chroniques littéraires·service presse

Mon petit cœur de pierre

IMG_20170716_111832

Bonjour tout le monde. J’espère que vous allez tous bien et que vous avez pu profiter des feux d’artifices de vendredi. Etrangement, à Nantes on ne les a pas entendu, alors qu’ils étaient tirés sur les bords de Loire. Nous n’en sommes pas éloignés pourtant. N’aimant pas la foule avec mon fiancé, on n’y a pas été. Heureusement que les photos publiées sur les réseaux sociaux étaient jolies. Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous présenter un roman plutôt pour adolescents, une histoire contemporaine, qui devrait vous plaire. Je vous avoue que j’ai craqué sur cette histoire. Je l’ai lu dans le cadre d’un partenariat avec Livraddict et Librinova. Le principe est que Librinova envoie le roman aux chroniqueurs et que ceux-ci partagent leurs avis sur le site d’échange littéraire Livraddict. Je les en remercie pour ce partenariat. Et je peux vous confier que je ne me suis pas trompée en choisissant ce titre. Il s’agit donc d’un titre autoédité, puisque Librinova est une « maison d’édition » qui aident les autoédités à propulser leurs romans en tête des ventes. Mon premier roman, Changez de Vie, est d’ailleurs chez eux. Ce roman que j’ai chroniqué aujourd’hui pour vous s’intitule Mon petit cœur de pierre. Il est sorti en avril 2017 et a été écrit par Lucile Caron-Boyer. Voici son résumé :

Marion a quatorze ans, un meilleur ami qui s’appelle Tom et un cœur de pierre. Du moins, c’est ce que Tom lui dit souvent, et peut-être qu’il n’a pas tout à fait tort. Cette année, elle rentre en troisième, retrouve son collège, ses camarades de classe, ses habitudes. Rien à signaler donc. Enfin si, peut-être. Le nouveau, Alex, produit sur elle un effet bizarre quand il lui sourit. Et puis il y a ce prof de SVT qui lui rappelle furieusement quelqu’un… Un roman qui parle d’adolescence, de la difficulté d’être différent, et d’amitié. À moins que ce ne soit d’amour, tout simplement.

Nous suivons donc Marion, qui nous raconte cette histoire de son point de vue à elle. C’est une jeune fille d’environ quatorze, quinze ans, qui rentre en 3e, dernière année de collège. Elle n’a pas beaucoup d’amis, elle n’est pas populaire, mais elle peut compter sur le soutien sans faille de son meilleur ami, qui est son ami d’enfance, Tom. Entre eux existe une complicité si forte que tout le monde pense qu’ils sont en couple. Or, Marion ne veut pas penser à cela. Pour elle, l’amour n’existe pas, ce n’est pas pour elle. Elle semble donc avoir un cœur de pierre. Son père est mort avant sa naissance et sa mère n’a pas refait sa vie. Son oncle enchaîne conquête sur conquête. Son modèle familial n’est donc pas propice aux développements de tels sentiments. Enfin ç a, c’était jusqu’à cette fameuse rentrée, où le monde de Marion va chavirer. Entre son professeur de SVT qui ressemble trait pour trait à son père ; le nouveau Axel qui lui fait avoir des papillons dans le ventre ; Tom qui tombe sous le charme d’une des filles superficielles de la classe ; une nouvelle maison et sa mère qui ramène de son travail un homme, la vie de Marion va connaître pas mal de chamboulements. Et si cela lui permettait d’ouvrir enfin son cœur ?

J’ai adoré le personnage de Marion. je pense qu’il est impossible de ne pas s’attacher à elle, de ne pas se mettre à sa place. Même si elle semble se moquer de ses sentiments, d’avoir un cœur assez dur, ce n’est en fait qu’une passade. Ainsi, le fait de penser voir son père, qui est censé être décédé, dans son collège va la perturber bien plus que de raison. C’est la même chose lorsqu’elle va s’apercevoir que son ami Tom est dragué par une fille. Et le pire arrive lorsqu’elle commence elle aussi à tomber sous le charme du nouveau Axel. En fait, Marion vivait sa vie avec ses petites habitudes, sans se poser plus de questions, sans prendre de risques, sans éprouver de passion. Mais cette rentrée change tout, car sa carapace se fissure peu à peu grâce à ces changements. En apercevant son père, elle prend conscience de son absence. Elle se rend compte que sa mère a besoin de refaire sa vie, que son meilleur ami peut tomber amoureux, etc. Peu à peu, sa conception de sa vie est remise en cause et ceci ne se fait pas sans heurts. C’est compliqué de s’ouvrir du jour au lendemain. Elle va avoir du mal, mais c’est cette évolution qui donne tout son charme à son personnage.

Tom me chambrait souvent sur ce qu’il appelait mon petit cœur de pierre. C’était faux bien sûr, il était loin d’être en pierre, mon cœur. Il y avait plein de choses qui me touchaient, les faits divers concernant des enfants, les films avec des gens malades (très malades, pas juste une gastro), la maltraitance sur animaux, les hérissons écrasés sur la route… Mais c’est vrai aussi que l’amour n’était pas au programme. Je trouvais ça chiant, j’y pouvais rien. Je n’arrivais pas à comprendre qu’on se fasse des nœuds à la tête et des nuits d’insomnie à cause d’un garçon ou d’une fille. Pour ce que j’en voyais autour de moi, c’était juste une grosse source de tracas.

Tom avait une théorie. Il pensait que je souffrais d’un manque d’exemple. Autour de moi, il n’y avait pas de couple harmonieux. Ma famille ne comptait que des histoires tristes, maman ne s’était jamais remariée, mon oncle Sam collectionnait les aventures sans lendemain et mon grand-père François ne parlait jamais de sa femme décédée, comme s’il avait oublié jusqu’à son existence.

Je ne sais pas si son explication était la bonne, mais le fait est que l’amour m’emmerdait.

L’amitié, il n’y avait que ça de vrai, et en la matière j’avais déniché une pépite, mon Tom. Je n’avais pas besoin de plus.

Ce que j’ai aussi beaucoup aimé chez Marion, c’est que c’est une amie fidèle. Elle est prête à défendre bec et ongles son meilleur ami, moqué par d’autres. C’est une louve qui n’hésite pas à montrer les dents quand il faut. Elle est aussi très à l’écoute. C’est une fille sympathique qui aime aider les autres. Sa relation avec Tom est donc très intéressante. Ce que j’aime, c’est qu’elle n’a aucun apriori sur les gens. Comme va le démontrer sa première rencontre avec Bidule, le chien de son oncle qui est tout sauf beau et sympa, elle veut faire un pas vers lui. Elle éprouve beaucoup de compassion pour les autres, et je pense que cette qualité s’améliore en plus avec la présence de la propriétaire de leur nouvel appartement, madame Giffault, qui est comme elle. Mais Marion n’hésite pas à se défendre en cas de besoin. Elle est un peu rancunière, comme beaucoup d’ados, et il lui faut beaucoup de temps pour pardonner, surtout à ceux qui font du mal par plaisir.

J’ai aussi beaucoup apprécié le personnage de Tom. Comme Marion, c’est un personnage attachant, d’autant plus que sa vie n’est pas si simple. Alors que Marion a su s’adapter aux moqueries d’enfants sur le fait qu’elle n’avait pas de père, Tom n’a pas su apprivoiser les blagues des autres sur son physique. Il est toujours aussi complexé par ce dernier, par le fait qu’il soit roux. Il vit cela comme sa croix et ne pense donc pas que quelqu’un puisse l’aimer un jour. Il a un petit cœur d’artichaut, rêvant du grand amour. Seulement, il se trouve moche. Malgré les blagues et réconfort de Marion, il doute beaucoup. Et cela ne va pas s’améliorer par la suite, puisqu’il va être l’objet de moqueries au sein même du collège. On plaint alors Tom, et comme Marion, on voudrait le défendre.

J’ai haussé les épaules,

  • Tom, elle te dévore littéralement des yeux.
  • Mais pourquoi ?

Sa réponse m’a prise de cours.

  • Comment ça, pourquoi ?
  • Enfin c’est de moi qu’il s’agit tu te souviens ?
  • Et alors ? T’es beau comme un dieu non ?

Cette fois il a baissé la tête; comme s’il était un peu fatigué de mes bêtises.

  • C’est une des plus jolies filles de la classe, et je suis censé lui plaire ?
  • Faux. Tu n’es pas censé lui plaire, tu lui plais. Je crois qu’à ce stade tu es encore vraiment le seul à penser que le doute est encore possible.
  • Ce n’est pas tout à fait vrai. Je commence à y croire, mais c’est juste que je ne comprends pas pourquoi.
  • C’est vraiment important ?
  • Marion, on parle de moi là, je suis le mec qui a les cheveux rouillés et des tâches plein la tronche et Laurie… (…) Elle pourrait choisir n’importe qui.

Ce roman commence à la base un peu comme un roman policier, avec une enquête. Marion ne possède qu’une photo de son père, et elle ne l’a pas regardé depuis longtemps. Lorsqu’elle voit pour la première fois son professeur de SVT, elle pense le reconnaître immédiatement. Seulement, la photo est cachée dans les affaires de sa mère. Et celle-ci n’a pas la tête à chercher dans son passé, malgré les demandes de Marion. Commence donc une quête de cette fameuse photo. Et une fois celle-ci trouvée, Marion va tout faire pour comprendre la ressemblance entre les deux hommes. Mais entre temps, beaucoup de choses arrivent. Marion doit aussi trouver qui en veut à Tom et s’amuse à répondre une rumeur sur lui. Et elle doit trouver comment stopper cette rumeur. C’est donc un roman sur la vie en général, qui aborde plusieurs sujets importants de l’adolescence, comme le premier amour ou le harcèlement. Il ne parle pas seulement de la recherche de Marion de son père, mais des sentiments en général. On évoque ainsi l’amitié, l’amour familial, l’amour en lui-même. Il parle aussi de l’évolution des adolescents, de cette période compliquée où il faut faire comme les autres sans se démarquer de trop, mais sans copier. C’est presque un roman initiatique, où le sage est personnifié par madame Giffault, qui veille sur tout le monde en parlant de son époque. J’ai d’ailleurs eu pas mal d’affection pour cette vieille dame toujours présente, même quand on ne s’y attend pas, et qui est drôle et prend tout à la dérision. Elle est avide de bon conseil, et devine avant tout le monde ce qui va se passer. J’ai beaucoup aimé sa manière de voir les choses, de prendre du recul par rapport à elles. Marion évolue beaucoup à son contact.

Mon regard s’est arrêté sur le tableau. Un homme, debout contre une cheminée, paraissait s’y ennuyer depuis des décennies. (…)

  • Qui est-ce ?

Elle a balayer l’air de sa main, comme si ça n’avait aucune importance.

  • Oh lui, c’était mon mari.

(…)

  • Il était comment ?
  • Sans intérêt.

J’ai retenu un rire.

  • Sérieux ? Mais pourquoi vous vous êtes mariées avec lui alors ?
  • Sans doute parce que je n’ai pas eu mon mot à dire. Il était fortuné, veuf et sans enfants, mes parents ne pouvaient pas refuser une telle offre et à cette époques, les filles obéissaient encore. (…) Mais qu’est-ce que je me suis ennuyée ! Cela dit, ça n’a pas duré longtemps. Je me suis retrouvée veuve à peine trois ans après notre mariage.
  • Vous ne vous êtes pas remariée ?
  • Grands dieux non ! Une fois qu’on a goûté à la liberté, la cage ne représente plus beaucoup d’attraits.

La plume de l’auteure est très belle, le roman se lit presque tout seul. Les mots coulent d’eux-mêmes, les pages se tournent facilement. Les chapitres sont courts et s’enchainent donc facilement. On a du mal à lâcher cette histoire qui paraît pourtant assez simple. J’ai d’ailleurs deviné la fin assez vite dans ma lecture, mais ceci ne m’a pas du tout empêché de prendre du plaisir à lire la suite. Il y a tellement de rebondissements et de choses qui s’enchaînent dans la vie de Marion que certaines choses deviennent secondaires alors qu’elles avaient énormément d’importance au début. J’ai apprécié ce fait, cette idée que tout l’ordre peut être bousculer par un événements, et que certaines choses perdent de leur importance. ainsi, on ne s’ennuie pas du tout pendant le roman, et on attend la prochaine catastrophe qui va faire oublier celle en cours. Tous les sentiments sont très bien décrits, on a l’impression de les vivre avec les personnages, ce qui fait qu’on a tellement de peine pour Tom lorsque tout va mal pour lui.

En résumé, je conseille vivement la lecture de ce roman. J’ai pris vraiment beaucoup de plaisir à le lire, et je pense qu’il peut être intéressant pour les jeunes. Il se lit vite, ces personnages sont attachants, et en plus il parle de sujets de société en les traitant de manière intelligente. La fin est juste géniale ! Pour moi, c’est donc un petit coup de cœur.

Et vous ?

Quelle est votre dernière lecture ?

Votre dernier coup de cœur ?

Pourquoi c’était un coup de cœur ?

Bonne fin de week-end 🙂

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s