jeudi c'est jeu livresque

Le Jeudi c’est Jeu Livresque 2

jeudijeulivresque

Coucou à tous. Me revoilà pour un deuxième jeudi de « Le Jeudi c’est Jeu Livresque ». Comme j’ai prévu de faire tout le jeu dans l’ordre, voici ce qui est proposé sur le blog de SecretForbiddenWorld pour aujourd’hui : Semaine 2 : votre prénom dans un livre. 

Pour répondre à ce challenge, je vais devoir vous dévoiler mon prénom, celui que mes parents m’ont donné à la naissance. Il s’agit de Mélody. Vous vous en doutez, ce n’est pas un prénom vraiment commun, et il m’a fallu quelques années avant de rencontrer d’autres personnes le portant. Comme les livres reflètent souvent la réalité, je me suis retrouvée confrontée à la difficulté de retrouver mon prénom à l’intérieur. Et puisque c’est un prénom qui, à l’époque, était surtout donné de l’autre côté de l’Atlantique, il fallait plutôt regarder dans les romans Américains pour trouver un personnage qui porte mon prénom.

Alors, en vérité, je n’ai jamais lu mon prénom dans un livre. Je ne me souviens pas que, dans mes innombrable lecture, je suis un jour tombée sur un personnage qui le portait. Et pourtant, je sais qu’il existe au moins un personnage de roman qui se nomme Melody. Ce livre, qui porte fièrement mon prénom comme titre, a bercé une partie de mon enfance, dans le sens où je me suis promis un jour de le lire. Ceci n’est pas encore fait mais cela ne m’empêche pas de vous parler de ce roman.

51SC2Y9AQ5L._SX290_BO1,204,203,200_

Ce roman date un peu. De mémoire, il a toujours été dans la bibliothèque de mes parents, exposé la tranche en avant de manière à ce qu’on lise bien son titre. Si vous voyiez la bibliothèque de mes parents, vous verriez que les livres ne sont pas si bien rangés que cela, par manque de place, et que les livres qui sont finalement rangés correctement, avec la tranche visible, se noient dans les livres mis pèle-mêle. C’est une bibliothèque qui vit, où les livres ne cessent de voyager. Ce roman, je l’ai toujours vu à cette place dans la bibliothèque. Et puisqu’il porte mon nom, je le regardais souvent, sans sauter le pas et commencer à le lire. Par manque de temps, avec déjà des livres qui s’ajoutaient sans cesse dans ma pile.

Melody a été écrit par Virginia C. Andrews. C’est le premier tome d’une saga familiale, intitulée La Famille Logan. La dernière édition, celle en poche, date de 2000. En voici l’histoire :

A quinze ans, la candide Melody qui croyait aux anges voit soudain le ciel s’écrouler sur sa tête. Son père meurt brutalement dans un accident de la mine. Sa mère, sans même l’avertir, l’abandonne dans une famille où elle se sent étrangère. Elle n’est plus que « la fille de Hellie », héritière du passé inconnu de sa mère égnimatique et lourd équivoque. Même son cousin, Cary, muré dans son chagrin depuis la mort de Laura, sa jumelle, accueille Melody en intruse.

Dans ce climat hostile et oppressant, elle doit gagner sa place et mener son combat pour la vérité : Chester Logan, qu’ elle a tant chéri, n’était pas son père. Melody vit entre la révolte et le désespoir. L’amour de Cary l’aidera-t-il à percer le secret familial ?

Alors, c’est compliqué de vous parler d’un livre que personnellement je n’ai pas lu. Je vais pourtant essayer de vous parler de ce livre, du pourquoi il m’attire, outre le fait que le personnage porte mon prénom. Comme on le lit dans le résumé, c’est un livre avec un peu de mystère, avec de la tension chez les personnages. Peut-être est-ce à cause des dessins animés Disney qui ont matraqué mon enfance, ou toutes ces histoires de contes où les parents meurent toujours au début  de l’histoire, mais j’affectionne ce genre où l’héroïne se retrouve perdue face à un univers hostile, sans personne pour l’aider. Elle doit se débrouiller seule pour survivre, pour faire son deuil et peut-être même, trouver l’amour. J’aime aussi les sagas familiales où tout n’est jamais comme il paraît l’être, où les enfants et les parents ne sont pas ce qu’ils prétendent être. On pourrait presque avoir un bon début pour un polar. D’ailleurs, dans ce genre de roman, on retrouve certains codes des polars, comme la recherche de la vérité, les faux-semblants et les mensonges, mais sans les meurtres, ou du moins sans une enquête de police, puisqu’on sait tous bien que chaque famille à un cadavre dans son placard. Bref, ce roman a certainement tout ce qu’il faut pour me plaire, surtout quand on lit les remarques élogieuses dessus sur internet. Donc, pourquoi pas, un jour…

C’est donc le seul exemple de roman que j’ai trouvé à vous présenter. Parfois je regrette de ne pas avoir un prénom plus commun, moi qui ait en tête des pronoms tout aussi peu commun pour mes futurs enfants. Ce roman est donc le seul exemple que j’ai trouvé où un personnage porte mon prénom.

Et vous, êtes-vous déjà tombé sur votre prénom dans un livre? Un personnage de roman porte-t-il le même prénom que vous? Quels ont été vos impressions par rapport à cela : de la peur que le personnage vous déçoivent, de la joie? N’hésitez pas à commenter.  

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le Jeudi c’est Jeu Livresque 2 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s