apprendre à écrire

La fanfiction

670px-Write-a-Fanfiction-Summary-Step-1

Pour ce nouvel article, j’ai décidé de vous parler de la fanfiction. Il s’agit d’un sujet qui me tient à coeur puisqu’il s’agit de ce qui m’a retenu la semaine dernière. En effet, je suis une grande lectrice de fanfiction, et j’aime beaucoup en écrire aussi. Or, depuis de le début de l’été, sur le site où je suis inscrite en tant qu’auteur de fanfiction, il y a un grand concours qui est organisé. Il s’appelle A Vos Claviers, ce qui donne AVC. Le but est d’écrire plusieurs os (de courtes histoires d’un chapitre) avec des conditions, des thèmes bien précis, et dans un laps de temps très court. Par exemple, nous avons eu 10 jours pour écrire un texte entre 800 et 3000 mots sur le thème de la célébration dans l’univers d’Harry Potter. Et le but n’est pas seulement d’écrire des textes, mais aussi d’aller lire ceux des autres, de leur laisser une review (un mot, une critique) afin de prouver que nous avons lu leurs écrits, et de voter pour nos préférés, tout ceci encore dans un temps limité.

L’intérêt d’écrire une fanfiction?

Alors, me diriez-vous, quel est l’intérêt d’écrire de la fanfiction pour un jeune écrivain en apprentissage? Comme son nom l’indique, écrire de la fanfiction, c’est écrire sur l’univers d’un auteur connu. Pourquoi ne pas essayé d’abord d’inventer son propre monde, ses propres personnages avec leurs propres codes? Pourquoi se risquer à écrire sur l’univers d’un autre, qui va avoir ses propres règles et ses propres adeptes, pas toujours clairvoyants, je vous l’accorde?

Tout d’abord, écrire de la fanfiction est un exercice accessible à tous. Que vous soyez apprenti écrivain ou non, écrire de la fanfiction est possible pour n’importe qui. D’ailleurs, je pars du principe que tout le monde le fait s’en rende compte. En effet, être auteur de fanfiction, c’est reprendre un univers connu pour en changer ou en développer l’histoire principale. Par exemple, si vous visionner un film que vous adorez mais dont la fin vous satisfait que moyennement, rien ne vous empêche d’imaginer une fin différente. La différence avec l’auteur, c’est que lui va s’enfermer dans sa chambre avec son ordinateur pour mettre des mots sur ce qu’il a imaginé. De ce fait, tout le monde peut reprendre une oeuvre pour la modifier. il y a d’ailleurs des fanficions qui se font maintenant passer pour des oeuvres à part entière. Partout en ce moment nous entendons parler de la Planète des Singes, l’Affrontement, mais nous ne devons pas oublier que ceci est une préquelle, un histoire qui se passe avant l’histoire originale, et que cette histoire racontée dans ce film a été imaginée par son réalisateur a partir du livre de Pierre Boulle, en 1963. La Planète des Singes n’est en fait qu’un seul livre, qu’une seule aventure, ce qui signifie qu’il ne devait pas il y avoir de suite ou d’avant, et pourtant, ces films racontant ce qui ce qui est arrivé avant ou après sont légions à Hollywood. Les réalisateurs reprennent cette histoire originale pour l’adapter à leurs sauces, pour la développer selon leurs idées. Voilà ce qu’est une fanfiction. L’exemple le plus connu est l’univers étendu de Star Wars, qui regroupe à la fois des comics ou des livres, en développant tout ce qui n’a pas été dit dans les films originaux.

Partout sur internet fleurissent les sites où les auteurs peuvent déposer leurs écrits sur ces univers qui ne leur appartiennent pas. Les plus célèbres sont www.fanfiction.net et www.hpfanfiction.org. La première plateforme rassemble des textes en plusieurs langues avec plusieurs univers différents, le deuxième se concentrant exclusivement sur les aventures du petit sorcier à lunettes.

Alors, pourquoi reprendre un univers déjà connu de tous?

C’est justement parce que c’est un univers que tout le monde connait que c’est un exercice formateur pour les apprenties écrivains. En effet, lorsque nous lisons un texte inédit et original de la part d’un auteur, nous sommes obligés de nous adapter à ce nouveau monde, à ces nouveaux personnages. C’est une histoire que nous devons conquérir avec des personnages et des lieux que nous devons saisir immédiatement. Or, dans la fanfiction, ces lieux et ces personnages sont déjà conquis dans notre esprit. Même si nous ne connaissons pas profondément l’univers proposé, nous sommes déjà familiers avec les expressions et les noms. Même si nous n’avons pas lu les 7 tomes d’Harry Potter, nous savons à peu près qui sont Harry, Hermione ou Ron. C’est le même cas pour Star Wars, sans avoir vu tous les  films, nous savons au moins qui est Dark Wador. 

De ce fait, le lecteur de fanfiction n’a pas besoin de chercher à savoir qui sont les personnages évoqués. Il les connait déjà, il connait même une partie de leur histoire, celle évoqué dans l’histoire originale. La fanfiction va alors lui permettre d’en apprendre plus sur ces personnages et sur leurs origines, ou sur leurs avenirs.

Quand à l’auteur, il a des personnages et une histoire déjà prête. Il n’a pas besoin d’inventer une trame originale puisqu’elle se trouve déjà dans la ligne donnée par l’écrivain originel. Par exemple, dans le cas de Games of Throne, l’histoire originale se passe à Westeros, avec des clans bien établis et des personnages avec une histoire identifiée. Mais à partir de cela, l’auteur de fanfiction peut adapter cet univers comme il l’entend. S’il ne veut pas qu’Eddard Stark meurt, il peut transformer l’histoire pour que cela ne se passe pas. Il va alors raconter la transformation de l’histoire originale, ce qui aurait pu se passer si

Alors, l’auteur de fanfiction serait-il un auteur fainéant, un auteur qui aurait la flemme d’inventer son propre univers ? C’est une idée assez répandue, et pourtant, ceci ne veut rien dire. L’auteur de fanfiction, parce qu’il n’a pas besoin de rechercher une trame originale, peut se concentrer sur autre chose. Ceci signifie que, puisque l’auteur n’est pas obligé d’inventer et développer des personnages originaux ni des descriptions hyper précises de lieux, il peut s’attarder plus sur la manière dont il va raconter son histoire, sur son style. C’est pour cela que la fanfiction est un exercice formateur. L’auteur peut faire tout ce qu’il veut avec l’histoire originale. Il peut en changer le style, changer le genre de l’histoire. Il peut transformer une comédie en un drame, il peut en faire une histoire érotique, il peut même faire des crossover, donc mélanger les histoires. Rien n’empêche à Harry Potter de se retrouver en Terre du Milieu. Rien ne lui est interdit.

En ce qui me concerne, j’ai toujours plus sou moins trouver facile le fait d’écrire de la fanfiction. Il n’y a pas de peur de la page blanche. Il suffit d’écrire la suite, ce qui se trouve entre les lignes. Puis, petit à petit, un nouveau univers se construit, une nouvelle histoire apparaît dans l’histoire, avec de nouveaux personnages et une nouvelle trame, mais toujours dans le même univers. 

Ce que j’aime aussi dans la fanfiction, c’est de pouvoir lire des choses que nous ne lirions pas dans d’autres oeuvres. Pour mieux me faire comprendre, je vais vous parler des différents genres possibles dans la fanfiction. Il y a la comédie, le drame, le polar, les crossover, les biographies, la romance, et le slash. En tant que lectrice, je n’avais encore jamais lu de slash dans les romans, c’est donc la fanfiction qui me l’a fait découvrir. Je vous l’ai dit plus haut, avec la fanfiction, tout est possible. Nous pouvons faire ce que nous voulons de nos personnages. En terme de romance, nous pouvons les caser avec n’importe qui. Alors qu’est-ce que le slash ? Il s’agit de tout ce qui va concerner les couples gays et lesbiens, donc les romances avec des personnages de même sexe. Sans pour autant être adepte de ce type de lecture, je trouve que cette possibilité d’écrire aussi librement est libérateur, et que le fait de pouvoir lire ces récits l’est tout autant.

Comment écrire une fanfiction?

Il semble néanmoins évident que l’auteur de fanfiction doit maîtriser son sujet pour être en mesure de modifier une histoire. Il doit donc connaître assez bien l’histoire originale pour pouvoir changer la trame. Si vous voulez écrire sur Hunger Games et que vous ne savez pas que Katniss retourne dans l’arêne une seconde fois, vous risquez en effet de vous mettre vos lecteurs à dos et de passer à côté de la trame originelle. L’auteur de fanfiction se doit donc d’avoir toujours à portée de main les livres originaux, ou au moins une encyclopédie sur l’univers auquel il s’attaque. Pour plusieurs univers, internet suffira, mais il est tout de même conseiller d’avoir une culture plus approfondie, même sur des personnages seulement évoqués dans d’obscurs tomes, afin d’avoir une vue plus large. Ainsi, le scénario se verra plus complexe, avec une intrigue plus riche.

Mais le plus important, lorsque l’on écrit un fanfiction, c’est d’établir avant l’univers que nous voulons adapter, ou les univers que nous souhaitons mélanger. Choisir d’écrire la suite d’Harry Potter sera certes intéressant, mais si des éléments de Games of Thrones viennent se mélanger sans aucun sens, l’histoire en perdra sa cohérence. Certes, ces deux univers peuvent être mélangés, mais encore faut-il qu’il y ait une histoire expliquant cela.

Une fois ceci fait, une fois que nous savons quelle oeuvre nous allons transformer, nous devons nous y tenir. J’ai parfois lu des fanfictions où, après plusieurs chapitres, tout partait en vrille parce que l’univers se mélangeait avec autre chose, où nous n’avions plus l’impression de lire une fanfiction mais autre chose, pas encore une histoire originale, mais un mélange qui finit par étouffer à la fois l’auteur et le lecteur. Par exemple, si nous choisissons d’écrire des romances dans le Seigneur des Anneaux, nous devons rester dans cette idée et ne pas partir soudainement dans autre chose, avec des nouveaux personnages très éloignés des personnages originaux qui se comporteraient comme des personnages de sitcoms. Imaginez ce monde médiéval où tout d’un coup les personnes se rencontrent sur internet? Ca pourrait être drôle, mais dans ce cas-là, autant prévenir tout de suite que ce sera une comédie, et pas sortir cette idée au bout de 5 chapitres. L’auteur de fanfiction doit donc rester collé tout au long de son intrigue à l’histoire qu’il a choisi de s’inspirer. Il ne peut pas en sortir comme ça, d’un claquement de doigt.

Donc, ce qui est important en fanfiction, c’est la cohérence. Tiens, étrangement, c’est la même chose que pour un roman. C’est pour cela que la fanfiction est aussi formatrice dans l’apprentissage de l’écriture, c’est parce qu’elle apprend les codes de l’écriture. Elle permet d’écrire sur la durée, sur plusieurs chapitres, d’écrire de tous les styles différents, et de développer une intrigue avec un sens. Elle peut aussi nous permettre d’écrire des nouvelles ce que nous appelons OS, des fanfictions qui ne durent qu’un chapitre. Il suffit alors de gérer son début et sa chute.

Apprendre à gérer les critiques

Il ne faut pas se leurrer, lorsque nous commençons à écrire, c’est pour être lu. Rares finalement sont les écrivains qui ne veulent pas que les travaux soient vu par d’autres personnes qu’eux. L’écriture est avant tout un partage, sinon il ne pourrait pas il y avoir de la lecture. Donc, pour écrire, il faut apprendre à avoir un retour sur son travail, ce qui n’est pas toujours évident. La fanfiction prépare à ce retour. En effet, même si l’auteur de fanfiction préfère garder pour lui ses balbutiements, à force de se promener sur les sites qui proposent de tels textes, il va finir par se jeter à l’eau à son tour. C’est du moins ce qui m’est arrivé, après avoir plusieurs fois déclaré que je préférais ne me consacrer qu’à mon roman. Bref, une fois que je me suis mise à écrire de la fanfiction, j’ai décidé de partager mes textes sur une plateforme, comme celles que je vous ai présenté plus haut.Et j’ai eu beaucoup de retour sur mes textes. J’ai ainsi pu améliorer mon style, voir ce qui n’allait pas dans mes phrases, et aussi parfois être rappelée à l’ordre à cause de mots oubliés ou de fautes d’orthographes.

Evidemment, il y a des critiques qui parfois sont bonnes à jeter parce qu’elles ne sont pas constructives, parce qu’elles sont bâclées ou tout simplement méchantes. Les critiques qui disent seulement « je n’ai pas aimé ton texte » ne servent à rien, tout comme celles disant « quoi, un couple gay, mais c’est pas possible dans une historie pour ado » ou « ton texte fait bébé », et j’en ai vu des critiques qui ressemblaient à ça. Bref, il faut savoir faire le tri dans les critiques mais le plus souvent, si le lecteur a pris la peine de laisse un commentaire, c’est pour qu’il serve à quelque chose, que la critique soit négative ou non.

Il est certain que les critiques positives sont plus appréciables que les autres puisqu’elles flattent notre ego, seulement, elles ne nous font pas avancer. Celles disant « ton texte est génial, je l’adore », n’est pas une critique constructive. J’espère bientôt faire un article sur la critique, mais sachez déjà qu’une critique positive ne permet pas toujours de savoir pourquoi notre texte plait, alors qu’avec une critique négative, c’est déjà un peu plus simple.

Donc, avec la fanfiction, c’est tout une communauté qui se met en place, qui lit et critique, qui écrit et qui attend des retours.  Ce qui est assez marrant, c’est de voir des lecteurs qui suivent le même auteur, qui attendent frénétiquement les prochains chapitres. Ca, c’est tout le bonheur du monde.

fiction_harrypotter_banner4 copy

Et vous?

Vous avez déjà lu des fanfictions? Vous en avez écrit? Vous songez vous y mettes?

Publicités

11 réflexions au sujet de « La fanfiction »

  1. Ouiiiii La fanfiction à 100% pour !
    Il y a 34 ans que j’en écris… pour moi et quelques unes publiées sur fanfiction.net… C’est un exercice génial !
    Bien sûr, parfois le texte est assez… naïf… Mais certains auteurs font preuve d’une imagination et d’un réel talent.
    Le seul problème est comme partout : beaucoup de lecteurs, même après s’être donné la peine de lire tous les chapitres d’un fic, ne laissent pas le moindre commentaire, que ce soit positif ou négatif… et c’est frustrant !!!

    J'aime

    1. je suis d’accord. c’est frustrant quand tu vois que des gens lisent ta fic mais ne laissent aucun mot. et oui, parfois le texte est naïf, j’ai relu certains de mes textes et j’ai eu un peu honte de ce que j’avais mis, et pourtant cette fic a 3 ans, et le pire, c’est qu’elle est encore en court. ^^
      et sans indiscrétion, tu as écris des fanfics sur quel univers? j’avoue que je suis plus harry potter, mais j’adore lire d’autres textes sur autre chose 😉

      J'aime

    1. merci beaucoup. J’avoue, je me suis inspirée du tien parce que je suis fan de ton blog, que je suis avec avidité, et ton article était tellement bien que j’avais envie de faire quelque chose d’approchant avec mes propres idées.
      en tout cas, merci beaucoup de ton commentaire, ça m’a fait super plaisir 😉

      J'aime

    1. je suis contente de t’avoir fait découvrir un nouvel univers. Si tu aimes lire, n’hésites pas aller jeter un couper d’oeil sur les sites de fanfictions, tu trouveras des histoires parfois géniales. ^^
      bonne continuation

      J'aime

  2. Coucou, alors j’aime beaucoup ton article et pour repondre à ta question, Oui j’en écrit quelques une notamment sur les joueurs de l’équipe de france de foot sur la platforme Wattpad…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s