autoédition·chroniques littéraires·service presse

Le choix de la Gargouille

IMG_20170831_140505.jpg

Bonjour tout le monde. J’espère que vous allez tous bien et que vous survivez à l’ambiance tendue de cette rentrée. Je ne sais pas vous mais moi je suis très fébrile depuis le début de cette semaine. Bon, je n’ai toujours pas reçue d’affectation de la part de mon rectorat, si bien que je ne sais pas si je vais réussis à trouver un poste de professeur cette année, mais j’essaye de ne pas me laisser abattre. Heureusement, pour éviter de trop y penser, je me plonge dans les romans que j’ai reçue dernièrement. Et cette semaine, j’avais la lecture parfaite, un roman autoédité que je suis heureuse de vous présenter pour ce nouveau #JeudiAutoEdition. Il s’agit en plus d’un roman d’une auteure que j’apprécie beaucoup, dont je vous ai déjà présenté quelques livres. Je parle de Dana B. Chalys, que vous avez découvert avec mes chroniques de Les chroniques d’un Saint Exorciste, tome 1 – La marque des cinq et Il pleuvra sur la lande. C’est une auteure dont j’aime beaucoup les écrits. Aujourd’hui, je vais vous présenter l’un de ses premiers romans : Le Choix de la Gargouille, republié en 2016 en autoédition. Je la remercie beaucoup pour m’avoir envoyé son roman, dédicacé en plus. C’est un roman fantastique, où vont se mêler toutes les créatures possibles. Voici son résumé :

Ce devait être un banal voyage à Paris pour visiter le musée des vampires. Mais au moment où je m’y attendais le moins, ce séjour s’est transformé en une partie de cache-cache avec des ombres furtives et menaçante. Et quand l’instigateur de ce jeu obscur m’est apparu, j’ai découvert un monde allant bien plus loin que l’imagination humaine.

D’autres univers grouillent dans l’ombre et ont décidé de mettre la main sur mes pouvoirs. Car Dieu a fait de moi sa Gargouille, un instrument de mort qui pourra, peut-être, effacer son plus grand regret.

De leur côté, anges, démons et vampires luttent pour leur cause, car chacun la pense juste. Mais dans cette guerre contre Ciel, Terre et Enfers, qu’adviendra-t-il de toutes ces vies lorsque Dieu ne sera plus le seul à décider ?

Dans cette histoire, nous suivons donc Casey, une jeune fille de 17 ans assez normale malgré son goût pour le gothique et le surnaturel. C’est une fille détachée de tout, pour qui l’homme n’a pas vraiment d’utilité. Elle n’a de l’amour que pour sa famille et sa meilleure amie, Dakota. Or, un jour d’été, Dakota et Casey montent à Paris pour visiter le musée des vampires. Et la vie des deux adolescentes va alors basculer, alors que Casey commence à voir des ombres la suivre, ou lorsqu’elle se fait attaquer et manque de mourir. Car Casey n’est finalement pas une fille banale. Elle a été choisie et elle va se retrouver au cœur d’une bataille entre les anges, les démons, et Dieu. Son rôle est important dans la terrible guerre qui s’annonce. Car si elle a été choisie, c’est pour devenir le bras armé de Dieu, celle qui dit exterminer tous ceux qui dérange l’être divin. Heureusement, Casey pourra compter sur Dakota, et son nouveau ami Nick, pour ne pas devenir folle, ou paniquée, et pour avoir son mot à dire dans toute cette histoire.

Alors, la plus grande partie du roman est écrit du point de vue de Casey. Etant le personnage principal, c’est elle qui raconte ce qu’il se passe, ainsi que les sentiments qui l’agitent. Ceci fait qu’on s’attache facilement à elle. C’est elle qu’on voit se débattre avec tout ce qui lui arrive. Casey est une fille rebelle, bagarreuse, avec une forte personnalité, indépendante, mais avec un grand cœur. Elle est prête à tout pour défendre ceux qui lui tiennent à cœur. Elle peut se battre pour eux, même se sacrifier. Quand elle aime, elle ne fait pas les choses à moitié. Casey est une fille vraie, entière, qui ne supporte pas la demi-mesure. Elle se moque des autres, mais ne supporte pas qu’on fasse du mal à ses proches. Elle sait se servir de ses poings, et a aussi le sang chaud. Ceci ne l’empêche pas d’être curieuse, et de ne pas supporter l’injustice. Alors qu’elle a une mission claire, qui pourrait lui plaire, elle va tout faire pour déterminer si cette dernière est juste, et c’est ce qui va sauver tout le monde. C’est aussi une fille tenace, qui n’abandonne pas, et va au bout de ses idées. Ce que j’ai apprécié notamment chez elle, c’est qu’elle ne se laisse pas dominer. Et ose tenir tête à tout le monde, même à l’entité qui va prendre possession d’elle. J’ai beaucoup aimé le fait qu’elle ne prenne pas tout pour argent comptant, et qu’elle cherche à tout vérifier par elle-même. Grâce à cela, elle est une personne qu’on a envie de suivre pendant tout le roman, et montre qu’elle n’est pas aussi pessimiste défaitiste, ou même moqueuse, qu’elle veut bien le faire croire.

Je m’immobilisai. Plus que jamais, je sentais la présence de la créature en moi. Elle était prête à obéir aveuglément et je savais que je serai incapable d’aller contre sa volonté. Ca me fit peur, car elle m’incitait à me soumettre malgré moi. J’avais presque l’impression qu’elle pourrait prendre le contrôle de mon corps tant son influence était forte.

Un combat intérieur m’opposa à cette entité invisible et ce fut au prix d’un long effort que je pus tenir tête à « Dieu ». (…)

  • Silence !

Je voulus lui répliquer mais mes mâchoires restèrent serrés.

Oh non, ma petite, tu n’allais pas m’empêcher de parler aussi facilement !

Je contractai mes muscles et forçai tant que je pouvais. La Gargouille était coriace, mais j’étais une vraie tête de con. Ma gueule s’ouvrit :

  • Pourquoi m’avoir choisi si vous ne vouliez qu’un bras armé ?
  • Pour ta vision de la vie. Celle des autres t’importe peu. Je t’ai écoutée répéter que le sort de l’humanité t’était égal. Tu nies ?
  • Non, mais si vous aviez pris le temps de mieux me connaître, vous sauriez que j’ai l’injustice en horreur. Et vous êtes injuste.
  • Je n’ai rien à faire de ton jugement. Va. (…)

Je n’avais plus la force de lutter. Ma transformation était trop récente, ma force n’était pas encore à son maximum. Soumise, je baissai la tête en signe d’obéissance. Je lui tournai le dos et ouvris un portail. Avant de le franchir, j’articulai un seul mot :

  • Salopard.

Dakota a une place importante dans cette histoire. En effet, elle est la plus proche de Casey, celle qui la connaît le mieux. Elle est son lien avec l’humanité, avec la vie. Sans Dakota, Casey aurait certainement accepter sans broncher la mission qui lui incombe. Or, la jeune fille, qui elle est bien banale, contrairement à son amie, va lui rappeler qu’il y a du bon en toutes choses. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Dakota, l’amie fidèle qu’elle est, ce lien qu’elle maintient avec Casey, alors que Dakota pourrait être jalouse, rêvant elle aussi d’entrer le monde du fantastique et du surnaturel. Dakota est aussi prête à tout pour Casey. J’ai aimé la fêlure qu’on sent chez cette adolescente, son secret qu’elle cache à tout le monde. J’ai aussi aimé son humour, et sa volonté. On voudrait tous une amie prêt à relever tous les dangers comme elle le fait pour Casey. Elle va ainsi endurer de sombres choses pour son amie. C’est un personnage qui se révèle tout au long de l’histoire.

Nick est aussi un personnages intéressant, qui prend une place importante au fur et à mesure qu’il prend de la place dans le cœur de Casey. Nick est un vampire qui va aider les deux adolescentes à entrer dans le monde du surnaturel. Il va être leur guide dans ce nouvel univers, et leur en apprendre les codes. Il va être un soutien pour Casey. Ce que j’ai aimé chez lui, c’est que, malgré son grand âge, son immortalité, et le fait qu’il ait vécu deux guerres mondiales, il a encore foi en l’humanité, et il va être en colère quand il va être au courant de la mission de Casey. Il ne prend pas les humains de haut, et reste proche d’eux. En fait, on occulte facilement son espèce. Il devient presque un humain normal concerné par son monde. J’ai aimé sa vision des choses.

  • J’ai peur d’une chose, dit-il en me regardant. Celle d’oublier les gens que j’ai aimés, pas de perdre ceux que j’aime et encore moins ceux que les autres aiment. Je garde une trace de toutes les personnes qui ont marqué ma vie dans des albums qui me suivent depuis plus de soixante-dix as, mais là c’est différent. Je n’ai pas peur, Casey ; c’est juste que je ne tiens pas à te voir souffrir.

Tous les autres personnages secondaires sont aussi intéressants à suivre. Ils apportent tous quelque chose à l’histoire. J’ai eu un petit faible pour le trio des Enfers : Belzébuth, Satan et Lucifer. Les trois maîtres des Enfers ont chacun un caractère spécifique, des réactions diverses, et j’aime beaucoup ce que l’auteure fait avec eux, ce qu’elle apporte à leur histoire. Dieu est aussi un personnage intéressant, quoique désagréable. L’auteure a une vision particulière de lui, que j’ai beaucoup apprécié. C’est assez étonnant de faire intervenir une telle entité dans un roman, et le pari est réussi. Par contre, je ne suis pas certaine qu’il plaise à tout le monde. C’est un parti-pris risqué, qui cependant correspond beaucoup au roman, et qui moi m’a plu. Pour ce qui est des archanges, ils sont plus effacés, et moins travaillés, mais c’est parce qu’ils sont moins essentiels au roman. J’aurais peut-être aimé en savoir plus, mais je comprend que cela ne soit pas possible dans la relation. Peut-être dans un prochain tome. Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est le retour des personnages d’Eagles et de Sorata, déjà croisés dans Il pleuvra sur la Lande. Bien que ce soit deux romans indépendants, certains personnages se croisent, ou sont faits mention. J’ai aimé que les deux romans se répondent de cette manière. L’auteure maîtrise tout à fait son univers.

  • Si vous êtes encore en vie, c’est grâce à une seule chose : elle, dis-je en désignant Dakota. Si tu cherchais ton plus beau chef-d’œuvre, « Dieu », le voici. Remercie-la de ne pas être comme toi, d’être tout son contraire.

Le roman est très bien écrit, comme les autres de Dana B. Chalys, et il se lit bien. Cependant, à mon sens, il est assez complexe si on ne connaît pas beaucoup de choses en ésotérisme. Ainsi, j’ai été un peu perdue dans les Enfers, entre les démons et les Anges Déchus. J’ai eu un peu de mal à faire la différence, et donc à saisi du premier coup toutes les implications de chacun. De même, il y a beaucoup de personnages qui entre en jeu, et c’est parfois compliqué de savoir qui fait quoi. Cela a été le cas notamment avec les Anges. Je suis d’ailleurs incapable, même après ma lecture, de mentionner les trois Archanges principaux. Néanmoins, l’avantage d’une telle lecture, c’est qu’elle donne envie d’en apprendre plus, d’en savoir plus. J’avoue que cela me donne envie de lire plus de choses sur les Enfers, et les différences entre les Démons et Anges Déchus. Cela avait déjà été le cas pour les Chroniques d’un Saint Exorciste, mais je trouve cela plus flagrant ici.

J’ai adoré la manière dont l’auteure met en scène la Gargouille. Je ne sais pas s’il y a quelque part fait mention que cette créature est la main armée de Dieu, mais je trouve l’idée originale, et très bien menée. J’aime l’idée que tous se battent pour avoir les pouvoirs de Casey, et que, au final, se soit elle qui l’emporte sur tout le monde.

C’est un roman dont je conseille la lecture si vous aimez les histoires d’Anges, de Paradis, de Démons, d’Enfers, et de Vampire. C’est une très bonne lecture qui permet de réfléchir à la place de l’homme dans l’univers, ainsi que ce qu’on a fait des religions. Il met en avant plusieurs idées intéressants, philosophiques. Ce n’est pas un coup de cœur car j’ai eu du mal à suivre complètement l’histoire à cause du manque de connaissances sur certains points, mais on n’est pas passé loin. J’ai vraiment pris plaisir à suivre Casey, Nick et Dakota. Et je me demande si l’auteure a prévu une suite.

IMG_20170831_140530.jpg

Et vous ?

Vous aimez les histoires avec les anges, les démons ?

Qu’aimez-vous dans le fantastique ?

Bonne fin de semaine à tous 🙂

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le choix de la Gargouille »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s