cinéma et séries

Star Wars épisode 8 : The Last Jedi

 the-last-jedi-theatrical-blog.jpg

Bonjour tout le monde. J’espère que vous allez tous bien. Ici ça va, malgré ce mauvais temps. Enfin, on ne va se plaindre, c’est un vrai temps pour aller au cinéma. Et c’est tant mieux, car aujourd’hui je vais vous proposer une chronique cinématographique. En effet, je suppose que cela ne vous a pas échappé, mais aujourd’hui sortait en salle le nouveau volet de la saga la plus mythique de la science-fiction, je veux bien entendu parler de Star Wars. Je vous avais d’ailleurs présenté, en début de semaine, mon rapporte à cette série, ici. Ce matin, accompagnée de mon fiancé, je suis donc allée au cinéma voir ce nouvel épisode de l’histoire des Jedi et de la famille Skywalker. Vous allez donc pouvoir retrouver, dans cet article, mon avis sur cet épisode 8, qui est sorti aujourd’hui. Au scénario, nous retrouvons cette fois Rian Johnson, soit un nouveau réalisateur par rapport à l’épisode 7. Le film dure 2h 32. Voici la bande-annonce du film, puisqu’il n’y a pas de résumé de cet opus.

Alors, avant de vous parler plus en détail de ce film, je vais déjà faire un point avec vous sur le titre. Je suppose que vous avez remarqué que j’ai intitulé cet article à partir du titre en VO, qui est donc The Last Jedi, et non pas le titre VF, qui est Les derniers Jedi. Pourquoi ? Tout simplement parce que le titre français est une mauvaise traduction. Ce n’est pas moi qui le dit. Vous pouvez en effet retrouver sur internet, et notamment sur le site Making Star Wars France, sur lequel travaille mon conjoint, des interview de Rian Johnson lui-même, donc le réalisateur lui-même, affirmant que pour lui, le titre était au singulier. En fait, il lui paraissait étrange que nous, en France, nous avons décidé de pluraliser le titre. Notons d’ailleurs que le titre VO peut tout aussi bien se traduire en tant que : Le Dernier Jedi, ou La Dernière Jedi. Nous avons donc un titre en français qui ne correspond pas à la vision du réalisateur. Je trouve ça particulièrement dommage, surtout que cela induit le spectateur en erreur, surtout les fans qui spéculaient depuis un moment sur la signification de cet titre.

Revenons à présent sur l’histoire en elle-même. Ceci faisait partie des informations connues depuis un moment, ce nouvel opus est le plus long de la saga. De même, il s’agit du premier épisode qui reprend immédiatement après la fin de l’autre. Ceci signifie que ce film reprend quasiment à la suite de l’épisode 7, soit après la mort de Han Solo et la destruction de la base Starkiller. La Rébellion se doit alors d’échapper au Premier Ordre, alors que Rey, la jeune héroïne, doit demander de l’aider à Luke Skywalker, afin qu’il la forme. Evidemment, rien ne va se passer comme prévu. Je n’en dirais pas plus afin de ne pas vous spoiler davantage.

Alors, je vais commencer tout de suite par vous donner une information capitale : vous allez être surpris tout au long de ce film. En effet, il est différent de tout ce qui a été fait au cours de la saga pour le moment. Déjà, c’est un film qui se passe sur une seule ligne temporelle et spatiale. Evidemment, le temps passe et on suit les personnages dans des lieux différents, mais la ligne qu’ils suivent restent la même pendant tout le film : c’est un film de course poursuite, celle entre le Premier Ordre et la Rébellion. Ensuite, il y a des rebondissements presque impossible à prévoir, des morts auxquelles on ne s’attend pas, une tension quasi permanente. On est toujours dans la surprise, dans l’inattendu. Bien que l’histoire de fond semble ne pas évoluer, puisque nous sommes dans une course poursuite qui dure tout le film, il y a de multiples événements, avec des conséquences incroyables, qui se passent. En fait, il n’y a presque pas de temps mort, nous sommes en permanence dans l’action ou en train de retenir notre souffle. Tout se passe très vite. On ne voit pas le temps passer, et si le film avait été plus long, afin de permettre de prendre le temps, à certains moments, justement pour se poser un peu, cela n’aurait pas été dérangeant.

Contrairement au premier épisode de cette nouvelle trilogie, nous avons plus de lien ici avec les autres trilogies, soit la prélogie et celle originelle. En effet, en retrouvant Luke Skywalker, nous avons non seulement un lien avec la trilogie d’avant, celle qui le montrait en train d’affronter Dark Vador, mais aussi avec celle d’encore avant. Dans cet épisode, nous retrouvons donc des héros que nous avons suivie dans la première trilogie, mais d’autres qui étaient encore là avant. Je n’en dirais pas plus, mais j’ai vraiment beaucoup aimé cet aspect, ainsi que les réflexions de Luke sur ce qu’étaient les Jedi à l’époque de la Première République, et où cela les a mené. Cela apporte même un certain côté nostalgique qui est touchant.

En ce qui concerne les personnages, ils vont tous évoluer d’une manière imprévisible, inattendue. Pour ceux qui vont survivre, car il y a pas mal de morts dans cet épisode, ils se dévoilent de plus en plus, et pas d’une manière dont on pensait qu’ils allaient évoluer. Ils font même parfois des choix étonnants. La manière dont a évolué Luke est ainsi très intéressante, même si j’aurai voulu en savoir encore plus sur lui, sur son exil. En tout cas, les révélations qui sont faites tout au long du film sont intéressantes et étonnantes. Encore une fois, je ne veux pas en dire plus, mais sachez que Luke va vous étonner. Et il ne sera pas le seul. Les moments avec Leia sont aussi assez intenses, on découvre des choses sur elle. Quand à Rey et à Kylo Ren, le grand méchant de l’histoire, leurs choix vont être déterminants pour le reste de la saga. J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Rose, la petite nouvelle dans l’aventure. Son personnage est sympathique, et je l’ai trouvé touchant.

Etrangement, c’est un épisode assez sombre. Il y a beaucoup de morts, de tristesse aussi. On sent que la guerre n’épargne personne, que n’importe qui peut être toucher, que le Premier Ordre est sans pitié. Cependant, c’est aussi un film avec beaucoup d’humour, avec des scènes parfois absurdes, mais aussi comiques. Par rapport aux autres films de la saga, je pense que c’est celui où l’on rigole, où l’on sourit le plus. Sans doute justement pour rattraper le côté sombre du film. Et les porgs sont trop mignons, et s’accordent très bien au film, sans prendre trop d’importance.

En ce qui concerne la musique, elle est très bien menée, elle accompagne parfaitement le film, et on peut une nouvelle fois saluer le travail du compositeur, John Williams. Elle est vraiment belle, et on pourrait regarder le film juste pour sa musique. Quand aux images, certaines sont magnifiques. Certains plans sont si beaux qu’on pourrait les encadrer, ou les mettre en fond d’écran. On dirait d’ailleurs qu’ils ont été fait pour. La performance des acteurs est aussi sublime. Mark Hamill en Luke Skywalker est bluffante, et colle parfaitement au personnage. Le fait que ce soit le dernier épisode avec Carrie Fisher apporte une touche de tristesse, soulignée aussi par sa belle maitrise de son personnage.

En résumé, mon avis est très enthousiaste. C’est un très bon film, digne des autres films de la saga. Cependant, avec tous ces éléments inattendus, les choix importants faits par les personnages, et le fait qu’on ne prend pas le temps de respirer, il y a un petit côté « What The Fuck » qui reste en tête. En effet, on est vraiment surpris par ce qui arrive dans le film. On a aussi du mal à voir où veut en arriver le réalisateur, et ce qui va être prévu pour la suite. En réalité, c’est un très bon film, j’ai vraiment adoré, mais je pense qu’on l’appréciera d’autant plus une fois que l’épisode 9 sera sorti, afin que toutes les pièces du puzzle se mettent en place, et que nous ayons toutes les réponses nécessaires. En fait, on a presque l’impression que ce film n’est pas un épisode de transition, comme le sont en général les épisodes 2 dans n’importe quelle trilogie, mais que c’est un épisode final, bien que tous les problèmes ne soient pas résolus. Je crois que les personnages, notamment les nouveaux, ont encore beaucoup de choses à nous dire, et qu’ils cherchent eux aussi leur place dans cet univers, au milieu des anciens personnages. Cet épisode est alors un moyen pour eux de commencer à se placer, et ils se révéleront totalement dans l’épisode final.

En bref, ce que je retiendrais de ce film, c’est la surprise. Le fait de ne pas avoir eu de résumé plus détailler sur l’intrigue contribue d’ailleurs à cette surprise, à toutes ces révélations et ces événements qui nous prennent de court. Je vous en conseille donc sa vision, même si vous n’êtes pas forcément fan de la saga. Je pense que, en matière de scénario, de construction d’histoire, cet épisode est important, car il permet de montrer comment on peut raconter une histoire en épisode 2 de manière totalement surprenante, différente de ce çà quoi on s’attend normalement. Une nouvelle fois, Star Wars permet de me poser des questions sur ma manière de raconter des histoires, et c’est ce que je vais retenir aussi de cet épisode. La saga se renouvelle alors tout entière, et renouvelle aussi la manière d’écrire une histoire.

Et vous ?

Vous avez été voir ce film ?

Comptez-vous allez le voir ?

Si vous l’avez vu, qu’en avez-vous pensé ?

Bon mercredi à tous 😀

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s