Humeurs

Abandonner un livre?

nantes-20161009-00644
Attention, j’ai plutôt bien aimé les Ensorceleuses ^^

Bonjour à tous. Me revoici en ce dimanche. Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler d’un problème que tout lecteur connaît, hélas. Et oui, lorsqu’on lit un livre, on prend le risque de tomber sur une lecture qui ne nous plaît pas. Dans cet article, qui se base sur ma propre expérience, j’ai eu envie de vous parler de ce problème qui consiste à savoir quand doit-on abandonner la lecture d’un livre.

Personnellement, j’ai tendance à m’accrocher à un roman, même si ce dernier ne me plaît pas pour différentes raisons. Ainsi, même si un roman m’ennuie, je lui donne une chance afin d’être certaine qu’il faut que je le laisse tomber. De cette manière, je dirais que le premier conseil pour être en mesure d’abandonner un roman, c’est déjà d’avoir un certain détachement par rapport à ce roman. Il faut être capable de le lâcher, c’est-à-dire qu’il faut déjà envisager cette possibilité. En effet, on ne peut pas vouloir abandonner un roman si on décide qu’on doit le terminer à tout prix. On doit ainsi considérer le faut que le roman qu’on lit et qu’on n’aime pas peut être abandonner, qu’on en a le droit. En effet, c’est le droit de tout lecteur de ne pas vouloir continuer un roman. Une fois qu’on a compris cela, on sait que ceci est possible, qu’on n’a pas besoin de se forcer à terminer une lecture, qu’on n’a pas besoin de culpabiliser pour lâcher un livre. Cela peut paraître une chose tout à fait simple, banale, qui tombe de soi, mais je pense que c’est essentiel de le rappeler et de le souligner. On est forcé, dès l’enfance, à lire des livres qui ne nous plaisent pas, et jamais on n’évoque le fait qu’un lecteur peut lâcher un livre. On ne parle pas de cette éventualité, car pour tout le monde, cela ne se fait pas, un roman se doit d’être lu jusqu’au bout. C’est du moins ce qu’on nous enseigne à l’école. Il suffit de voir nos professeurs nous dire que tel roman se doit d’être lu pour tel cours, et qu’il doit être lu en entier. Jamais la possibilité qu’il ne nous plaise pas n’est abordé. Or, c’est le BA BA de la lecture.

Ensuite, je pense qu’il faut être capable de déterminer pourquoi un livre ne nous plaît pas. En effet, je pense que la réponse sera donner pourra changer ou non notre choix d’abandon. Personnellement, cela ne me gêne pas de poursuivre un livre dont je trouve la narration ardue, la mise en page moche et mal faite, des phrases maladroites ou trop longues. Cela ne me gêne pas tant que l’histoire est au rendez-vous et ne m’ennuie pas, tant que je suis prise par le récit et par les personnages qui l’incarnent. Peut m’importe donc la manière dont l’histoire est racontée tant que cette histoire me convînt et arrive à m’emporter en elle. Par contre, si l’écriture est très belle, mais que l’histoire m’ennuie, que je la trouve fade et sans intérêt, j’aurai moins de scrupules à l’abandonner, à la mettre de côté. parce que je considère que l’histoire est ce qui doit primer sur le roman,  et que si j’ai du mal avec cette dernière, cela va vraiment gêner ma lecture.

Mais une fois que ceci est fait, on fait comment ? J’entends par là, est-ce qu’on continue un peu la lecture ou est-ce qu’on abandonne le roman tout de suite, sans état d’âme ? Moi, quand cela m’arrive, j’essaye tout de même d’avancer un peu dans ma lecture avant de décider vraiment si je dois abandonner un livre ou non. En effet, j’essaye au moins d’atteindre la page 100 pour un gros roman avant de prendre une décision. En effet, atteindre ce nombre de page me permet de bien juger le roman, et de savoir si cela a de l’intérêt ou non de poursuivre ma lecture. Avec une centaine de pages lues, on sait à peu prêt où l’histoire nous emmène, et surtout on a bien vu la plume de l’auteur. Ainsi, il y a des romans où je m’ennuyais et envisageais d’abandonner, et où rendue à cette page-là, je me suis dit que finalement, j’étais bien dans l’histoire et que j’avais envie de voir la suite.

Seulement, il y a des fois où on ne peut pas abandonner un livre, ou du moins moi j’évite. C’est lorsque ces romans sont pour moi des services-presses, parce que lire le roman jusqu’au bout me permet de comprendre pourquoi il m’a déplu, et m’aide à faire mon article sur le blog, un article qui est alors argumenté sur le pourquoi ma lecture a été compliquée. C’est le seul moment où je m’oblige à finir un livre. Après, cela ne m’est pour le moment arrivé que pour des romans assez courts, que je pouvais terminer assez vite. Par contre, lorsque j’étais au collège ou au lycée, je n’avais pas autant de patience avec les romans obligatoires. J’ai ainsi passer mon bac littéraire en n’ayant lu que la moitié des ouvrages imposés. Je ne conseille pas cette méthode, mais je comprendrais que certains l’utilisent, car lire un livre qu’on ne supporte pas est une épreuve.

Alors, comment supporter cette épreuve ? J’ai trouvé un moyen pour me permettre de continuer des lectures qui ne plaisent pas. En effet, j’alterne les récits. Ainsi, lorsque j’ai un roman qui ne me plaît pas, je me force à le lire, mais dans cette lecture, je prend aussi un autre roman qui je sais qu’il va me plaire, et je passe de l’un à l’autre afin de me permettre d’avoir des moments de plaisir. Cela me fait deux lectures en cours, mais au moins cela me motive à finir la lecture qui ne me plait pas, et m’accorde des moments de plaisir.

Il y a aussi des romans qu’on est obligé d’abandonner, pour plusieurs raisons, comme le fait de rendre ces livres à la médiathèque, à des amis, parce que le roman s’est détruit, etc. Là, il ne s’agit pas d’une volonté propre, mais d’une obligation. Dans ces cas-là, il faut essayer de lire vite, ou de reprendre sa lecture une fois qu’on a récupérer le roman.

Alors, en fait, pourquoi on abandonne une lecture ? Qu’est-ce qui nous pousse à lâcher un roman qu’on avait pourtant envie de lire ? Ce sont toutes les autres lectures qui nous attendent. On a tous des romans qu’on rêverait de lire, qu’on a dans notre pile-à-lire, donc pourquoi essayer de lire un roman qui ne nous plaît pas alors qu’on a tous des romans qui nous attendent ? Cette remarque est à prendre en compte, car elle est véridique et importante. Il y a beaucoup de livres qui sortent tous les mois, des romans qui nous tentent, donc il vaut mieux savoir abandonner un roman pour pouvoir lire ceux qui nous attendent. La vie est courte, on ne peut pas lire tous les romans qu’on envie de voir, donc il ne faut pas hésiter à abandonner un livre pour en prendre un autre.

Et vous ?

Cela vous arrive-t-il d’abandonner un roman ?

Pour quelles raisons ?

Cela arrive-t-il souvent ?

Vous n’arrivez pas à les abandonner ? Pourquoi ?

Bonne semaine à tous et n’hésitez pas à partager votre expérience sur ce sujet 🙂

Publicités

3 réflexions au sujet de « Abandonner un livre? »

  1. J’abandonne rarement mes lectures mais j’ai mes limites en matière de torture : mon dernier gros abandon est le T2 de Damnés de Lauren Kate tellement j’ai trouvé le premier mauvais et celui-là pire encore (je pensais que ce n’était pas possible pourtant).

    Si je m’accroche à une lecture, même laborieuse, c’est parce que je sais que si je ne vais pas au bout, je n’y reviendrai jamais et ça m’embête d’avoir un livre inachevé dans ma bibliothèque. Quand je sais que j’y reviendrai à un autre moment (cas des lectures qui sont plus faciles quand le moment y est propice), je me permets de le laisser de côté.

    Là, ma lecture en cours est une plaie mais je vais au bout, dernier tome d’une série, il me reste 100 pages, je reste forte ah ah

    J'aime

    1. Tiens, je n’ai pas fini le 1er tome de Damnés, il est encore dans ma pal, je l’avais pourtant commencé il y a longtemps :p Faut peut-être que je le finisse avant de voir le film 😉
      Oui, je comprend que tu n’abandonnes pas facilement tes lectures, c’est assez frustrant, et pénible d’avoir un livre inachevé dans sa bibliothèque. Après, moi j’emprunte pas mal de livre, avec une date de retour ou de destruction (pour les ebook), ce qui fait que je me dépêche de lire, et que si vraiment le livre ne me plait pas, je ne vais pas essayer de le mettre de côté, je le laisse tomber. Mais c’est parce que j’aurai du mal à y revenir plus tard 🙂
      Ah, pour un dernier tome d’une série, c’est sur, je me force 🙂 Ou alors je lis en diagonale, que le plus important 🙂 C’est ce que j’ai fais avec le tome 7 d’Harry Potter 😀
      Bon courage à toi pour finir ta lecture 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s