wish-liste

Wish-list #4

wish-liste

Bonjour les amis. J’espère que vous allez bien. Le week-end approche à grands pas, on va enfin pouvoir lever le pied et profiter du retour du printemps. On n’a plus qu’à espérer qu’il va faire beau, même si chez nous il prévoit plus de nuages que de soleil, afin de pouvoir s’installer dehors pour lire un peu. Personnellement, j’aime bien me poser dans l’herbe pour ouvrir un livre. En plus, cette semaine, il y a eu des sorties littéraires bien plaisantes. Et oui, aujourd’hui on se retrouve, comme tous les vendredi, pour évoquer les sorties littéraires de cette semaine. Aujourd’hui, je vais donc vous présenter les sorties qui m’intéressent. Ces dernières sont parues entre le 13 et le 19 mars.

les--lementaires-891751-264-432.jpg Cassandra, jeune mage du feu, souffre depuis sa naissance d’un dérèglement hormonal qui lui rend la vie très compliquée : dès qu’elle ressent une émotion trop intense, le feu jaillit de sa peau en consumant ses cheveux, ses vêtements et tout ce qu’elle touche ! Quand elle entend parler d’une cure miracle, la jeune fille veut donc s’y rendre à tout prix. Elle va faire un voyage surprenant et périlleux à l’autre bout du royaume, dans un baquet d’eau, escortée par deux chevaliers absolument débutants, au cours duquel elle devra affronter les horribles singes-serpents et d’affreux brigands !

J’avoue que pour ce titre, le résumé me laisse un peu songeuse car je trouve qu’il ne paie pas de mine, il ne me tente pas plus de cela. Néanmoins, je trouve la couverture magnifique, et rien que pour cela, j’aimerai savoir ce qui va arriver à Cassandra et où l’univers va nous porter. Ce roman peut être intéressant. Et j’en ai entendu parler, en bien, sur la blogosphère. il m’intrigue donc. Il est sorti le 15 mars.

eden,-tome-1---le-mirage-de-gemma-863401-264-432Et si sa vie tout entière n’était qu’un mensonge ?

L’humanité a abandonné la Terre dévastée pour Gemma, véritable havre de paix. Mais cette tranquillité a un prix…

Entièrement dévouée au gouvernement, Eden est membre émérite du groupe de répression chargé de faire respecter la paix. Et pour faire régner l’ordre, elle n’hésite pas à faire usage de toute la violence nécessaire. Sa mission au service du peuple vaut tous les sacrifices.

Mais son infiltration dans les rangs d’un groupe de rebelles, et les rencontres qu’elle y fera, dont une en particulier, vont faire vaciller ses valeurs et bouleverser ses certitudes.

Pour les rebelles comme pour elle, tout pourrait bien changer…

Voici un titre dont j’ai entendu parler bien avant sa sortie. En effet, je suis Blandine P. Martin depuis un moment maintenant sur les réseaux sociaux, et j’ai donc suivis ses aventures, dont l’acceptation de ce manuscrit par les éditions Bragelonne. C’est une très grande maison d’édition, et j’étais super contente pour elle qu’ils acceptent de publier ce roman. J’ai donc très envie de le lire. Et son histoire a l’air super. Lisant peu de science-fiction, j’aime être attirée par un titre dans ce genre-là. Le roman est aussi sorti le 15 mars.

 Attendre que l’enfant de quelqu’un d’autre meure afin que le vôtre puisse vivre est le pire des enfers.

Julian Holmes, célèbre auteur de Young Adult, met en scène les personnages héroïques de sa série Black Heart contre toutes sortes de monstres. Mais lorsqu’un grave problème cardiaque menace la vie de son fils, il s’aperçoit qu’il n’a rien d’un champion. Aucun livre, cours ou pratique n’a pu le préparer à ce qu’il doit affronter pour sauver la vie de son beau petit garçon. Brusquement, il se retrouve confronté aux hôpitaux, aux listes de greffes et au cauchemar des papiers d’assurances. Au milieu de toutes ces difficultés, Julian rencontre Simon Phelps, le coordonnateur des assurances chargé du cas de Robbie. Simon vit si profondément dans le placard qu’il pourrait bien ne jamais en trouver la sortie, mais il rêve exactement de ce que Julian a. Puis, un soir, l’ivresse et le désespoir les rassemblent, et un nouveau combat commence.

Voici encore un roman dont j’ai entendu parler avant sa sortie. J’ai retenu que c’était un titre émouvant, ce dont je ne m’étonne pas vu le sujet. Je serais donc curieuse de le découvrir, même s’il va sans doute me falloir une boîte de mouchoir avec moi. Le sujet a l’air intéressant. Ce roman est sorti le 15 mars.

Charlie Laird, 12 ans, doit faire face à plusieurs problèmes :

1. Son père vient de se marier avec une femme étrange (il est sûr que c’est une sorcière !).

2. Il a dû déménager dans un vieux manoir inhabité depuis des années (l’endroit le plus terrifiant qu’il connaisse).

3. Dès qu’il ferme les yeux, une sorcière tente de l’entraîner vers le monde des Ténèbres (depuis, il refuse de dormir).

4. Charlie est certain que ses cauchemars sont réels et qu’il est « vraiment » en danger.

Quand la sorcière de ses rêves enlève son petit-frère Jack, Charlie part aussitôt à sa recherche. Il va alors basculer dans une autre dimension, entre cauchemar et réalité. Mais pour affronter ses peurs et naviguer dans ce monde inconnu, Charlie va avoir besoin d’aide. Et vite…

Voici encore un roman qui m’a séduite par sa couverture. Il faut avouer qu’elle représente bien le résumé je trouve, on sent toute l’angoisse que promet ce roman rien qu’avec cette illustration. Ce titre me plaît beaucoup, et j’aime bien l’idée d’un univers de cauchemar avec des sorcière, et autre. Même si c’est un titre plus jeunesse, il peut être intéressant à lire. Il est aussi sorti le 15 mars.

Les mots détiennent le pouvoir de nous détruire. On oublie trop facilement qu’une parole en l’air peut blesser la personne à qui l’on s’adresse. Il est si facile de s’emporter sous l’effet de la colère sans vraiment en mesurer les conséquences. Avec Ces mots qui me blessent, Céline Musmeaux met en avant la difficulté engendrée par la violence de propos tenu à l’encontre de deux personnes particulièrement fragiles.

Cassandra est arrivé à son point de rupture. Continuellement harcelée, rabaissée, jugée, elle ne supporte plus sa vie et n’envisage aucun avenir. La méchanceté gratuite venant de ses professeurs et des autres élèves lui laisse penser qu’elle n’est qu’une moins que rien. Aucun de ses camarades ne cherche à comprendre les raisons de ses difficultés. Cassandra vit sa dyslexie comme un véritable handicap qui pourrit son quotidien.

Enzo à la réputation d’être un délinquant, un junkie. Pourtant, loin de l’image qu’il reflète, Enzo est avant tout un jeune homme attentionné et protecteur. Son environnement familial loin d’être idéal, on peut dire que le jeune homme en a bavé et qu’il se bat pour survivre dans cette ambiance malsaine. Ce qui est vraiment touchant chez ce personnage c’est que victime des ragots que les autres colportent à son sujet personne ne le connaît vraiment. Il s’est construit seul et c’est ce besoin d’amour qui ressort énormément de sa personnalité.

Ce roman, j’en ai d’abord entendu parler sur les réseaux sociaux. Il a un thème assez dur, celui du harcèlement scolaire, de la violence des mots. Il parle de l’envie de suicide causée par les autres, de la haine de soi, des mots pouvant faire basculer. Ce roman a l’air touchant et plein de vérité. En sent dans le résumé à mon sens que les deux personnages sont criants de réalisme. J’ai envie de découvrir ce titre car il me parle. Il est sorti le 15 mars.

Et vous ?

Quels titres sortis cette semaine avez-vous envie de lire ?

Merci à toutes les bloggeuses qui ont parlé de ces titres sur leurs blogs et qui me les ont faits découvrir 🙂

Bonne fin de semaine et bon début de week-end 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s