challenge·chroniques littéraires

Tout en haut de ma liste

24293864_1010975839045409_910349114514213424_n

Bonjour les amis. J’espère que vous allez tous bien. Ici ça va, même si la neige n’a toujours pas fait une seule apparition, et que mon papa se trouve à l’hôpital pour une opération du dos. Personnellement, j’ai une sainte horreur des hôpitaux. Rien que d’y penser, ça m’effraie. Heureusement, je peux penser à autre chose en préparant Noël. Ca va vite arriver maintenant les jours passent à la vitesse de l’éclair. Et puisque que nous sommes entrer dans le dernier mois de l’année, le Cold Winter Challenge est donc d’actualité. Afin de me mettre dans l’ambiance des Fêtes, j’ai commencé ce challenge avec mes lectures sur Noël. Aujourd’hui, je vous en présente donc une, la première, qui est Tout en haut de ma liste, le dernier roman d’Emily Blaine. Ce roman est sorti à la toute fin novembre, le 29, chez les éditions Harlequin. Evidemment, il s’agit d’une romance, ou du moins, de plusieurs romances racontées en une histoire. Voici son résumé :

Jefferson est paumé. Depuis qu’il a arrêté ses études, il ne sait pas ce qu’il veut faire de sa vie. Au point d’accepter de participer à cette étude sociologique bizarre que lui propose sa sœur. Mais, quand il rencontre Alana, le deuxième cobaye, il comprend qu’il ne sera plus jamais perdu.
Olivia est coincée. Pour attirer l’attention de celui qu’elle aime depuis le lycée, elle s’est enterrée sous les mensonges. Désormais, elle doit présenter à ses parents son petit ami imaginaire, Callum. Callum existe… sauf que Callum est juste un ami. Un ami sympa au point de jouer le rôle d’un fiancé ?
Mason étouffe. Malgré sa célébrité, il se sent plus seul que jamais et ne sait plus qui il est vraiment. Alors, quand il découvre une petite annonce qui propose de retaper un vieux chalet en échange du gîte et du couvert, il fonce. Son hôtesse Stella aura bien le temps de se rendre compte qu’il a légèrement surestimé ses compétences en bricolage…

Dans cette histoire, nous suivons donc plusieurs personnages. Il y a d’abord Olivia, une jeune femme qui voit se marier ses amies et ses sœurs les unes après les autres, et qui est elle encore célibataire. Elle aime un garçon en secret, et pour attirer son attention, et sa jalousie, elle va alors prétendre qu’elle est en couple. Le problème, c’est que son mensonge va lui échapper, et qu’elle va devoir rapidement trouver quelqu’un pour jouer son faux petit copain pour Noël, chez ses parents. On a aussi Jefferson, jeune homme complètement perdu, qui ne sait pas quoi faire de sa vie, et qui se retrouve embarqué par sa sœur dans un questionnaire amoureux avec une inconnue, Alana. Et enfin, Mason, acteur pourchassé par les paparazzis, qui ne supporte plus sa vie à Los Angeles et sa petite amie qu’il n’aime plus, qui est pourtant liée à lui par un contrat. Il ne rêve que de fuite, et l’annonce d’une jeune femme dans le Maine, annonce pour retaper un chalet, va le frapper. Il tient peut-être là sa chance de retrouver une vie normale.

Ce qui est agréable, c’est que malgré tous ces personnages qu’on rencontre, il y a après tout trois couples, ce qui fait six héros, tous sont connectés les uns aux autres. Ils ont tous un lien avec un autre personnage, ce qui fait qu’on n’est jamais totalement perdu, et que les histoires s’imbriquent les unes dans les autres, bien qu’on ne s’en rende pas compte au début. J’ai trouvé cela intéressant car cela nous permet d’en apprendre plus sur certains personnages grâce à d’autres, qui parlent d’eux, qui racontent des informations sur eux. Cela permet de les découvrir d’une autre manière. Et puis voir les trois filles réunies est assez sympathique, on sent ainsi où l’auteure veut aller, cette amitié qui les unie, et les guide aussi.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Olivia. C’est la première qu’on croise dans le roman. C’est une jeune femme pétillante, qui se retrouve embarquée dans un mensonge qui va rapidement la dépasser, celui qu’elle n’est plus célibataire. Pour satisfaire ses parents, qui s’attendent à ce qu’elle vienne passer Noël chez eux, elle doit trouver un petit copain, ou embaucher un acteur pour jouer ce rôle. Son aventure va alors la mener aux portes de l’amour, peut-être pas celui auquel elle s’attend. Certes, ceci est un peu cliché, et déjà vu, mais le personnage d’Olivia est haut en couleurs, marrant, pleine de joie, ce qui fait qu’on se laisse facilement embarquée dans son histoire. J’ai beaucoup aimé suivre ses doutes, ses réticences, son envie d’envoyer tout balader, mais aussi son laisser-aller. La relation qu’elle va entreprendre avec son faux petit ami est très jolie, et bien racontée. On se laisse prendre au jeu, et on a envie de pousser Olivia par moment, car elle semble longue à la détente, longue à comprendre tous les signaux que lui lance son faux petit amie. En fait, Olivia ressemble à toutes ces filles amoureuses qui ignorent leurs sentiments.

J’avais retourné le sujet dans tous les sens et je n’avais pas trouvé de meilleures solutions. Après avoir maudit Anne pour m’avoir embarquée dans cet improbable mensonge, je devais maintenant aller jusqu’au bout de ce plan catastrophique.

(…) Mon petit mensonge avait pris un tournant désastreux. Désormais, Scott pensait que j’allais vivre avec Callum, mes parents pensaient que j’allais vivre avec Callum, mes sœur pensaient que j’allais vivre avec Callum. De coups de fil en visites, de mails en événements familiaux, cette histoire avait pris des propositions dantesques. Tout le monde pensait que Callum et moi étions fous amoureux. A chaque occasion où j’entrevoyais la possibilité de m’en sortir dignement, un nouveau mensonge surgissait, consolidant le tout premier.

(…) Sauf que je devais trouver un Callum.

J’appréciais Callum, je l’apprécias vraiment : en tant qu’ami, il était fantastique, toujours prêt à me soutenir et à m’aider à porter mes lourds cartons, il était capable de me regarder droit dans les yeux et de déterminer à la perfection le coktail qu’il me fallait ; et puis, il riait de mes blagues et se moquait de mes moufles Minnie. Malgré tout, je n’imaginais pas une seule seconde qu’il accepte de participer à mon plan idéal.

J’ai aussi beaucoup apprécié le personnage de Mason, cet acteur qui s’ennuie en Californie, et qui rêve d’échappade et de neige. Il a un humour particulier, qui va lui permettre de se faire embaucher par une jeune femme dans le Maine, Stella, pour l’aider à améliorer son chalet. Ce que Mason ne lui avait juste pas dit, c’était qu’il n’était pas bricoleur. Avant de rencontrer Stella, on sentait que Mason était perdu, qu’il tournait en rond, voire même qu’il était dépressif. Et avec sa rencontre avec Stella, on découvre une nouvelle facette de ce personnage drôle et émouvant. On s’attache alors facilement à lui, d’autant plus que, malgré sa célébrité, il n’a pas une vue facile, poursuivit qu’il est par les journalistes. C’est vraiment un personnage pour lequel je me suis prise d’amitié, et son histoire d’amour est toute aussi jolie. Son caractère et ce qui lui arrive m’a aussi beaucoup fat rire.

Partir. C’était la solution. J’avais besoin d’air, besoin d’être ailleurs… et pour cela je devais me débrouiller. Je devais mettre un plan en place.

Un plan qui visait à m’évader de ma propre vie. Facile sur le papier, plus compliqué dans la vraie vie.

Je repris mon téléphone et un bloc-note0 Avant toute chose, il me fallait un point de chute, un endroit suffisamment calme et loin de tout pour reprendre pied et retrouver mon énergie. Jute quelques jours, le temps d’une pause. Une courte pause pour m’aider à redevenir moi-même. J’épluchai la liste des hôtels près du lieu de tournage, avant de réaliser que je serais trop facilement repéré. Je ne pouvais pas empêcher le personnel de l’hôtel de parler, et cela mènerais les médias directement à moi.

Il fallait trouver plus petit, plus modeste. Un endroit sans prétention où ma visite passerait totalement inaperçue.

Une ferme en Antarctique ? Une cabane au fond de l’Amazonie ? Une île déserte ? N’importe quoi, même un monastère ferait l’affaire !

En ce qui concerne la dernière romance, celle entre Jefferson et Alana, j’ai beaucoup aimé la manière dont elle se met en place. Même si je me suis moins retrouvée dans ces deux personnages, bien plus impulsifs, dont l’histoire d’amour se met en place finalement très vite grâce au coup de foudre qu’ils ont l’un pour l’autre, j’ai trouvé originale la manière dont ce coup de foudre apparaît. En fait, celui-ci est en partie dû au hasard et à une liste de question assez étrange, tiré d’un manuel de psychologie. C’est alors un coup de foudre qui fait oublier toutes les priorités à nos deux personnages, qui les consument entièrement. C’est pour cela que leur aventure semble plus rapide, car ils semblent presque immédiatement emportés par les flammes de la passion. Ceci permet de rappeler que l’amour peut aussi être intense et rapide.

La plume de l’auteure est fluide, le roman se lit très bien. On ressent parfaitement les émotions et les sentiments des personnages, et on est emporté par la passion qui les anime, par leurs doutes et peur aussi. On hésite avec eux, mais on aime aussi avec eux. On se met facilement à leur place. On passe alors un bon moment avec tous ces personnages, avec cette ambiance de Noël présente sans être omniprésente. Les chapitres s’enchaînent assez vite, avec plaisir. Le roman est assez court, moins de 200 pages, mais suffisamment grand pour qu’on puisse faire le tour des personnages, et s’amuser avec eux.

En résumé, c’est un bon roman qui prépare à l’ambiance des Fêtes de fin d’année. La romance est peut-être trop présente par rapport à l’ambiance de Noël, moins mise en avant malgré la période à laquelle se passe l’historie, mais ceci n’est pas nécessairement un problème. Cela évite l’overdose de Noël. Les personnages sont sympathiques, ont chacun leurs charmes, et on prend plaisir à être en leur compagnie. Ce roman n’est pas un coup de cœur, mais je le conseille volontiers à tous ceux qui aiment la magie romantique de Noël, et qui cherchent des romances à lire au coin du feu. Cette nouvelle histoire d’Emily Blaine ne pourra que vous plaire.

Et vous ?

Aimez-vous les romances de Noël ?

Trouvez-vous que ces histoires sont indispensables en cette périodes ?

Etes-vous plutôt polar ou romance pendant l’hiver ?

Bon jeudi à tous 😀

 

2 réflexions au sujet de « Tout en haut de ma liste »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s