wish-liste

Wish-Liste #7 (semaine du 3 au 9 avril)

wish-liste

Coucou les amis. J’espère que vous allez tous bien. Ici, il fait super beau, on se croirait en été, et en plus je suis enfin en vacances. Ca va me faire du bien parce que je les attendais avec impatience. Ca a du bon d’avoir les mêmes vacances que les scolaires. Mais le fait d’être enfin en vacances m’a fait oublier l’article qui aurait dû paraître hier. Je rattrape donc mon retard en vous proposant ma Wish-Liste de cette semaine. Je vous rappelle le principe, je vous propose dans cet article une sélection parmi toutes les nouveautés parues cette semaine. Ainsi, dans toutes ces nouvelles sorties, je sélectionne toutes celles qui me donnent envie d’être lues. J’y exclue les suites que je n’ai pas commencée et les poches. Autant vous avouer tout de suite que, cette semaine, la liste est assez longue à cause de sorties vraiment intéressantes qu’il m’a fallu choisir. Voici donc ce qui est paru entre le 3 et le 9 avril qui me fait envie :

quelques-pas-de-plus-908568-264-432 Sora vient d’apprendre qu’elle doit passer le reste de sa vie à béquilles. Son quotidien se résumera désormais aux cours au lycée et aux séances de kiné.

Elle pourrait s’y faire si Kay, la grande sœur qui l’a quasiment élevée, tenait le coup ; mais cette dernière, qui a toujours été la plus forte des deux, est en pleine descente aux enfers. Alors Sora décide de prendre les choses en main et d’enfiler la cape de ces super-héros qu’elle aime tant.

Objectif : changer sa vie. Son meilleur atout : l’héritage navajo laissé par sa mère.

Un ancien pouvoir de guérison qui pourrait les sauver, elle et sa sœur. Le problème, c’est qu’elles ne sont pas les seules à le chercher… et que leur rival est prêt à les suivre au bout du monde pour parvenir à ses fins.

J’ai eu la chance de rencontrer Agnès Marot lors des Utopiales en octobre dernier. Je ne la connaissais que de nom, pour la suivre sur les réseaux sociaux, et c’est vraiment quelqu’un de formidable. J’ai suivi les avancées de ce roman de l’écriture à l’acceptation du manuscrit par Scrinéo, et j’ai donc très envie de me plonger dedans. En plus, l’histoire m’intéresse vraiment. Je pense que la relation entre les deux sœurs va être intéressante à creuser, et ce mystérieux pouvoir de guérison promet de bons rebondissements et de combat. Il est sorti le 6 avril.

effigies,-tome-1---fate-of-flames-902470-264-432

« Je m’appelle Maia Finley, j’ai seize ans et je suis la nouvelle Effigie. » Depuis quelques jours, Maia se répète ces mots en boucle, sans oser les prononcer à voix haute. Car à la minute où le monde l’apprendra, sa vie basculera. Elle deviendra une véritable célébrité, ses fans boiront la moindre de ses paroles… et son espérance de vie chutera drastiquement.

C’est que les Effigies, ces jeunes femmes dotées chacune d’un pouvoir unique lié aux quatre éléments, ne sont pas là par hasard : elles doivent protéger l’humanité des Spectres – des créatures de cauchemar – mélange de chair pourrissante et de ténèbres, qui la terrorisent depuis maintenant près d’une centaine d’années. À la mort de chaque Effigie, ses capacités, ainsi que la somme de ses souvenirs, se transmettent à son héritière choisie au hasard quelque part sur la planète.

Alors, quand Manhattan subit une attaque sans précédent, Maia n’a d’autre choix que de descendre dans l’arène. Elle qui idolâtre les Effigies, comme autrefois sa sœur jumelle morte dans un incendie, va cependant tomber de haut : les trois jeunes filles ne veulent plus entendre parler les unes des autres. Pourtant le danger se rapproche, car un homme énigmatique, Saul, semble capable à la surprise générale de contrôler les Spectres. Maia se retrouve aspirée dans une spirale infernale, au moment même où le feu qui couve en elle menace de la consumer tout entière !

Girl power, souvenirs résurgents et légendes anciennes, sans oublier une pléiade de personnages centraux féminins forts lancés dans une course contre la montre épique qui couvre le monde entier… The Effigies marque le coup d’envoi d’une trilogie fantastique au rythme effréné.

Toutes les sorties de Lumen éditions sont scrutées, car cette maison d’édition a fait sa renommée avec des titres très intéressants, qui ont beaucoup plu. Alors qu’elle est assez récente, trois ans environ, tous les livres qu’ils publient semblent provoquer de l’engouement chez les lecteurs. Ce dernier titre n’échappe pas à a règle. Sur les réseaux sociaux, j’en entends parler depuis que la couverture a été dévoilée. Et le résumé me plait assez. J’aime l’idée de super héroïnes devant maitriser les éléments pour défendre le monde, et pour une fois, ces filles ne veulent pas entendre parler de leurs pouvoirs. Je me demande comment Maia va convaincre les autres de la suivre. Ce roman me paraît sympathique. Et j’adore la couverture. Il est paru le 6 avril.

nightfall-898845-264-432 Les habitants se préparent à abandonner leurs maisons, mais Marine, Kana et Liam ne croient pas aux légendes de leurs parents. Ils décident de rester dans le village.

Alors que la Nuit les enveloppe, ils découvrent avec horreur qu’ils n’auraient vraiment pas dû…

Un roman d’horreur paru chez une maison d’édition jeunesse, je ne peux pas laisser passer ce roman. J’aime les ambiances angoissantes, où la peur est au rendez-vous. Certes, le résumé est assez succinct, mais je pense que ce roman peut me surprendre, ou du moins mener à quelques frissons. J’ai bien envie de savoir quel secret cache la Nuit à laquelle vont être confrontés les trois adolescents de ce roman. Le livre est sorti le 6 avril.

il nous reste que la violence.png La violence est en nous.

On la subit ou on l’ignore.

Mais on peut aussi danser avec elle.

Alors on reste debout.

Après mon premier crime, j’avais commencé à voir notre société différemment. Où  que je regarde, le miroir se déformait. Des esclaves fabriquaient nos ordinateurs, des enfants cousaient nos vêtements, les profits des guerres assuraient la rentabilité de notre livret A. Nos bagues de fiançailles brillaient de diamants sanglants, mon voisin perdait son travail, sa vie, pour un actionnaire anonyme. Un vieillard était mort, seul dans une chambre, juste au-dessus de chez moi…

On s’offusquait un peu, mais pas tant que ça, parfois pas du tout. On vaquait à nos petites affaires, nos vies allant tranquillement sur ces champs de cadavres.

Et on ne la cachait pas, cette violence. Elle était notre environnement naturel. On l’enseignait à nos enfants.

Dont acte.

Je pouvais tuer une deuxième fois.

Le résumé de cette histoire est assez intéressant, et mystérieux. On ne sait pas s’il s’agit d’un roman policier, ou plus général. Il doit un peu mélangé les deux genres. Ce qui me séduit dans ce résumé, ce sont les mots justes par rapport à notre monde, à la violence, qui y sont dit. Je me demande donc où l’auteur veut nous emporter avec ces vérités, quelle va être l’histoire qui se cache derrière. Ce roman m’intrigue beaucoup. Il est sorti le 6 avril.

la-cueilleuse-de-the-890138-264-432.jpg A 20 ans, Shemlaheila travaille dans une plantation de thé au Sri Lanka, sous la direction de l’horrible contremaître Datu Guemi. Suite au décès de sa mère, la protégée du responsable de la plantation, la jeune femme décide de s’enfuir. Son projet ? Aller en Grande-Bretagne d’abord, pour apprendre à parler anglais et pouvoir revenir ensuite à la plantation comme vendeuse. Mais le chemin est rude pour parvenir à ses rêves…

Du Sri Lanka à Londres, à la découverte d’un pays complètement différent du sien, Shemla va découvrir une autre culture, d’autres personnes, et surtout d’autres envies. La cueilleuse de thé qu’elle a toujours été choisira-t-elle de revenir au pays, ou de se créer une nouvelle vie ?

Ce livre me fait envie parce qu’il parle du Sri Lanka, parce qu’il parle de voyage, et aussi d’amour. Je suis toujours intéressée de voir comment deux cultures peuvent cohabiter chez une personne, le fait de quitter son pays pour plonger dans un autre. Je pense que ce roman promet un bon dépaysement. Et en plus, il a eu un prix, ce qui attire ma curiosité. Et je n’ai pas encore lu de roman publié par les éditions Charleston, alors que j’entends beaucoup parler d’eux sur les réseaux sociaux. Ce roman me donne envie d’aller à l’aventure. Il est sorti le 7 avril.

Et vous ?

Quelle sortie avez-vous repérée cette semaine ?

Quel roman vous donne envie d’être lu ?

Avez-vous lu déjà des sorties de cette semaine ?

Bon week-end à tous 😀

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s