n’en sont pas plus tolérés, surtout dans certains endroits. Alors, peut-être qu’on peut penser que j’exagère dans certains passages du roman, sauf que ce n’est pas le cas, comme lorsque j’évoque les fameux camps pour se soigner de « sa sexualité déviante ». Ces fameux camps existent toujours, en Europe, et plus près de chez nous qu’on ne pense. Écrire un m/m, pour moi, c’est aussi parler de ça,de toute cette réalité qui se cache derrière l’amour de deux personnes. Cela me tenait très à cœur.

Vous l’avez donc compris, ce roman m’est assez cher. Non seulement c’est mon premier m/m, mais en plus il est sans doute celui dans lequel je vais le plus loin dans la dénonciation de notre société, que ce soit dans le domaine de l’homophobie ou dans la maltraitance animale. Dans chacune de mes histoires, j’aime parler de sujets qui m’importent, comme l’avortement dans Te Retrouver ou le burn-out dans la fonction publique dans Danse ! Mais dans Dreams & Love, je vais plus loin encore, car ce sont tous ces thèmes importants qui font l’histoire, qui en sont au centre. D’une certaine manière, je pense que c’est un récit plus engagé que les autres, notamment contre l’homophobie ou la maltraitance. J’espère donc qu’il vous plaira, et surtout qu’il vous convaincra dans la manière dont les événements s’enchaînent.

Vous pouvez donc dès maintenant le retrouver sur amazon. N’hésitez pas à parler de cette histoire, si elle vous a plu, convaincue, autour de vous, à vos proches, sur les réseaux sociaux. Un commentaire sur amazon fait aussi toujours plaisir. Et surtout, comme les vacances d’été arrivent , prenez soin de vos animaux de compagnie.

Et vous ?

Lisez-vous beaucoup de romance m/m ?

Qu’aimez-vous retrouver dans ces romans ?

Aimez-vous quand les histoires sont un peu engagées, quand elles parlent de thèmes sensibles ?

Bon jeudi à vous 😀

 

2 réflexions au sujet de « Dreams & Love »

  1. Perso j’aime lire un roman qui aborde un thème tant qu’il le fait de manière intelligente et novatrice. Pour le MM, j’en lis surtout en manga à travers le yaoi mais je suis très difficile là-dessus parce que 9 fois sur 10 la romance m’agace >< Heureusement il y a quelques titres qui sortent du lot. Je trouve ça intéressant que tu écrives une explication sur ton propre livre, c'est une chouette démarche ^_^ Je te souhaite beaucoup de succès !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s