autoédition·chroniques littéraires·service presse

Le destin des Initiés, tome 1 : Mémoire d’une sorcière

couvledestindes

Bonjour tout le monde. J’espère que vous allez bien et que vous profitez bien de vos vacances, pour ceux qui y sont. Aujourd’hui, nous sommes jeudi et nous nous retrouvons sur le blog pour un nouveau #jeudiAutoEdition. Je vous en rappelle le principe, il s’agit d’un rendez-vous sur les réseaux sociaux, notamment twitter, pour promouvoir la littérature indépendante, soit les autoédités, ceux qui ne passent pas par une maison d’édition pour leurs ouvrages. Aujourd’hui, je vous présente un roman fantastique sorti en juin 2017. Il a été écrit par Romane Taguchi et corrigé par Kerry, du blog Les perles de Kerry. J’ai eu la chance de le lire car Kerry, l’amie de l’auteure, recherchait des chroniqueurs pour ce roman. Je les remercie donc toutes les deux de m’avoir donné cette opportunité et de m’avoir fait confiance pour vous parler de ce roman. Voici son résumé :

Julie est une jeune Française qui vit à Kyôto depuis son enfance. Elle mène une existence sans histoires entre son travail et ses amis. Mais depuis la mort de sa mère quelques mois auparavant, elle souffre de cauchemars inexpliqués.
Un jour, elle rencontre Jeanne-Marie, une vieille dame sympathique venue visiter la ville. Dès lors, sa vie va prendre un tournant totalement inattendu, et elle va pénétrer dans un univers à la fois fascinant et effrayant dont elle ne soupçonnait même pas l’existence, celui de la magie.
Julie décide de se rendre en France pour lever définitivement le voile qui obscurcissait sa vision depuis toujours. Là-bas, elle tentera de mieux comprendre ses racines afin de mieux faire face à sa nouvelle vie. Elle découvre les pouvoirs dont elle est dotée, ainsi que la vérité sur ses origines, sa mère, son père décédé lorsqu’elle était enfant dans un tragique accident, et le reste de sa famille…
Au Japon et en France, argent, pouvoir, machinations, amours et secrets de famille vous entraînent dans l’univers captivant de la Magie et de Ses représentants : les Initiés.

Nous suivons donc Julie, qui est notre personnage principale. Elle vit au Japon, à Tokyo. Sa mère est décédée voilà quelques mois, et elle commence tout juste à se remettre de cette perte, elle était sa seule famille. Ensemble, elles étaient venue s’installer dans ce pays lointain quand Julie était encore enfant, après l’accident de voiture qui avait tué son père. Mais Julie n’est pas tout à fait seule, elle peut compter sur le soutien de Ryosuke et de sa mère Reiko, deux amis japonais. Mais voilà que Julie se met à faire des cauchemars fréquents, et à ressentir des picotements dans les doigts. Et comme si cela ne suffisait pas, elle rencontre Jeanne-Marie, une vieille dame française tout à fait charmante, ou peut-être pas. Reiko va devoir lever le voile sur le passé de la jeune femme pour la protéger des dangers qui tournent autour d’elle. Car Julie n’est pas n’importe qui, elle est une Initiée.

En fait, ce roman se découpe en deux parties. Nous avons celle au Japon, où Julie vit sa vie normalement, et celle en France, où Julie va prendre peu à peu conscience de ses pouvoirs, lorsqu’elle se met à la recherche de son passé. Nous avons donc deux villes bien distinctes avec deux moments de la vie de l’héroïne. Dans ces deux moments, nous avons des personnages secondaires qui seront différents, qui vont graviter autour d’elle. Julie aussi va beaucoup évoluer. C’est intéressant de la voir évoluer dans ces deux pays, dans ces deux villes, l’une qu’elle connaît bien, l’autre où elle est perdue et une proie facile, malgré ses nouveaux pouvoirs.

J’en arrive au personnage de Julie. Je l’ai beaucoup aimé. Je me suis facilement attachée à elle, c’est un personnage qui a le cœur sur la main et qui fait tout pour aider les autres. Elle est très gentille, adorable même. C’est une prof de français à Kyoto passionnée par son travail. D’ailleurs, elle est aussi passionnée par sa ville, par sa vie au Japon, c’est ce qui fait qu’elle rencontre Jeanne-Marie. En effet, Julie sert parfois de guide aux touristes. Elle connaît sa ville et son histoire sur le bout des doigts. Julie est aussi une personne têtue, avec un fort caractère. On a parfois l’impression qu’elle est plutôt passive, mais ceci n’est qu’une impression. Heureusement, car son caractère l’empêche d’être une personne influençable. Elle a des principes et elle s’y tient. Elle ne rêve pas d’avoir plein d’argent et une grande maison, elle se satisfait de ce qu’elle a. Elle est heureuse ainsi, et j’ai trouvé ça super. On devrait prendre modèle sur elle. Et on voudrait certainement tous l’avoir pour ami. J’ai aussi beaucoup aimé les scrupules qui vont l’agiter lorsqu’elle va commencer à se servir de ses pouvoirs. En effet, Julie a peur de faire mal aux autres, de mal agir, alors qu’elle fait cela dans leurs intérêts. Cela montre à quel point elle est gentille, serviable, et qu’elle ne se laisse pas corrompre par le pouvoir. Ses nouveaux dons ne vont pas lui monter à la tête, et elle agira toujours avec bienveillance, sans abuser, dans le but de faire le bien.

Quelques minutes plus tard, les deux filles vinrent la rejoindre en riant. Ai avala le contenu de son verre d’un trait, et retourna sur la piste en chantant. Voilà, c’est fait…, se dit Julie. Elle se demanda soudan si elle avait bien fait. Elle se raisonna en se disant qu’elle n’avait fait qu’ajouter quelques gouttes d’infusion dans le verre de son amie, mais le fait était qu’elle était effrayée. Bien sûr, elle avait agi pour aider Ai, et dans le pire des cas il ne se passerait rien et l’histoire s’arrêterait là. Mais si ça fonctionnait vraiment, ce serait le premier pas de Julie dans un monde complètement nouveau pour elle…. Malgré la chaleur ambiante, un frisson lui parcourut l’échine. Elle ne savait pas si elle avait envie que ça fonctionne ou non. Elle n’était pas sûre d’être prête à lâcher le monde tel qu’elle le connaissait pour entrer dans celui, inconnu, de la magie. Elle éprouva un besoin furieux d’oublier tout ça, se leva d’un bond et rejoignit ses amies sur la piste.

J’ai apprécié la relation qu’elle a avec ses proches. Ils peuvent ainsi tous compter sur elle. C’est une amie fidèle. Elle les considère comme sa famille. Elle ferait ainsi n’importe quoi pour les protéger. Et ils en feraient certainement de même. J’ai aussi aimé la manière dont elle se comporte avec Ryosuke. leur relation est au début bien amicale, mais elle se transforme peu à peu en quelque chose de différent, de moins claire, ce qui perturbe notre héroïne. J’ai aimé toutes les questions qu’elle se pose à propos de cette relation qui évolue.

D’ailleurs, en parlant de Ryosuke, ce personnage secondaire est mon petit coup de cœur. J’ai adoré son comportement protecteur avec Julie, sa gentillesse. Lui aussi est un ami formidable, même s’il semble demander un peu plus que de l’amitié. J’ai apprécié leurs moments de complicité, de rigolade. on aurait dit deux ados qui se retrouvaient. En ce qui concerne les autres personnages secondaires, ils ont tous de l’importance à un moment où un autre du récit. J’ai apprécié cela, car ça montre  que les personnages ne sont pas là pour « faire joli », qu’ils ont une utilité. Même si au début on ne voit pas où l’auteure veut en venir, comme avec la présence de Jeanne-Marie ou de Maxime, on finit par repérer les liens et ils prennent tous de l’ampleur. Chacun va avoir son rôle à jouer avant la fin du récit. Je n’en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler le roman, que de nombreux rebondissement vont agiter. Je dirais juste que j’ai aussi eu un petit coup de cœur pour la mère de Ryosuke, Reiko, qui est une femme censée, pleine de sagesse. C’est un vrai mentor comme on peut en voir dans les films ou dessins animés asiatiques. Elle protège Julie comme sa fille en la formant peu à peu au rôle qui est le sien.

L’idée des Initiés est une idée assez originale à mon avis. J’ai aimé que ces sorciers d’un nouveau genre soit là justement pour faire le bien, et seulement celui-ci. Tout doit être désintéressés dans leurs actes, ce sont des bons samaritains, comme l’est déjà Julie. On sent à quel point ils méprisent ceux qui agissent pour leurs intérêts, qui bafouent la règle essentielle de leurs conditions. J’apprécie cette idée de penser que des gens agissent pour le bien des personnes qu’ils rencontrent sans demander de contre parti. Normalement, nous devrions tous agir ainsi, mais eux utilisent en plus la magie, leurs dons, qui sont tous différents, pour faire cela. Le don de Julie est d’ailleurs assez sympa puisqu’il permet de soigner, d’apaiser les gens. Il lui correspond tout à fait.

  • Eh là, petit bouchon, qu’est-ce qui t’arrive ? dit Julie au bébé d’une voix douce.
  • Je pense qu’il a mal au ventre, c’est souvent comme ça, dit sa mère. Le docteur dit qu’il n’y a souvent rien de spécial à faire. C’es comme ça avec les bébés. On ne sait pas d’où ça vient, ces douleurs, et on ne sait pas comment les calmer..

(…)

  • Je peux le prendre ? demanda Julie.

La mère, un peu dépassée, lui tendit l’enfant emmitouflée dans la couverture de l’avion. Il s’arrêta un instant de pleurer pour la regarder avec de gros yeux ronds exprimant la surprise, puis se remit à hurler. Elle souleva la couverture et passa sa main sous le petit pyjama. Elle fit mine de lui masser le ventre. Le petit bout de ses doigts commença à chauffer. Elle s’était habituée à la sensation, mais elle était toutefois nerveuse à chaque fois que le phénomène se produisait. Elle se concentra sur le bébé et laissa sa main lui réchauffer le ventre. Quelques minutes plus tard, les hurlements cédèrent la place à des sanglots, puis plus rien. Julie était aussi étonnée que la mère, mais elle ne voulait rien laisser paraître.

J’ai aussi apprécié la plume de l’auteure. On sent tout le travail qu’il y a derrière ce roman, sans doute un peu de vécu aussi. En effet, il y a de très nombreuses descriptions des lieux que nous fait traverser l’auteure. On a ainsi l’impression de voyager avec Julie, de voir par ses yeux. J’aimerai bien aller à Kyoto voir les temples décris dans ce roman. Les descriptions ne sont pas longues, pas ennuyeuses, elles s’intègrent parfaitement au récit. Ce roman a certes beaucoup de rebondissements, mais au final peu d’action, tout se fait par les paroles ou des situations ne nécessitant pas d’action particulière. Ne vous attendez donc pas à des scènes de combat, il n’y en a pas dans ce roman et ce n’est pas son but, puisque les Initiés prônent la non violence. Les pages se tournent facilement, les chapitres s’enchaînent bien, et on est toujours dans l’attente de voir ce qui va arriver à Julie, si elle va parvenir à ses fins. Il y a quand même une certaine tension dans ce roman, car la méchante de l’histoire est impressionnante, imprévisible, et on ne sait jamais comment et quand elle va frapper, et si Julie ne va pas tomber dans son piège. Bravo à l’auteure d’avoir su garder un tel suspens jusqu’à la fin.

Devant, au delà d’une petite barrière en bois, se trouvait l’espace réservé aux moines et aux fidèles qui voulaient assister aux cérémonies. la lumière se reflétait dans les nombreux ornements dorés. Du plafond pendaient des tentures qui alternaient plusieurs couleurs. Des bougies brûlaient un peu partout, y compris sur un présentoir destiné au public. Malgré les nombreux curieux, l’ambiance restait solennelle.

Au milieu de l’immense salle, à la hauteur de la petite barrière, trônait une énorme vasque d’où s’échappait de la fumée. Jeanne-Marie observa le rituel avec attention. Les gens faisaient la queue, et jetaient une pièce dans une grande boite en bois située derrière la vasque. Puis ils s’agenouillaient et joignaient leurs mains en prière. Une fois leur souhait exposé au dieu, ils prenaient une pincée de poudre dans la coupe posée à côté, et la jetait dans la grande vasque. L’opération devait durer moins d’une minute par personne, mais la queue sur deux files se prolongeaient jusqu’à la porte.

En résumé, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce premier tome, et je me demande ce que va nous réserver le second. Je me demande comment Julie va se servir de ses pouvoirs maintenant qu’elle sait mieux s’en servir, et qu’elle n’est plus seule. L’écriture de l’auteure est agréable et on passe un bon moment entre le Japon et la France. Je vous en conseille donc sa lecture.

Et vous ?

Vous aimez les romans fantastiques sans beaucoup d’action ?

Pensez-vous que cela soit essentiel dans un roman fantastique ?

Vous aimez lorsque l’auteur d’un roman fait beaucoup de descriptions ?

Bonne semaine à tous 🙂

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le destin des Initiés, tome 1 : Mémoire d’une sorcière »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s