autoédition·mes écrits

La Liseuse – tome 1 des Chroniques de Saint-Antoine

 

couv' 2 La Liseuse

Bonjour les amis. J’espère que vous vous portez tous bien, et que chez vous le soleil est enfin revenu. Il faut dire qu’il a encore bien soufflé la nuit dernière. Mais bon, nous approchons enfin du week-end, ce qui signifie qu’on va pouvoir passer deux jours au chaud, à l’abri des intempéries. Enfin, pour ceux qui ont terminés leurs cadeaux de Noël et qui n’auront pas besoin de cavaler dans les magasins samedi. Donc, aujourd’hui nous sommes jeudi, et qui dit jeudi dit #JeudiAutoEdition. Vous vous souvenez, il s’agir de ce rendez-vous qui consiste à mettre en avant les romans autoédités sur les réseaux sociaux. Cela fait d’ailleurs un moment que je ne vous en ai pas présenté. Cependant, aujourd’hui, ce n’est pas une chronique littéraire sur l’un d’entre eux que je vous livre. Au contraire, je vous présente mon dernier bébé, mon tout nouveau roman, qui est sortie lundi. Il s’agit cette fois d’un roman fantastique, avec une pointe de romance. Venez donc faire la connaissance de May, ma nouvelle héroïne. Voici le résumé de La Liseuse, qui est le premier tome d’une saga, certainement composée de 5 romans :

May pensait être une fille ordinaire, banale. En ce jour de rentrée scolaire, elle désirait plus que tout se fondre dans la masse des nouveaux élèves du lycée Saint-Antoine. Seulement, ce n’est pas parce qu’on veut quelque chose qu’on l’obtient. Depuis quelque temps, May fait de terribles cauchemars, où elle voit un homme mourir dans d’atroces souffrances. Cet homme, elle ne le connaît pas, mais elle est persuadée d’être liée à lui. Et comme si cela ne suffisait pas, le lycée n’est pas aussi ordinaire qu’elle le pensait. Des choses inexplicables y ont lieu, et ses nouveaux amis n’ont pas l’air d’y être étrangers. Alors, que cache véritablement cet établissement et surtout quelle est cette guerre dans laquelle May va être entrainée sans le vouloir ? Et quel est le lien avec son cauchemar ?

Dans cette histoire, nous suivons donc le personnage de May, une jeune fille de quinze ans, aux origines guadeloupéennes, qui fait sa première rentrée au lycée. Suite à du harcèlement scolaire alors qu’elle était au collège, elle a décidé d’entrer dans un lycée très sélecte, où elle ne connaît personne. Ce lycée a en plus de nombreuses règles, dont un dress code à respecter, et un internat pour tous ses élèves, sans exception. Et une classe particulière, la fameuse classe A, qui serait une classe composée de surdoués. Mais May va découvrir peu à peu que cette classe est bien plus que cela, et qu’elle a un rôle à jouer qui va rapidement la dépasser. Car May, qui se veut une fille ordinaire, a un secret : elle rêve d’un homme qui meurt. Ce songe cache une terrible réalité qu’elle va devoir découvrir, rapidement, avec l’aide de ses nouveaux amis. Car c’est le sort du monde qui va reposer entre leurs mains.

Ce roman, j’ai commencer à l’écriture dès la fin de Danse !, mon dernier titre. Mais j’avais déjà l’idée bien en tête, depuis presque un an. Je savais déjà ce dont aller parler ce récit, ainsi que ses répercussions. Ce que je n’avais pas prévu, c’était juste la saga qui se cachait derrière. Je pensais en effet en faire une duologie, mais il semblerait que les personnages ne soient pas d’accord, et que l’histoire soit bien plus complexe qu’il n’y paraît. Avec ce premier tome, je me lance donc dans une saga. Il va falloir donc que je tienne sur la durée, même si les grandes lignes sont déjà prévues. Je sais où je veux aller.

Dans cette histoire, je voulais surtout évoquer mes années de lycée. Certes, nous sommes ici dans un roman fantastique, et je n’ai évidemment pas connu de magie pendant ces années-là. Je veux évidemment dire que je n’ai pas croisé de magicien, de sorcier, de Fée ou autre. Cependant, avec ma meilleure amie, nous adorions inventer des mondes imaginaires afin d’échapper à l’horreur que sont ces années-là, afin de permettre à nos esprits de décompresser entre deux examens, et révisions. J’avoue que ces moments-là me manquent, que je les regrettent. C’étaient des moments d’insouciances, d’amitié et de joie, même factices car la réalité nous rattrapait toujours. Je voulais donc faire honneur à mes souvenirs, et raconter d’une certaine manière les délires qu’on avait pu avoir. D’ailleurs, le personnage de la meilleure amie de May ressemble beaucoup à celui de ma meilleure amie. Je m’en suis beaucoup inspirée. Et ce n’est pas le seul personnage qui est ainsi basée sur mon passé, même si beaucoup sont inventés.

May me ressemble beaucoup. je crois d’ailleurs que, de toutes les héroïnes dont j’ai écrit l’histoire jusqu’à maintenant, c’est celle qui me ressemble le plus, qui est la plus proche de moi. Non seulement je lui ai transmis ma passion des livres, des histoires, mais en plus elle réagit de la manière dont j’aurai pu réagir face aux situations face à lesquelles elle se retrouve confrontée. En lui donnant mes souvenirs, je lui ai donné beaucoup de moi. Je parle en effet de mon expérience du collège, qui était aussi transmise à Camille dans mon roman Te Retrouver, mais aussi de mes espoirs de cette époque, de mes rêves et mes doutes. Cela peut paraître étrange quand on lit le roman, mais je me retrouve beaucoup en May.

Dans ce roman, la magie est omniprésente. C’est mon roman fantastique de publié, pas le premier que j’écris puisqu’il y a ma série Eloïse, qui est toujours en cours de rédaction/révision. Pour ceux qui le savent, je suis une adepte de la littérature de l’imaginaire, du fantastique et de la fantasy. J’adore tout ce qui touche à la magie, aux créatures fantastiques, surnaturelles. Ainsi, j’ai pu mettre mes idées dans ce roman, en les mélangeant à mes souvenirs de lycée, afin d’en faire un univers crédible et mystérieux.

Ce roman est en plus très inspiré de la saga Harry Potter. Evidemment, j’ai repris de petits trucs, que j’ai arrangé à ma sauce. Ainsi, vous pourrez sans doute reconnaître des éléments de la célèbre saga du petit sorcier, seulement j’ai tout fait pour les approprier, pour les intégrer ensuite à ma propre histoire. Certes, j’aurai peut-être pu me passer de ces éléments, faire tout cela d’une autre manière, mais je l’en sentais incapable. L’histoire est telle qu’elle, parce qu’elle doit l’être. Tant pis si mon histoire peut ressembler par moment à celle du petit sorcier, je pense que May méritait la sienne, telle qu’elle est faite. Je ne me voyais pas faire autrement, et je pense aussi que c’est ce qui donne cette petite magie supplémentaire à cette histoire. Après, ce sera à vous, en tant que lecteur, de décider si cela était nécessaire ou non, si cela s’intègre parfaitement à mon univers, ou non.

Pour ne pas en dévoiler plus sur l’histoire, je vous dirais simplement que je suis en train d’écrire la suite de ce premier tome. Le tome suivant devrait être un spin-off, soit concentré sur un autre personnage de l’histoire, un des amis de May. Je laisse à mes lecteurs la possibilité de deviner lequel. Le roman devrait être prêt pour le printemps.

En ce qui concerne le premier tome, vous pouvez dès à présent le trouver sur amazon. La version numérique est en promotion jusqu’à ce soir. en ce qui concerne le format papier, il devrait bientôt arriver, il est en cours de vérification chez amazon. Sachez cependant que ce format papier contiendra un chapitre bonus par rapport à la version numérique. Ce chapitre peut apporter des réponses à certaines questions, mais il n’est pas essentiel à compréhension de l’histoire.

Cette dernière me tient particulièrement à cœur, j’espère donc qu’elle vous plaira.

Et vous ?

Quelle est votre #JeudiAutoEdition ?

Bon jeudi à tous 😀

 

 

13 réflexions au sujet de « La Liseuse – tome 1 des Chroniques de Saint-Antoine »

  1. Voilà qui est intéressant ! Je sens que je vais me laisser tenter dans les prochains mois 😉
    Forcément, une héroïne qui rêve de la mort d’un inconnu, ça me parle ! :p
    Blague à part, plusieurs éléments m’intriguent dans ce que tu nous dévoiles dans cet article 😀

    J'aime

      1. J’ai craqué le jour de la promotion en fait, il est dans ma liseuse ! xD
        Je te donnerai mon avis quand je l’aurai lu ^^ (ça peut prendre du temps par contre, j’ai une PAL monstrueuse :p)

        J'aime

    1. Hey 🙂 ah oui, c’est sur que si tu n’as pas lu Harry Potter, tu n’as pas pu remarqué les ressemblances avec la saga Passy Harmony (c’est là où l’on voit ces références ^^) Tu n’as même pas vu les films ? L’avantage, c’est que tu as complètement pu découvrir le personnage d’Icarus, puisque c’est lui qui est inspiré de la saga Harry Potter 🙂
      Je comprends que tu ne les ai pas lu, c’est pas obligatoire :p

      J'aime

      1. Alors là je ne peux plus rien pour toi ^^ Si un jour tu regardes ou tu les lis, je pense que tu saisiras les références 🙂 Mais c’est super que tu ais réussis à échapper au phénomène Harry Potter ^^ Peut-être même que, du coup, tu as mieux apprécier le roman 😉
        Ne t’inquiètes pas, dans le prochain tome, il n’y aura plus de telles références ^^ et puis, maintenant tu connais les personnages 😉

        J'aime

  2. Du coup je découvre celui-ci qui à l’air vraiment pas mal, merci beaucoup 🙂 je l’ai ajouté à ma pile à lire. je te recommande Nevermoor. 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s